string(1) "5"

dong Zichaowodong - 紫巢窝洞

Détail


Zĭcháowōdòng est une entrée de :
Zichaowodong - 紫巢窝洞
Nom de la grotte : Zichaowodong - 紫巢窝洞
Autres noms : Grotte abîme du nid pourpre
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Zunyi 遵義, Suiyang 绥阳
Latitude Nord - Longitude Est :
28.234545 - 107.297718
Altitude (m) : 920
Développement (m) : 381
Profondeur (m) : 58
Profondeur - / + (m) : 58 / 0
Volume (m3) : 0
Géologie : Ordovicien inférieur O1t (Tongzi) + O1h (Honghuayuan)

1Entrée : Zichaowodong 紫巢窝洞,

Carte



Description 2



"BOTTAZZI, Jean; LI, Po; FAURE, Nicolas; SANSON, Eric; BOUGNOL, Aymeric; HE, Wei; ZHU, Wenxiao"
Spelunca Mémoires, n° 30 : Voyages en terre chinoise tome 2 : Chapitre 1
Analyse :
Le réseau de Shuanghe se trouve sur le district de Suiyang (Guizhou, Chine). Il se développe dans les dolomies d'un plateau de 78 km2 et de 700 à 1700m d'altitude. 100 entrées y sont inventoriées dont 64 topographiées. La complexe réseau de Shuanghe, 85 km, possède 27 entrées et trois rivières principales. Les paramètres lithologiques, structurels et hydrologiques, et spécialement le niveau de gypse inclu dans la stratification, déterminent le développement de ces grottes dont la formation peut être décomposée en quatre phases. Nous présentons ici la description du massif, l’inventaire des cavités, une approche des facteurs génétiques et les résultats des expéditions 2004 et 2005. (Author, BJ).

caractères - lu : Fois


b. Zĭcháowōdòng

Grotte abîme du nid pourpre (Sui 0435)

C'est un petit gouffre d'ambiance cartusienne avec un fort courant d'air. La petite entrée donne sur un ressaut de 5 m à la base encombrée de détritus immédiatement suivi d'un P10 avec une étroiture ponctuelle en son milieu. En bas, le courant d'air se divise vers 2 départs pénétrables mais peu engageants car la cavité est de petit gabarit. [Eric Sanson]



Analyse :

caractères - lu : Fois


Zichaowodong (20)

Cette cavité découverte en 2004 se développe à l’aplomb de Dafengdong et pourrait bien finir par la rejoindre au niveau du puits de l’ours.

Accès : depuis Guihua, en roulant vers Wenquan, prendre la première petite route à droite qui monte en lacets. Après Poshang 坡上, bifurquer à gauche. La piste descend à un petit hameau. Prendre un sentier à l’est, derrière les maisons et descendre dans une grande doline située à 50 m de là seulement. Un peu avant d’atteindre le fond de la doline, revenir à droite sous le sentier pour trouver l’entrée sous des blocs au pied de petites barres rocheuses.

Description:le ressaut de 4m de l’entrée demande un peu d’attention. On traverse une petite salle pour atteindre le P12 qui présente une étroiture à mi-hauteur. En bas, deux itinéraires sont possibles, le premier débutant par un passage étroit sale et humide, on a tendance à choisir le second qui semble tout d’abord moins rebutant. En fait, on finit par s’allonger dans un méandre bas de plafond où il faut anticiper la position de son corps pour franchir une chicane. Un court boyau mène ensuite à un ressaut de 5 m et on débouche dans une salle. En gravissant la pente et en revenant sur la gauche, on avance dans une trémie où arrive un petit filet d’eau, arrivée du passage étroit, sale et humide, mais surtout très court et qui constitue donc de loin l’itinéraire à privilégier.

La salle est largement encombrée par un cône d’éboulis provenant de trémies, mais présente une petite galerie à sa base. Elle gagne en volume. Un soutirage dans les gros blocs mène à la suite de la cavité : un niveau inférieur où un ruisselet cascade jusqu’à un P12 inexploré avec un bon courant d’air. La galerie continue en hauteur dans un décor joliment concrétionné jusqu’au colmatage terminal. [Jean Bottazzi]

Bibliographie 1



"BOTTAZZI, Jean; LI, Po; FAURE, Nicolas; SANSON, Eric; BOUGNOL, Aymeric; HE, Wei; ZHU, Wenxiao"
Spelunca Mémoires, n° 30 : Voyages en terre chinoise tome 2 : Chapitre 1
Le réseau de Shuanghe se trouve sur le district de Suiyang (Guizhou, Chine). Il se développe dans les dolomies d'un plateau de 78 km2 et de 700 à 1700m d'altitude. 100 entrées y sont inventoriées dont 64 topographiées. La complexe réseau de Shuanghe, 85 km, possède 27 entrées et trois rivières principales. Les paramètres lithologiques, structurels et hydrologiques, et spécialement le niveau de gypse inclu dans la stratification, déterminent le développement de ces grottes dont la formation peut être décomposée en quatre phases. Nous présentons ici la description du massif, l’inventaire des cavités, une approche des facteurs génétiques et les résultats des expéditions 2004 et 2005. (Author, BJ).
Source :


Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche