dong Xiangbidong - 响鼻洞

Détail


Nom de la grotte : Xiangbidong - 响鼻洞
Autres noms : Grotte De La Trompe D'éléphant
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Anshun Shi 安顺市, Anshun 安顺
Latitude Nord - Longitude Est :
26.33241 - 105.86501
Altitude (m) : 1415
Développement (m) : 1 580
Profondeur (m) : 92
Profondeur - / + (m) : 42 / 50
Volume (m3) :
Géologie : Trias inférieur

1Entrée : Xiangbidong 响鼻洞,

Carte



Description 1



XIANGBI DONG ( Grotte de la trompe d'éléphant )

ANSHUN N°14

Z= 1415 m P= - 42 + 50 m Dev= 1580 m Ext= 540 m

Situation

Elle se trouve à 14 km d'Anshun près du village de Shuidong, aux pieds des tours de la bordure nord du plateau (figure 14).

Contexte géologique

L'entrée, une perte, se situe près d'une grosse faille NE s'infléchissant NW en profondeur. La cavité se développe dans le compartiment supérieur de la faille, le long des strates, au sein des calcaires gris en bancs moyens à épais du T1dy. Les concrétions se rencontrent généralement dans la galerie fossile principale dont l'altitude moyenne est de 1425 m. Dans les étages moyens et inférieurs nous avons pu trouver des concrétions érodées par les eaux. De nombreux points d'absorption relient les différents étages. Le gradient hydraulique est de 7,8%.

Description

Aprés la traversée du canyon d'entrée, on débouche dans une vaste galerie ébouleuse et sombre (30 m de large sur 15 m de haut). Il est parfois difficile de s'y diriger à cause du brouillard dégagé par la rivière. La chaleur (20°C), l'humidité, et surtout l'odeur des cadavres d'animaux en décomposition, charriés de l'extérieur par les eaux boueuses de la rivière, rendent l'atmosphère pesante. A cent mètres de l'entrée, sur la gauche de la galerie, un petit réseau labyrinthique correspond à une autre perte temporaire, comme l'atteste l'important courant d'air s'insinuant dans les trémies. Cent cinquante mètres plus loin, la rivière se perd tandis que la galerie s'élève en prenant de gigantesques proportions (40 m de diamètre) ; à gauche, un important courant d'air provient d'un petit réseau fossile finement concrétionné. En continuant le conduit principal, on contourne deux énormes suçoirs boueux avant de grimper jusqu'à une importante trémie à la cote +50 m ; elle marque le terminus de cet étage. En descendant dans le premier suçoir, on trouve une galerie basse qui débouche en balcon au-dessus de la rivière retrouvée. Celle-ci sort d'un siphon, difflue vers une fracture absorbant une impressionnante cascade de 1 m3/s tandis que l'autre partie de l'eau se dirige vers un réseau de belles cascades avant de se perdre dans un siphon. De l'autre côté de la fracture, un puits argileux permet de retrouver la rivière qui s'écoule dans un canyon avant de se perdre dans un siphon.

Depuis la diffluence, une vire argileuse de plus de cent mètres contourne la faille et permet de déboucher dans une conduite forcée enduite d'argile (8 m de haut pour 15 m de large). Cette galerie s'achève par deux puits dont le fond est occupé par deux siphons à la cote - 42 m.

Remarques

L'exploration de cette cavité est loin d'être terminée. De part sa situation, son contexte géologique et hydrogéologique, nous pensons que cette cavité est le premier maillon d'un grand réseau. Dans cette première partie les nombreux siphons rendent impraticables le cours de la rivière. Nous avons dû chercher et emprunter uniquement les passages supérieurs.

Le pH est de 7.49 à l'entrée de la rivière et de 7.58 dans un gours de la galerie supérieure. La température de l'eau oscille entre 14.5°C (gours de la galerie supérieure) et 20°C au siphon terminal. La teneur de l'atmosphère en CO2 est de 0.07% dans la galerie supérieure et de 1% au siphon terminal.

BARBARY jean Pierre, ZHANG Shouyue(1988) : Guizhou expé 86. Spelunca Mémoires n° 16, 108 pp.,45 topos,cartes,graph., 48 phot.,n&b ou couleurs
co-éd. FFS ; Plongée Spéléo.-club Jeunes années (Vénissieux, Rhône) et l’Inst. Géol. Acad. Sci. chinoise
Analyse : BBS
Rapport de l’expédition et surtout de coopération entre la France et la Chine. Ce numéro de la série des “Spélunca Mémoires” est axé sur le karst et la géologie en Chine. Présentation de la géographie, karstogenèse, géomorphologie et hydrogéologie du karst du Centre et du Sud de la province du Guizhou, présentation des zones et des cavités étudiées. Etudes sur les roches carbonatées, les concrétions (datations), le phytokarst, la biologie. Présentation dans Spelunca nr.31/1988 : p 90 par Ph. Drouin (RL).

3411 caractères - lu : 56 Fois


Bibliographie 1



BARBARY jean Pierre, ZHANG Shouyue(1988) : Guizhou expé 86. Spelunca Mémoires n° 16, 108 pp.,45 topos,cartes,graph., 48 phot.,n&b ou couleurs
co-éd. FFS ; Plongée Spéléo.-club Jeunes années (Vénissieux, Rhône) et l’Inst. Géol. Acad. Sci. chinoise
Rapport de l’expédition et surtout de coopération entre la France et la Chine. Ce numéro de la série des “Spélunca Mémoires” est axé sur le karst et la géologie en Chine. Présentation de la géographie, karstogenèse, géomorphologie et hydrogéologie du karst du Centre et du Sud de la province du Guizhou, présentation des zones et des cavités étudiées. Etudes sur les roches carbonatées, les concrétions (datations), le phytokarst, la biologie. Présentation dans Spelunca nr.31/1988 : p 90 par Ph. Drouin (RL).
Source : BBS


Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche