dong Heidong - 黑洞

Détail


Heidong est une entrée de :
Heidong - 黑洞
Nom de la grotte : Heidong - 黑洞
Autres noms : Grotte Obscure
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Qiannan 黔南, Luodian 罗甸
Latitude Nord - Longitude Est :
25.56942 - 106.84952
Altitude (m) : 700
Développement (m) : 1 860
Profondeur (m) : 126
Profondeur - / + (m) : 86 / 40
Volume (m3) : 0
Géologie : Trias inférieur

1Entrée : Heidong 黑洞,

Carte



Description 1



HEI DONG ( Grotte obscure )

LUODIAN N°11

Z=700 m P= -86 +40m Dev=1860 m Ext=620 m

Situation

Elle est située à 27 km au nord-est de Luodian près du village de Pingkuang (figure 25).

Contexte géologique

Cette cavité de type labyrinthique se situe dans la partie centrale de l'anticlinal de Chachang, tout près de l'axe. Elle se développe le long des strates au sein des calcaires massifs gris du T1dy. Le pendage y est de 24°, direction 40°. Les conduits, aux sections généralement ovoïdes, se répartissent sur deux niveaux : la galerie intermédiaire à l'altitude moyenne de 650 m, et la galerie inférieure dont l'altitude moyenne de 600 m correspond au fond de l'ouvala de Pingkuang. Dans cette cavité, nous avons découvert la plus grande salle connue à ce jour en Chine : longueur 190 m, largeur 140 m, hauteur >100 m .

Description

Hei Dong s'ouvre par un effondrement (diamètre 50 m) dont le fond incliné permet d'accéder facilement à un vaste porche (largeur 40 m, hauteur 10 m), coupé en deux par un énorme pilier stalagmitique. A cet endroit la galerie se dédouble. Nous laissons sur la droite un énorme départ pour emprunter une galerie en pente douce où un plancher de calcite remplace progressivement le chaos de blocs. Cinquante mètres plus loin, sur la gauche, nous explorons un conduit d'environ trente mètres. La progression continue dans une belle galerie, horizontale et légèrement argileuse (hauteur 10 m, largeur 40 m) . Elle est coupée soixante mètres plus loin par un nouveau pilier au pied duquel se trouve un four à nitrate. A cet endroit la galerie s'infléchit vers le nord et nous mène à un balcon au-dessus d'un vide important. Plutôt que d'équiper ce puits (puits du balcon) d'environ trente mètres, nous revenons au gros départ laissé sur la droite près de l'entrée. Après une descente raide, une progression de quatre vingts mètres mène à une nouvelle bifurcation. Sur la droite part une galerie basse où une reptation de dix mètres permet d'accéder à une salle (-48), dont le sol, constitué d'une épaisse couche d'argile, est surcreusé de chenaux atteignant 1m de profondeur pour une largeur similaire. Cette salle où le jour pénètre encore se prolonge par un conduit étroit se terminant au bout de trente mètres. De retour à la grande galerie, nous passons un troisième pilier géant et arrivons à un carrefour (largeur 80 m, hauteur 40 m). Sur la paroi de gauche à environ trente mètres du sol, une grosse lucarne est visible ; elle correspond au puits du balcon.

Trois galeries partent du carrefour. Nous laissons pour l'instant la galerie principale qui remonte à droite et optons pour les deux autres conduits descendant (largeur 10 m, hauteur 5 m). Ils se rejoignent environ cent mètres plus loin et quinze mètres plus bas dans la salle des chenaux où les eaux ont dessiné d'harmonieux méandres dans l'argile. A cet endroit, un tobbogan part plein nord mais nous préfèrons d'abord suivre les chenaux qui confluent et mènent au pied de la grande salle de Hei Dong. Ensuite nous empruntons le tobbogan, et après avoir croisé sur la gauche un conduit qui mène lui aussi à la grande salle, nous débouchons dans la galerie principale. Sur la droite, derrière un chaos de blocs se trouve un labyrinthe, visiblement décolmaté de main d'homme, il servait de carrière pour alimenter le four maintenant désaffecté. De retour dans la galerie principale, après cent cinquante mètres de progression accidentée, nous atteignons la grande salle de Hei Dong par une désescalade. Au nord de celle-ci deux nouveaux départs ont été explorés. Le premier mène par une galerie de soutirage (hauteur 7 m, largeur 20 m) à une petite salle au sol recouvert d'argile craquelée à la cote -86. Le second départ est une lucarne suivie d'un puits au bas duquel se trouve une autre salle à la cote -76.

La grande salle de Hei Dong est fortement inclinée vers le nord-est-est et toutes les galeries se concentrent sur sa paroi est qui semble correspondre à une fracture SSE. Son plancher est recouvert de calcite et souvent enduit d'une légère pellicule de glaise. D'énormes blocs encombrent sa partie sud. On remarque aussi de colossales stalagmites dont une effondrée.

Les petites salles argileuses sont vraisemblablement recouvertes d'eau qui décante lentement après la saison des pluies. Dans deux d'entre elles, des chenaux de sur- creusement, tous de dimensions identiques, témoignent d'un écoulement temporaire en dehors des périodes d'ennoiement.

Remarques

Une mesure de pH a été effectuée donnant une valeur de 8.6.

BARBARY jean Pierre, ZHANG Shouyue(1988) : Guizhou expé 86. Spelunca Mémoires n° 16, 108 pp.,45 topos,cartes,graph., 48 phot.,n&b ou couleurs
co-éd. FFS ; Plongée Spéléo.-club Jeunes années (Vénissieux, Rhône) et l’Inst. Géol. Acad. Sci. chinoise
Analyse : BBS
Rapport de l’expédition et surtout de coopération entre la France et la Chine. Ce numéro de la série des “Spélunca Mémoires” est axé sur le karst et la géologie en Chine. Présentation de la géographie, karstogenèse, géomorphologie et hydrogéologie du karst du Centre et du Sud de la province du Guizhou, présentation des zones et des cavités étudiées. Etudes sur les roches carbonatées, les concrétions (datations), le phytokarst, la biologie. Présentation dans Spelunca nr.31/1988 : p 90 par Ph. Drouin (RL).

4685 caractères - lu : 2 Fois


Bibliographie 2



BARBARY jean Pierre, ZHANG Shouyue(1988) : Guizhou expé 86. Spelunca Mémoires n° 16, 108 pp.,45 topos,cartes,graph., 48 phot.,n&b ou couleurs
co-éd. FFS ; Plongée Spéléo.-club Jeunes années (Vénissieux, Rhône) et l’Inst. Géol. Acad. Sci. chinoise
Rapport de l’expédition et surtout de coopération entre la France et la Chine. Ce numéro de la série des “Spélunca Mémoires” est axé sur le karst et la géologie en Chine. Présentation de la géographie, karstogenèse, géomorphologie et hydrogéologie du karst du Centre et du Sud de la province du Guizhou, présentation des zones et des cavités étudiées. Etudes sur les roches carbonatées, les concrétions (datations), le phytokarst, la biologie. Présentation dans Spelunca nr.31/1988 : p 90 par Ph. Drouin (RL).
Source : BBS

ZHANG, Shouyue (1993): Grand caves of China.-
Proceedings XI Intern. Congress of Speleology, 2nd-8th August 1993, Beijing 1993: 236-237 (3 tab.) (chines. summ.).
Lists 21 caves with more than 200 m in elevation (Zhaidong -552 m; Gebihe -445 m, Wuajidong -430 m etc.); and 19 caves with more than 4,8 km in length (Tenglongdong 33,52 km; Duobingdong 17,2 km; Baimodong 13,7 km etc.). (RB).
Source : BBS


Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche