rapport à chaud Suiyang, mais en Français ! 2334


Voici comme promis la traduction en Français du rapport à chaud fait aux autorité de Suiyang.La traduction a été faite au plus près du texte original, il ne s'agit pas d'une ré-écriture.Les infos, idées et suggestions que nous avons donné seront peut-être lettre morte, mais elles peuvent aussi fonder le développement de toute une région !Alors, lisez, analysez, critiquez, enrichissez !
Introduction:
Ceci est une présentation courte et rapidement écrite au sujet du réseau de Shuanghe et de son intérêt potentiel en tant que parc national.
I présentation du secteur des grottes de Shuanghe:
1) Historique :
- Première exploration moderne par le GIMR et une équipe japonaise en 1988.
- De 1988 à 1991, trois explorations supplémentaires par le GIMR. Le réseau développe 26 kilomètres.
- 2001, exploration conjointe par le GIMR et le PSCJA. Le réseau développe 50 kilomètres en 8 grottes : Hejiaodong (1 104 m), Dafengdong (1 500 m), Zhenjiaodong (1 871 m), Longtanzishuidong (2 235 m), Shalindong (3 408 m), Tuanduiwoshuidong (9 709 m), Pixiaodong (12 117 m) et Hongzao-Mahuangdong (18 103 m).
- 2003, exploration conjointe par le GIMR et le PSCJA. Ce voyage a obtenu le statut d'expédition nationale FFS (Fédération Française de Spéléologie) pour l'année 2003. Cela signifie la fédération française de spéléologie l'a considérée comme la plus importante pour cette année.
70 402 m de cavités sont maintenant topographiés sur le massif de Shanghe. La plus longue est le réseau de Shuanghe (54 356 m, 8 entrées), il est le plus long en Chine. La seconde est Pixiaodong (13 704 m, 4 entrées), puis Dafengdong (2 442 m, 3 entrées). 11 cavités plus ptites ou plus éloignées augmentent jusqu'à 78 128m le total des topographies réalisées aux alentours de Wenquan.
2) A propos de l'expé Guizhou 2003 :
Il y avait 11 spéléos français, incluant 3 scientifiques spécialisés en karstologie, hydrogéologie, géomorphologie et biologie. Le rythme de fonctionnement était soutenu avec plus de 700 heures sous terre répartis en 57 missions. Nous avons tout d'abord tenté de relier toutes les grottes entre elles, puis pour de prolonger la zone de Longtanzi, puis essayé d'avoir une vue d'ensemble plus large. Nous avons retopographié toutes les parties explorées par l'équipe de Japanese pour être sûr des données topographiques. Ce travail n'est pas fini et nous devons maintenant terminer le dessin de la topo et décrire la cavité. Ceci sera un long travail à faire en France.
3) Contexte géologique et géographique :
La zone karstique se développe généralement dans les calcaires et des dolomies du cambrien moyen et supérieur et de l'Ordovician inférieur aux altitudes de 670 m à 1 650 m. Elle a un fonctionnement fluvio-karstique, par absorption concentrée, utilisant une couverture résiduelle imperméable de grès et de schiste d'Ordovicien qui a permis point par point la construction d'un réseau des vallées stoppées en aval par l'absorption karstique. Le secteur observé est de 130 km2 et comprend deux vallées.
4) Description globale du réseau de Shuanghe:
En deux mots, complexité et diversité. Les entrées sont généralement de grandes galeries, mais il y a également de grands effondrements et dolines. Quelques grottes sont complêtement sèches même lors des crues de mousson, la plupart d'entre elles ont été exploitées à des époques reculée comme mines de nitrates et de gypse. Elles sont souvent faciles, sûres et confortables à visiter. D'autres grottes ne peuvent être explorées que lors d'étiages prononcés où le niveau de l'eau est bas. Ces parties sont boueuses et sauvages. Les rivières souterraines peuvent former des gorges et de grands lacs. Nous avons recencé environ 25 petites rivières permanentes organisées dans en trois collecteurs, mais dans des saisons des pluies, beaucoup de plus grandes rivières traversentr le réseau. Il y a également les zones verticales, à l'entrée ou loin à l'intérieur du réseau. Celles-ci peuvent seulement être visitées en utilisant les cordes et l'équipement spécial. La genèse de ce réseau est extrêmement complexe, et nécessite de nouvelles explorations. Son fonctionnement actuel est en partie connu. L'énorme grotte de Longtanzi est drainée par la résurgénce de Shuangheshuidong. Quelques petites rivières sortent directement le réseau dans Hejiaodong et sous Shalingdong. Pour la pluspart des rivières rencontrées, nous ne savons pas d'où elle proviennent. Nous pensons que Dayuquan est la résurgence principale pour la partie nord-est du réseau qui possède les plus forts écoulements.
5) potentialités pour de futures explorations:
Nous ne sommes pas sûrs de pouvoir relier Pixiaodong à Shuanghedong, mais il faut le essayer. Beaucoup de branches restent à explorer, il est de plus en plus plus difficile les atteindre mais nous avons de fortes chance d'atteindre un développement de 100 kilomètres.
- autres observations:
Nous pouvons souligner que les autochtones ont respecté les cavités jusqu'à ce jour. Elles sont propres et presque rien n'a été cassée. Le site extérieur est également particulièrement beau et préservé et on peut notament observer de grandes variété d'oiseaux sur les nerges de la rivière shuanghe.
II arguments pour la création d'un parc national.
1) besoin d'études scientifiques pluridisciplinaires :
- relations entre l'humain et la caverne de par les âges:Beaucoup de mines de gypse et nitrates ont été exploitées dans le passé, mais quelques empreintes de pas peuvent être trouvées dans des endroits très lointains du réseau. Nous avons pris quelques échantillons pour essayer d'évaluer l'âge de ces empreintes de pas. Certaines peuvent être très anciennes. Il est particulièrement intéressante d'étudier l'histoire des hommes dans les cavités à cet endroit car le réseau est étendu.
- biologie souterraine:
On peut observer beaucoup d'animaux dans ce réseau, dont certain ne vivent que sous terre. A ce jour, aucun spécimen inconnu n'a été identifié, mais le réseau est si large et posséde une telle diversité d'habitats potntiels qu'il peut y en avoir. Ceci réclame une recherche spécifique très rigoureusement cadrée car les populations peuvent être si faibles que la capture d'un seul individu peut compromettre la survie de toute l'espèce.
- Karstologie:
Le système de caverne s'avèrent extrêmement complexe. En observant la circulation actuelle de l'eau, nous avons une approche de la compréhension de la genèse des parties anciennes. Il est très intéressant et important d'étudier cette complexité.
- Exploration spéléologique :La topographie et la description des cavités sont les document de base à partire desquelles les autres études peuvent être réalisées. L'exploration doivent continuer pour affiner l'hypothèse de genèse du réseau et pour éclairer toutes les autres études.
2) besoin de protection de caverne et de paysage:Sans organisation spécifique, beaucoup de choses très intéressantes ne peut être perdue définitivement (de vieilles empreintes de pas, poissons cavernicoles, concrétions de gypse, animaux sauvages, paysage...).
3) exploitation comerciale des cavités :
ces cavités ne se prètent pas au tourisme de masse comme, par exemple, Dajidong à Zhijin. Elles ne peuvent pas apporter de développement court terme. Mais elles peuvent vraiment permettre un développement progressif et à long terme en organisant des excursions touristiques guidées. Le réseau possède beaucoup de possibilités pour ceci. Certains peuvent apprécier le paysage exterieur, d'autre les conctrétions, d'autres la navigation souterraines, d'autres la randonnée souterraine, et d'autres enfin les techniques de spléologie alpines. Cela signifie un éventail très de personnes peut être intéressé par des cavernes de Shuanghe. Le parc national peut fournir le cadre de travail nécessaire organiser ce tourisme sans détruire le site.
4) la spéléologie se développe en Chine :
Aujourd'hui, il y a très peu de spéléos en Chine. Avec le développement général du pays, nous pouvons être certains qu'ils seront de plus en plus nombreux. Mais la spéléologie peut être dangereuse et exige une formation spécifique. Les grottes de Shuanghe fournissent l'environnement parfait pour organiser une vraie école de spéléologie.
5) le réseau de Shuanghe est la plus longue cavite connue en Chine, elle appartient au patrimoine humain et naturel. A titre de comparaison, le réseau de Mammouth au Kentucky est la plus longue aux Etats-Unis, il est plus long, mais l'organisation du réseau est moins complexe. Un parc national y a été établis il y a quelques 50 ans et ce fut un grand succès.
III ce que pourrait être le parc national des grottes de Shuanghe:
1) dimension :
Il est difficile de donner maintenant l'extention exactement nécessaire au parc. Le minimum est un rectangle d'environ 100 km2, mais 200 km2 seront nécessaire pour inclure tous les phénomènes intéressants.
2) objectifs:
Donner un cadre pour des études scientifiques, le développement économique, la formation spéléo, dans le but de protection des cavernes.
3) pistes :
- tout d'abord, le parc doit avoir une mission de formation et d'information, à destination des acteurs locaux par enseignement de ce que sont les cavités. Il est fondamental donner aux gens du pay la motivation et la mission de protèger d'environnement et les grottes. Jusqu'ici, ils ont bien préservé le site, mais de plus en plus personnes viendront et ils doivent être prêts à la fois à leur faire bon accueil et à les encadrer. Ceci suppose une excellente comunication entre les organisateurs du parc et gens du pays.
- le parc doit équilibrer les forces entre les domaines de differents (scientifiques, protection, exploration, économiques...).
- un inventaire biologique est nécessaire pour les animaux sauvages dans la vallée.
- les règles de comportement au sujet du parc doivent être écrites clairement et partagées par tous les acteurs.
- les logements pour des visiteurs doivent être situés en périphérie et pas à l'intérieur du parc.- les guides doivent avoir d'excellentes connaissances au sujet de la spéléologie et du réseau. Ils doivent permettre des visites en toute sécurité et lutter contre la dégradation d'environnement.
- les guides doivent conitre le fonctionnement du karst pour éviter les accident possibles avec les inondations lors de la saison des pluies.- une partie de Pixiaodong doit être fermée.- l'accès aux cavernes doit être libre, les entrées doivent rester ouvertes. Si la conaissance est bien partagée, les gens demanderont naturellement l'aide des guides en raison de la complexité de la cavité.
- la majeure partie de la caverne est auto-protégée parce que très complexe ou fréquemment lavée par l'inondation. Ces lieux doivent être privilègiés pour les excursions touristiques.
- dans les ancienne mines, il n'y a aucun besoin de protection spécifique parce que le paysage original a déjà disparu il y a bien longtemps. Ces lieux doivent être privilègiés pour les excursions touristiques également.
- les parties les plus sauvages de la cavité sont protégées parce qu'il est impossible à aller sans guide.
-seule une partie de Pixiaodong doit être fermée car extrèmement fragile et relativement aisée d'accès.
4) suggestions pour rendre des cavernes de Shuanghe célèbres :
- Website - publications - médias - conférences basées sur un film pédagogique sur la caverne de Shuanghe.
En conclusion:
Depuis 1986, c'était notre 12ème voyage de spéléologie en Chine et nous avons examiné plus de 300 grottes.Nous pouvons dire que seulement deux d'entre elles seulement sont comparables au réseau de Shuanghe dans le domaines de la complexité et de la diversité, mais elles sont beaucoup plus petites.Dès notre première exploration dans ce système, en 2001 à Hongzaozidong, nous avions compris que nous nous engagions dans un site d'un genre très particulier. Aujourd'hui, nous nous considérons n'avons pas encore vu la moitié du système total. Notre prochaine cible doit être maintenant de pousser la topographie à plus de 100 kilomètres. Nous sommes très satisfaits de l'impact positif que notre travail peut avoir pour Wenquan, Suiyang et le Guizhou. Nous souhaitons le grand succès au projet national de parc des grottes de shuanghe.Nous remercions beaucoup M. Yuanjing de son accueil chaleureux et de sa grande participation dans le destin de les grottes de Shuanghe.

jbottazzijbottazzi Publié le : Samedi 19 avril 2003 @ 21:02:09