dong Dadongpiandong - 大洞偏洞

Détail

Dadongpiandong est une entrée de :
Dadongpiandong - 大洞偏洞
Nom de la grotte : Dadongpiandong - 大洞偏洞
Autres noms : Grande grotte oblique
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Zunyi 遵義, Suiyang 绥阳
Latitude Nord - Longitude Est :
28.23613 - 107.26726
Altitude (m) : 990
Développement (m) : 6 085
Profondeur (m) : 292
Profondeur - / + (m) : 292 / 0
Volume (m3) : 0
Géologie : Ordovicien inférieur O1t (Tongzi) + O1h (Honghuayuan)

4Entrée : Dadongpiandong 大洞偏洞, Jianshanzidong 尖山子洞, Gantudong 干土洞, Liangfengyadafengdong 凉风崖大风洞,

Carte


Description [1]


"BOTTAZZI, Jean; LI, Po; FAURE, Nicolas; SANSON, Eric; BOUGNOL, Aymeric; HE, Wei; ZHU, Wenxiao"
Spelunca Mémoires, n° 30 : Voyages en terre chinoise tome 2 : Chapitre 1
Analyse :
Le réseau de Shuanghe se trouve sur le district de Suiyang (Guizhou, Chine). Il se développe dans les dolomies d'un plateau de 78 km2 et de 700 à 1700m d'altitude. 100 entrées y sont inventoriées dont 64 topographiées. La complexe réseau de Shuanghe, 85 km, possède 27 entrées et trois rivières principales. Les paramètres lithologiques, structurels et hydrologiques, et spécialement le niveau de gypse inclu dans la stratification, déterminent le développement de ces grottes dont la formation peut être décomposée en quatre phases. Nous présentons ici la description du massif, l’inventaire des cavités, une approche des facteurs génétiques et les résultats des expéditions 2004 et 2005. (Author, BJ).

caractères - lu : Fois


8. Dàdòngpiāndòng

Grande Grotte Oblique (Sui 0410)

C'est une résurgence de 200 l/s dont les eaux se jettent dans la doline de Tuanduiwoshuidong. Arriverons-nous à suivre le très fort courant d'air de ce maillon de l'étage supérieur de la Shuanghe ? Les explorations sont à poursuivre, par temps sec.

Marche d'approche : 1H15. Depuis le village de Tonggu, prendre la route qui monte dans la vallée de gauche, après le début de la montée, au premier virage à droite, continuer tout droit à travers la maison pour prendre un chemin qui monte suivant un vallon en rive gauche. Lorsque ce chemin rejoint le milieu du vallon, prendre un autre chemin bien marqué qui part à gauche, droit dans la pente, et le suivre au plus évident. On arrive à une rizière très caractéristique au sommet d'une butte. Prendre alors horizontalement sur la gauche pour suivre un chemin en rive droite d'un canyon, à flanc, et parallèle à un canal d'irrigation qui capte une partie des eaux de Dadongpiandong. L'entrée est alors visible sur l'autre versant du canyon, il suffit pour l'atteindre de poursuivre le chemin.

On pénètre dans la grotte par un porche de 25 m de large qui présente en paroi de gauche des départs non inspectés. La galerie se poursuit, un gros départ sur la gauche se termine sur un laminoir peu engageant mais pénétrable avec un gros courant d'air, ainsi qu'une diaclase ventilée qui semble franchissable en opposition, une solide combinaison est conseillée pour aller plus loin.

La galerie principale se poursuit et passe sous un puits qui débouche en surface, caché par des arbres, non loin du chemin. Le cheminement principal passe par une courte galerie de 2 m de diamètre parcourue par un courant d'air estimé à 40 m3/s, le frétillement de la jugulaire du casque nous encourage à poursuivre tout en imaginant les conséquences d'une crue à cet endroit. L'amont nous conduit un peu plus loin à une voûte très basse avec à sa gauche une galerie à gros courant d'air derrière un bassin.

Peu avant ce pseudo-siphon, en poursuivant la galerie fossile au plus évident, on s'engage dans un méandre dont l'exploration a été poursuivie jusqu'à un P10 ventilé.

Mais le gros du courant d'air provient d'une galerie au plafond qui s'atteint facilement par le haut du méandre, on laisse sur la gauche un départ ventilé qui pourrait rejoindre le pseudo-siphon et nous retrouvons alors la grosse galerie.

Une partie du courant d'air vient du plafond de la galerie à travers une trémie de très gros blocs, l'autre vient du regard sur la rivière qui n'a pas été fouillé.

La suite la plus évidente est une jolie petite rivière qui se divise progressivement dans des amonts, de ce côté il y a peu d'espoir de continuation. [Eric Sanson]

Bibliographie [1]


"BOTTAZZI, Jean; LI, Po; FAURE, Nicolas; SANSON, Eric; BOUGNOL, Aymeric; HE, Wei; ZHU, Wenxiao"
Spelunca Mémoires, n° 30 : Voyages en terre chinoise tome 2 : Chapitre 1
Le réseau de Shuanghe se trouve sur le district de Suiyang (Guizhou, Chine). Il se développe dans les dolomies d'un plateau de 78 km2 et de 700 à 1700m d'altitude. 100 entrées y sont inventoriées dont 64 topographiées. La complexe réseau de Shuanghe, 85 km, possède 27 entrées et trois rivières principales. Les paramètres lithologiques, structurels et hydrologiques, et spécialement le niveau de gypse inclu dans la stratification, déterminent le développement de ces grottes dont la formation peut être décomposée en quatre phases. Nous présentons ici la description du massif, l’inventaire des cavités, une approche des facteurs génétiques et les résultats des expéditions 2004 et 2005. (Author, BJ).
Source :


Images [0]


Topographie [0]



Expédition [4]

Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche