dong Kuashidong - 跨狮洞

Détail


Kuashidong est une entrée de :
Kuashidong - 跨狮洞
Nom de la grotte : Kuashidong - 跨狮洞
Autres noms : Grotte du pas du lion
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Zunyi 遵義, Zheng'an 正安
Latitude Nord - Longitude Est :
28.622 - 107.283
Altitude (m) : 1295
Développement (m) : 1 606
Profondeur (m) : 75
Profondeur - / + (m) : 75 / 0
Volume (m3) : 0
Géologie : Permien inférieur

1Entrée : Kuashidong 跨狮洞,

Carte



Description 2



"BOTTAZZI, Jean; LI, Po; FAURE, Nicolas; SANSON, Eric; BOUGNOL, Aymeric"
Spelunca Mémoires, n° 30 : Voyages en terre chinoise tome 2 : Chapitre 2
Analyse :
Au nord du Guizhou (Chine), Zheng'an est un district rural pauvre de 2 595 km2 dont l'altitude varie de 400 à 1800 m. En 2004 et 2005, nous y avons exploré 4 secteurs : - Le synclinal permien de Fuyan avec le réseau de Mawandong, 17 km, ses galeries atteignant 6000 m2 de section et ses vestiges d’exploitation de nitrates. - Le synclinal permien de Banzhu avec la très esthétique grotte Shihuiyaodong (568 m). - Le plateau cambrien de Shipin avec la grotte de Longnudong (1086 m). - La grotte de Shilaohudong, sur le district de Shijin (412 m). Au moyen de cartes, topos et photos, nous illustrons la description de ces karsts dont l'exploration ne fait que commencer. (Author, BJ).

caractères - lu : Fois


4. Kuàshīdòng

Grotte du pas du lion (Zhen0405)

Kuàshīdòng est une ancienne perte de poljé proche du contact entre Permien et Silurien et encadrée par deux failles.

Pour l'atteindre depuis Fuyan, monter jusqu'au village de Chácháng (village du thé), quitter la route principale en prenant à droite le chemin carrossable. On traverse alors le magnifique plateau couvert de théiers. Après la maison du thé, prendre à gauche au carrefour. Le chemin ne s'arrange pas mais on franchit une arête vers 1450 m d'altitude d'où le paysage est magnifique : on domine le large synclinal et dans le fond, on aperçoit Fuyan. Derrière cette arête, il faut continuer à droite au deuxième carrefour vers 1400 m et tout droit au troisième. Quelques secousses plus loin, un fond de vallée suspect dissimule le seul morceau de falaise du coin. La perte fossile est 20 m au-dessus du fond de la vallée fermée. Après avoir laissé les voitures à la cote 1360 m en bordure de la vallée, il reste 20 minutes de descente pour se dégourdir les jambes. [Nicolas Faure]

A l'abri d'une petite barre rocheuse, l'entrée ne laisse qu'un petit passage désobstrué, où circule un fort courant d'air sortant par temps chaud. L'ensemble de la cavité se dirige nord-est. Le conduit rectiligne prend rapidement de l'ampleur, environ 20x20 m. Son sol est plat et argileux. A 300 m, un petit départ concrétionné à gauche n'a pas été visité. A 400 m, dans une salle d'effondrement, un départ de conduite forcée a été reconnu sur 100 m sud-ouest jusqu'à un fort abaissement de la voûte. Au nord-est de cette salle, la galerie se poursuit, ornée de gypse, sur 150 m. De là, on note un départ inexploré sur la gauche à 20 m en haut d'un éboulis de direction sud-ouest. La galerie s'agrandit, 40x40 m sur 100 m pour tourner au sud-est avec petite arrivée d'eau en hauteur de la paroi de droite. Le courant d'air est toujours là. Réseau exploité pour son nitrate. [Aymeric Bougnol]

BOTTAZZI, Jean; BARBARY, Jean-Pierre; HUGON, Bruno (2011)
Spelunca Mémoires, n° 35 (2011) : 306 p. 300 photos, 135 topos, 14 cartes (ISBN 978-2-900894-18-7) Voyages en terre chinoise tome 3 : Expéditions spéléologiques franco-chinoises du P.S.C.J.A. de 2006 à 2010.
Analyse :
Les résultats traités dans cet ouvrage rendent compte des travaux effectués au cours de six expéditions du P.S.C.J.A., toutes agréées par la Fédération Française de Spéléologie, s’étant déroulées de 2006 à 2010, ainsi que d’explorations réalisées sur la même période en marge de ces expéditions. Ce sont en tout plus de 186 km de grottes inédites, principalement situées dans la province du Guizhou. 278 cavités sont citées, dont 253 le sont pour la première fois. Après quelques clefs de lecture et le résumé des expéditions ayant permis toutes ces découvertes, les résultats de ces expéditions sont présentées en 11 chapitres. (JB).

caractères - lu : Fois


Kuashidong (20)

Kuashidong est une ancienne perte de poljé proche du contact entre Permien et Silurien et encadrée par deux failles. L’exploration de cette grotte étant terminée en 2008, nous donnons ici sa description intégrale, en reprenant la description déjà faite en 2004.

Pour atteindre l’entrée depuis Fuyan, monter jusqu’au village de Chácháng (village du thé), quitter la route principale en prenant à droite le chemin carrossable. On traverse alors le magnifique plateau couvert de théiers. Après la maison du thé, prendre à gauche au carrefour. Le chemin ne s’arrange pas mais on franchit une arête vers 1450 m d’altitude d’où le paysage est magnifique : on domine le large synclinal et dans le fond, on aperçoit Fuyan. Derrière cette arête, il faut continuer à droite au deuxième carrefour vers 1400 m et tout droit au troisième. Quelques secousses plus loin, un fond de vallée suspect dissimule le seul morceau de falaise du coin. La perte fossile est 20m au-dessus du fond de la vallée fermée. Après avoir laissé les voitures à la cote 1360 m en bordure de la vallée, il reste 20 minutes de descente pour se dégourdir les jambes. [Nicolas Faure]

A l’abri d’une petite barre rocheuse, l’entrée ne laisse qu’un petit passage désobstrué, où circule un fort courant d’air sortant par temps chaud. L’ensemble de la cavité se dirige nord-est. Le conduit rectiligne prend rapidement de l’ampleur, environ 20x20 m. Son sol est plat et argileux. À 300 m, un petit départ concrétionné à gauche se prolonge d’une galerie tortueuse nommée “galerie du nid de rat” en raison de la présence d’un nid hébergeant deux rats. L’exploration s’est arrêtée sur étroiture impénétrable.

À 400 m, dans une salle d’effondrement, un départ de conduite forcée présente un fort abaissement de voûte au bout de 100 m. Il jonctionne plus loin avec la galerie principale. Au nord-est de cette salle, la galerie se poursuit, ornée de gypse, sur 150m. La galerie s’agrandit, 40x40 m sur 100 m pour tourner au sud-est avec petite arrivée d’eau en hauteur de la paroi de droite. La galerie se poursuit jusqu’à une bifurcation. En face, on peut continuer sur quelques centaines de mètres, par une galerie dont le sol est souvent tapissé de boue et percé d’un sous-tirage à mi-chemin. L’exploration s’est arrêtée sur une étroiture impénétrable malgré la présence d’un air frais bien marqué.

Au carrefour, on peut aussi descendre vers la droite en suivant un cours d’eau temporaire dont le fond est coloré en rouge-orangé. On aboutit rapidement à un puits de 20 m dont le fond est noyé. Une petite alimentation (1l/s env.) s’écoule depuis un étroit conduit dans le lac. [Aymeric Bougnol, Florence Guillot]

Bibliographie 1



BOTTAZZI, Jean; BARBARY, Jean-Pierre; HUGON, Bruno (2011)
Spelunca Mémoires, n° 35 (2011) : 306 p. 300 photos, 135 topos, 14 cartes (ISBN 978-2-900894-18-7) Voyages en terre chinoise tome 3 : Expéditions spéléologiques franco-chinoises du P.S.C.J.A. de 2006 à 2010.
Les résultats traités dans cet ouvrage rendent compte des travaux effectués au cours de six expéditions du P.S.C.J.A., toutes agréées par la Fédération Française de Spéléologie, s’étant déroulées de 2006 à 2010, ainsi que d’explorations réalisées sur la même période en marge de ces expéditions. Ce sont en tout plus de 186 km de grottes inédites, principalement situées dans la province du Guizhou. 278 cavités sont citées, dont 253 le sont pour la première fois. Après quelques clefs de lecture et le résumé des expéditions ayant permis toutes ces découvertes, les résultats de ces expéditions sont présentées en 11 chapitres. (JB).
Source :


Images 0



Topographie 0




Expédition 2


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche