dong Gesochukou - 革索出口

Détail

Gesochukou est une entrée de :
Gesochukou - 革索出口
Nom de la grotte : Gesochukou - 革索出口
Autres noms : Résurgence de la Gesohe
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Liupanshui 六盘水, Panxian 盘县
Latitude Nord - Longitude Est :
25.93669489 - 104.9319194
Altitude (m) : 978
Développement (m) : 2 415
Profondeur (m) : 22
Profondeur - / + (m) : 0 / 22
Volume (m3) : 0
Géologie : Carbonifère inférieur

1Entrée : Gesochukou 革索出口,

Carte


Description [1]




Analyse :

caractères - lu : Fois


5. Gesochukou - Résurgence de la Gesohe

Code : Pa0065 - Village : Baoji

Lat. : 25°57’10” N - Long. : 105°56’ E - Alt. : 1 019 m

Dév. : 200 m

La résurgence de la Gesohe se situe plus de 4,5 km au nord de la perte, à la cote 1 019 m (fig. 8, zone IA, point 12). Du point de vue géologique, la cavité s’ouvre dans l’axe de l’anticlinal de Guniuhe, dans les terrains carbonifères, sur la même fracture que celle qui est présente dans la vallée amont, près de la perte. Un pont routier franchit la gorge juste en avant du porche d’entrée qui mesure 30 à 35 m de haut sur 15 à 20 m de large. Le sommet est formé par une forêt de stalactites de tufs, classique dans les porches à cause des suintements et du rôle de la lumière dans le développement des organismes algaires. La rivière forme un lac à fort courant laminaire qui occupe toute la largeur de la galerie ; elle se dirige au sud sur une distance visible de 150 m environ. Une vire suspendue, perchée de 15 m, est présente sur la rive droite, mais elle n’est pas accessible depuis l’entrée.

A bord d’une barque métallique les ouvriers chinois tente une épique exploration du lac interrompue à moins de 200 m de l’entrée à cause de la violence du courant. Les perches en bambou de 4 à 6 m de long ont du mal à toucher le fond à cause de la profondeur, mais aussi de l’intense courant. Plusieurs hommes tombés à l’eau sont heureusement repéchés sans dommage. Quelques centaines de mètres en aval, en rive gauche, se situe la nouvelle usine hydroélectrique. Elle turbinera les eaux amenées par un canal souterrain depuis le barrage de la Gesohe, installé 1 km en amont de la perte . [R. Maire]

Bibliographie [2]


BARBARY, Jean-Pierre
Spelunca, no 91 (3ème trimestre 2003) : 2-5. 2 topographies, 5 photos coul.
Expédition nationale en février-mars 2003 dans les districts de Panxian, Pu’an, Suiyang, Zheng’an, Xishui et Shuicheng (province de Guizhou, Chine). 35 cavités ont livré 52314 m de topographie. Le réseau de Shuanghe passe à 54.4 km. Gouffre de la Pluie Blanche (Prof.: –506 m, avec une verticale absolue de 424 m). Collaboration avec le Guizhou Institute of Mountainous Resources de Guiyang et l’Institute of Geology of Academia Sinica de Pékin. (FB).
Source : BBS

"BARBARY, Jean-Pierre; FAURE, Nicolas; MAIRE, Richard; MANGEL, Laurent; MATRICON, Sylvain; VANARA, Nathalie; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 1
A l'est du Guizhou (Chine), en bordure du Yunnan, le district de Panxian présente de forts dénivelés, le karst occupe 59 % de la surface et les couvertures basaltiques offrent des surfaces de drainage importantes. Un mois d'exploration lors de l'année 2000 a permi de topographier 32 km dans 66 cavités réparties sur quatre zones. La plus impressionante inclut le système perte-résurgence de la Gesohe capable de drainer 1700 m3/s avec de spectaculaires systèmes perte-résurgence sur son cours aval. La perte de Biyundong, 2 km, avait été explorée en 1638 par Xu Xiake. Le petit massif de Dabashan présente des karstifications dans les conglomérats. (BJ).
Source :


Images [124]


  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou
  • Gesochukou

Topographie [0]



Expédition [2]

Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche