dong Dadong - 大洞

Détail


Nom de la grotte : Dadong - 大洞
Autres noms : Grande Grotte
Province, Préfecture, District :
Hubei 湖北省, Yichang Shi 宜昌市, Wufeng 五峰土家族自治县
Latitude Nord - Longitude Est :
30.189029 - 110.713251
Altitude (m) : 780
Développement (m) : 10 932
Profondeur (m) : 314
Profondeur - / + (m) : 214 / 100
Volume (m3) :
Géologie : Ordovicien Inférieur

1Entrée : Dadong 大洞,

Carte



Description 2



A. DADONG

"Grande grotte" (Wf89/1)

Long. 110° 42,5' E   Lat. 30° 11,5' N   Alt. 780 m

Dév. 10 922 m  Dén. 314 m (- 214, + 100)

L'exploration principale a été faite en 1989. Cette grotte remarquable débute par un porche colossal de 100 m de haut sur 80 m de large : il s'agit tout simplement de la perte d'un canyon aveugle, à sec l'hiver, mais débitant plusieurs dizaines de m3/s en saison des pluies. En 1992, nous décidons d'aller revoir le fond, en particulier une escalade située au-dessus d'un puits de 50 m, pour tenter une jonction avec la grotte-émergence de Longdong-Yanzidong située quelques km au NW. (cf. Karstologia Mémoires, n° 4, p. 86).

- L'escalade du P50 : Ce puits de 50 m est situé à l'extrémité NW du réseau dans une branche fossile où circule un fort courant d'air. Le puits, en forme d'entonnoir, mesure 15 m de large et reçoit un actif provenant du NE. En face, donc au nord, il est surmonté par une haute paroi où nous sommes censés trouver la suite du trou, mais le courant d'air tourbillonne et a plutôt tendance à descendre le puits. Mais par la "foi", nous croyons discerner une galerie au sommet de ce mur peu engageant. Le premier jour, nous équipons une traversée de 40 m sur le bord ouest du puits, d'abord au profit d'une vire qui se rétrécit, puis en plein vide. On rejoint ainsi la base du mur nord sur un plan incliné boueux. Au-dessus, la paroi devient presque verticale, mais anfractueuse, avec des plaquages d'argile. Il faut une deuxième sortie pour venir à bout de ce mur de 40 m que Cyriaque grimpe sans coup férir. Au sommet, une galerie de 12 m de large sur 6 m de haut file plein nord sur une cinquantaine de mètres, mais elle se termine sans espoir sur un remplissage argileux. Au total, 130 m de premières chèrement gagnés ! (Richard et Cyriaque)

- La galerie de l'Oubli (explorée en 1992) : Toutefois, en revenant de l'escalade, nous découvrons fortuitement une superbe galerie fossile qui se situe 300 m au sud du P50, dans le "pointillé" de la topo. En 1989, le bord ouest de la galerie, large de 25 m et surmonté de puissantes terrasses, n'avait pas été longé. Juste au-dessus d'un talus de blocailles, une galerie large de 30 m s'enfonce vers l'inconnu. Ce jour là, en revenant de l'escalade du P50, nous faisons une courte reconnaissance. Le lendemain, muni du topofil et de nombreuses bobines, nous avançons religieusement dans un fossile superbe, de 15 à 20 m de large et de 15 à 20 m de haut. D'importants remplissages argilo-limoneux bouchent pratiquement la galerie au bout de 350 m. Le plafond s'abaisse à moins de 1 m, puis à 500 m de la bifurcation, la galerie remonte dans une trémie de gros blocs inclinée à 30°. Nous débouchons dans une salle supérieure de 100 m de long sur 60 m de large dont l'extrémité nord est creusée par un vaste entonnoir (suçoir) de 25 m de diamètre et autant de profondeur. Il n'a pas été descendu, mais il paraît bouché ! (Richard)

- La diffluence du Bozzo Continental : Au retour de notre pointe dans la galerie de l'Oubli, nous décidons d'aller voir une galerie non terminée en 1989. Il s'agit d'un petit conduit, large de 2 m, qui démarre dans l'angle nord de la première grande salle appelée salle des varves marrons à cause de son remplissage fabuleux (chap. 6). Il s'agit, en fait, d'une diffluence de trop-plein qui fonctionne en période de hautes eaux lorsque le niveau de l'eau remonte de plusieurs mètres dans la salle. Cette galerie, à courant d'air aspirant, a été explorée sur 200 m jusqu'à une bifurcation : au nord, un petit conduit au tracé méandriforme et au plancher argileux est topographié sur 120 m. La galerie continue, mais se rétrécit ; un autre départ étroit, en rive droite, n'a pas été exploré. En revenant à la bifurcation, nous fonçons à la branche de droite, la plus intéressante, mais nous sommes arrêtés au bout de 30 m sur un profond bassin ! La suite du trou semble là, dans une galerie de 5 m x 5 m, mais nous n'aurons pas le temps cette année. Pas le temps, toujours le même leitmotiv ! (Richard) - ^ -

BARBARY, Jean-Pierre; MAIRE, Richard; ZHANG, Shouyue; POMEL, Simon; COLLIGNON, Bernard; GEBAUER, Daniel; BENAVENTES, Jean; BOTTAZZI, Jean; CHEN, Shicai; FULCRAND,Serge; JIN, Yushang; MATRICON, Sylvain; ORSOLA, Jacques; REMY, Cyriaque; QI, Zhonglin; ZHANG, Dachang; SHI, Mengxiong (1995): Les cavités du comté de Wufeng (Hubei, Chine).-
Donghe 92, karsts de Chine Centrale, Karstologia Mémoires n°6, 1995: p.19-40 (17 figures, 1 tableau, 8 photos).
Analyse : BBS
Description et topos de 15 cavités es secteurs de Changleping et Huanglongdong dans le comté de Wufeng dont: Dadong (10922 m, -214/ +100 m); Dongxitiankeng (5807 m, -382 m); Donghe (4828 m, -270 m); Tiankengcao (3748 m, -216/ +10 m); Jiangjundong (2282 m, -83/ +56 m); Huanglongdong (1531 m, -20 m). (FB).

4199 caractères - lu : 36 Fois


A. DADONG

Grande grotte (fig. 63)

Wufeng n° 89/1

Z = 780 m  Dév. = 9683 m  Dén. = - 214 m

Historique : Une partie de la cavité est explorée sur 3 km par une équipe sino-belge en septembre 1988 (MASSCHLELEIN et ZHANG SHOUYUE, 1988).

Situation : Dadong se situe à 7 km au SE de Wufeng à l'extrémité d'un superbe canyon aveugle où se perd la rivière temporaire Songjiahe (photo 18).

Géologie : Cette énorme perte s'ouvre sur le flanc nord de l'anticlinal de Changleping tout près de l'axe, à la limite des calcaires cambriens et ordoviciens (fig. 59, 62). Le pendage est à cet endroit de 6° de direction  N324°. La partie inférieure de l'Ordovicien inférieur est occupée par des calcaires bioclastiques gris-noir en bancs épais et des bancs gris de calcaires micritiques. Creusée par la rivière Songjiahe, la grotte se développe sur plusieurs niveaux étagés : un à deux fossiles, un temporaire et  un dernier, actif, qui n'a pas été atteint. Comme le réseau prend une direction NW, la liaison avec le réseau de Longdong-Yanzidong est probable.

Description : Après avoir passé le magnifique porche d'entrée en encorbellement,  haut de plus de 100 m et large d'autant, nous progressons entre d'énormes blocs tombés du plafond en suivant la rivière qui s'écoule contre la paroi de gauche. Le débit très faible provient en grande partie de la grotte de  Quechaodong ainsi que de deux hautes cascatelles tombant en pluie de chaque côté de la galerie. Le jour pénètre jusqu'à la salle-carrefour située à 400 m de l'entrée.

A droite, une salle remontante, suivie d'une galerie de 400 m de long, permet d'accéder au réseau des Belges. Celle-ci présente la particularité d'avoir été partiellement creusée dans les remplissages à l'occasion d'anciennes exploitations de nitrate. On recoupe ensuite une galerie plus vaste (10 m x 10 m). En prenant à gauche, après avoir exploré un petit diverticule en rive droite, on rejoint l'aval du réseau. En prenant à droite, après 100 m de progression, nous explorons vers le SW une branche qui débute par un petit labyrinthe. Il est suivi d'un puits remontant de 18 m donnant accès à la galerie du gypse (10 m x 10 m). Celle-ci débouche en balcon 80 m au-dessus de la salle-carrefour.

Si l'on ignore cette branche, on arrive à une nouvelle bifurcation : la galerie de droite revient vers l'entrée pour finir en balcon 40 m au-dessus de la rivière. La galerie de gauche monte fortement et aboutit au sommet d'un escarpement de 25 m entièrement entaillé dans un remplissage détritique varvé, orange et gris, à strates caillouteuses. Le sommet de ce dépôt présente d'anciennes traces d'exploitation des nitrates. L'étude de cette séquence souterraine exceptionnelle est faite dans la partie II (chap. 9).

A la salle-carrefour, un petit affluent vient doubler le débit ; il provient d'une salle où aucune suite n'est envisageable sans escalade artificielle. L'aval de la galerie principale se poursuit sur la gauche, l'eau disparaît peu à peu dans les blocs.  En rive gauche, un beau méandre remontant permet d'atteindre un étage supérieur qui se prolonge par des galeries de 7 m x 7 m ; une branche revient 40 m au-dessus de la salle-carrefour, une autre au-dessus de la salle du petit affluent. Plus loin, dans la galerie principale, on trouve une galerie fossile en rive droite qui permet de rejoindre la galerie creusée ; elle présente de petits diverticules peu intéressants. La galerie principale devient de plus en plus large, jusqu'à 80 m ; il faut suivre la paroi de droite pour ne pas manquer un petit trop-plein de crue dont l'exploration n'est pas terminée. Nous arrivons ainsi à "l'étroiture" (3 m de large pour 2 m de haut) où le courant d'air aspirant est très fort ; le fil topo accroché à la paroi flotte horizontalement.

Nous débouchons dans une vaste salle de 200 m de long, 120 m de large et 100 m de haut, riche en blocs et dépôts alluviaux. En rive gauche, une galerie perchée est suivie sur 0,5 km ; on aboutit au sommet d'un puits de 50 m. En face, la galerie continue...

Revenons à la salle ; au fond, en rive droite, la voûte s'abaisse jusqu'à 50 cm (laminoir avec galets). Derrière, une petite salle, puis une galerie conduit à une rampe de galets instables, haute de 10 à 15 m, qui débouche peu après au pied d'un puits  arrosé de 50 m. Ensuite, le réseau devient plus étroit ; des troncs et des branches, plantés dans le sable et l'argile ou coincés dans les rétrécissements, font mauvaise impression. Cette partie sinistre et gluante, d'un développement de plus de 400 m, est entièrement noyée en période de hautes eaux comme en témoigne l'énorme tas de bois se trouvant dans la salle.

Aucune continuation n'a été découverte : arrêt sur siphon suspendu, étroiture et troncs coincés (absence de ventilation). (JB, JPB, RM)

BARBARY, Jean-Pierre; BOTTAZZI, Bernard; MAIRE, Richard; MOUDOUD, Jean-Luc; ZHANG, Shouyue; CHEN, Shicai (1991): Karsts et cavités du Comté de Wufeng (Hubei).-
Karsts de Chine, expé Gebihe 89 - Karstologia Mémoires n°4: 80-100 (18 fig., cartes ou topos; 6 ph.).
Analyse : BBS
Présentation physique, description cavités. (RL).

4930 caractères - lu : 72 Fois


Bibliographie 7



BARBARY, Jean-Pierre; BOTTAZZI, Bernard; MAIRE, Richard; MOUDOUD, Jean-Luc; ZHANG, Shouyue; CHEN, Shicai (1991): Karsts et cavités du Comté de Wufeng (Hubei).-
Karsts de Chine, expé Gebihe 89 - Karstologia Mémoires n°4: 80-100 (18 fig., cartes ou topos; 6 ph.).
Présentation physique, description cavités. (RL).
Source : BBS

BARBARY, Jean-Pierre; MAIRE, Richard; ZHANG, Shouyue; POMEL, Simon; COLLIGNON, Bernard; GEBAUER, Daniel; BENAVENTES, Jean; BOTTAZZI, Jean; CHEN, Shicai; FULCRAND,Serge; JIN, Yushang; MATRICON, Sylvain; ORSOLA, Jacques; REMY, Cyriaque; QI, Zhonglin; ZHANG, Dachang; SHI, Mengxiong (1995): Les cavités du comté de Wufeng (Hubei, Chine).-
Donghe 92, karsts de Chine Centrale, Karstologia Mémoires n°6, 1995: p.19-40 (17 figures, 1 tableau, 8 photos).
Description et topos de 15 cavités es secteurs de Changleping et Huanglongdong dans le comté de Wufeng dont: Dadong (10922 m, -214/ +100 m); Dongxitiankeng (5807 m, -382 m); Donghe (4828 m, -270 m); Tiankengcao (3748 m, -216/ +10 m); Jiangjundong (2282 m, -83/ +56 m); Huanglongdong (1531 m, -20 m). (FB).
Source : BBS

COLLIGNON, Bernard; Expédition Gebihe 89 (1993) : Le système souterrain de Longdong, Province de Hubei, Chine méridionale.-
Regards 11: 13-17 (ph., croquis).
Extrait du rapport "Gebihe 89" (Karstologia Mémoires, 4). (DU).
Source : BBS

MEUS, P. (1989) : Chine. -
Spelunca no 33 : 12 (1 phot.)
Information sur les principales découvertes des spéléologues belges de la Belgian Chinese Karst and Caves Association. (RL)
Source : BBS

BELGIAN-CHINESE KARST AND CAVES ASSOCIATION (1990): Teng Long Dong, the Longest cave of China, report on the First Belgian-Chinese Speleological Expedition in 1988.-
(s.l.): J. Masschelein and Zhang Shouyue editors - 46p. (14 fig. et plans, photos couleur) (en angl.).
Climat et géomorphologie de la région de Lichuan, l'exploration de Teng Long Dong, les recherches scientifiques en grottes, appendice: quelques notes sur la région de Wufeng et Jiutian Dong (Hunan). (DU)
Source : BBS

Auct. var. (1995): Donghe 92, karsts de Chine centrale.-
Karstologia Mémoires n°6, 1995: 240 p. (16 tableaux, 100 figures, 17 photos, résumés français, anglais, allemand, chinois).
PLONGEE SPELEO CLUB JEUNES ANNEES DE VENISSIEUX; INSTITUTE OF GEOLOGY ACADEMIA SINICA; KARST & GROUNDWATER RESEARCH DIVISION; URA 1978 DU CNRS - DYMSET (TALENCE). Compte rendu de travaux spéléologiques et scientifiques en Chine centrale (Hunan et Hubei): contexte géologique et climatique, description et topographie des cavités, hydrogéochimie, géomorphologie, sédimentologie, pédologie, évolution morphologique des karsts de pays agraires, exploitation du karst, logistique. (FB).
Source : BBS

ZHANG, Shouyue (1993): Grand caves of China.-
Proceedings XI Intern. Congress of Speleology, 2nd-8th August 1993, Beijing 1993: 236-237 (3 tab.) (chines. summ.).
Lists 21 caves with more than 200 m in elevation (Zhaidong -552 m; Gebihe -445 m, Wuajidong -430 m etc.); and 19 caves with more than 4,8 km in length (Tenglongdong 33,52 km; Duobingdong 17,2 km; Baimodong 13,7 km etc.). (RB).
Source : BBS


Images 5



  • Dadong
  • Dadong
  • Dadong
  • Dadong
  • Dadong

Topographie 0




Expédition 3


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche