dong Gouffre de l'eau qui chante -

Détail


Nom de la grotte : Gouffre de l'eau qui chante -
Autres noms :
Province, Préfecture, District :
Chongqing 重庆, Wanxian , Fengjie 奉节县
Latitude Nord - Longitude Est :
30.57578 - 109.3898
Altitude (m) : 0
Développement (m) : 200
Profondeur (m) : 60
Profondeur - / + (m) : 60 /
Volume (m3) : 0
Géologie :

1Entrée : Gouffre de l'eau qui chante ,

Carte



Description 1



LE GOUFFRE DE L'EAU-QUI-CHANTE

(Dév. : 200 m, dén. : -60 m)

Situation

L = 109° 23,388 1= 30° 34,547

X = 45,532 Y = 85,116

En redescendant de la grotte des Trois Yeux, sur la route du retour vers Xin Long, on ne peut manquer la Maison Communale. De là, en rebroussant chemin sur 500 m environ, il faut emprunter un sentier qui part sur la gauche en longeant la vaste dépression que la route suit sur l'autre flanc. Le sentier s'élève et atteint un vallon perché. Vers le nord, il frôle deux gouffres masqués par la végétation. Une centaine de mètres plus loin, il débouche dans les cultures. Le gouffre de l'Eau-qui-Chante s'ouvre sur la gauche, invisible dans les arbres serrés : 40 m de long, 10 de large et 60 de profondeur. Les paysans le connaissent bien : en période de pluie une invisible rivière y gronde si bien que chacun peut l'entendre depuis le sentier.

Description

En étiage, le gouffre de l'Eau-qui-Chante se fait nettement entendre depuis la lèvre du gouffre. Au bas de l'abîme, vers -60 m, quelque 10 litres/seconde franchissent l'éboulis.

* En amont, un plan d'eau profond arrête la progression.

* En aval, les eaux caracolent sur les éboulis, puis s'étalent parmi les galets jusqu'à une marmite de quatre mètres de diamètre. Elle est percée et deux troncs d'arbres abandonnés par les crues facilitent le passage. Une petite salle précède un long couloir fermé par un plan d'eau profond, sous une voûte qui s'abaisse. Au-delà, la cavité semble vaste...

Hydrologie

Le débit du même ordre que celui de la perte du Dragon incite à poursuivre l'exploration de ce gouffre qui, selon les paysans, n'est qu'un des regards sur la rivière qui coule sous le long vallon venu du sud.

Exploration

La cavité est repérée par Maurice et Joce le lundi 9 août.

Le mardi 10 août, Bijou, Joce, Maurice et M. Yang commencent à équiper le puits d'entrée, s'arrêtant faute de corde.

Mercredi 11 août, Bébert, BiJou, Maurice et Nini prennent pied dans la rivière et explorent l'amont et l'aval jusqu'à des bassins profonds. Des néoprènes seront indispensables pour poursuivre l'exploration.

Ouvrage collectif, Synthèse Patrick Degouve Bernard et Josiane Lips avec la collaboration de Fabrice Abréal (dessins), Roger Benvenutti, Maurice Chiron, Patrick Deriaz, Robert Le Pennec, Christian Locatelli, Patrick Schalk, Jean-Marc Verdet, professeur Wan Xinnan et M. Yang Guihe
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 4ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 1999-n°4. 120 pages
Analyse :

2139 caractères - lu : 2 Fois


Bibliographie 1



Ouvrage collectif, Synthèse Patrick Degouve Bernard et Josiane Lips avec la collaboration de Fabrice Abréal (dessins), Roger Benvenutti, Maurice Chiron, Patrick Deriaz, Robert Le Pennec, Christian Locatelli, Patrick Schalk, Jean-Marc Verdet, professeur Wan Xinnan et M. Yang Guihe
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 4ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 1999-n°4. 120 pages

Source :


Images 0



Topographie 1



topographie
Source : Akl

Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche