dong Laoyindongdong - 老鹰东洞

Détail


Nom de la grotte : Laoyindongdong - 老鹰东洞
Autres noms : Grotte Est De L'aigle
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Bijie Diqu 毕节地区, Bijie 毕节
Latitude Nord - Longitude Est :
27.604 - 105.35786
Altitude (m) : 1220
Développement (m) : 1 225
Profondeur (m) : 125
Profondeur - / + (m) : 125 /
Volume (m3) : 343767
Géologie :

1Entrée : Laoyindongdong 老鹰东洞,

Carte



Description 1



3. Laoyindongdong - Grotte Est de l’Aigle

(fig. 115) - code : Bij013 - Village : Yanzikou

Lat. : 27°36’14,4" N - Long. : 105°21’28,3" E - Alt. : 1220 m

Dév. : 1 225 m - Dén. : - 125 m - Vol. : ± 343 767 m3

Depuis Bijie, on remonte au nord la route principale. A 18 km, à l’est de la vallée, on observe une série de pertes et une grande entrée fossile. Cette dernière correspond à la grotte du Chat Sauvage que nous ne pourrons visiter faute de temps.

A 30 km de Bijie, on prend sur la gauche une mauvaise route qui rejoint la vallée de la Mionyuhe. Nous descendons son cours vers le nord jusqu’à une petite résurgence qui cascade sur la rive droite. A cet endroit, la falaise est truffée de grottes. Une autre résurgence sort d’un beau porche qui s’ouvre en rive gauche. Nous poursuivons le cours de la rivière jusqu’à sa perte localisée 10 km plus loin. Nous arrivons ainsi à Yanzikou située à 50 km de Bijie.

La grotte s’ouvre au-dessus du village. Elle se présente comme une baume bordée d’un canal artificiel. Dans un coin, des blocs sont dégagés pour laisser un petit passage praticable, mais quelques mètres plus loin, on parvient dans une curieuse salle inclinée dans le sens de la stratification. Sa hauteur n’excède pas quelques mètres, par contre sa largeur atteint presque 100 m ! Malheureusement l’abondant concrétionnement et la forte pente ne laissent guère apprécier cette dimension.

A la base, au bout de quelques centaines de mètres de progression, une galerie horizontale est agrémentée par quelques colonnes, stalagmites et stalactites du plus bel effet. Au point bas, sur le côté, une désescalade permet de prendre pied dans une petit réseau actif dont la galerie amont reste à explorer tandis que l’aval est barré par un siphon.

D’un diamètre de 15 m, la galerie principale continue et se divise. Il est préférable de monter dans les galeries de droite où deux possibilités s’offrent au visiteur. On peut descendre sur la gauche, retrouver la sortie du laminoir et suivre une petite rivière de 4 l/s qui mène jusqu’à un siphon. On peut également continuer sur la droite et gravir un éboulis jusqu’à un orifice, un puits en pierres sèches retenant la terre de la rizière. De l’autre coté de la rizière s’ouvre l’entrée imposante de Laoyinxidong (ou grotte Ouest de l’Aigle) qui est en fait la continuation de Laoyindongong. Ce système fossile a donc été trépané localement par l’érosion du massif (fig. 115).

"MANGEL, Laurent; FAURE, Nicolas; VEILLEROBE, Vincent; BOTTAZZI, Jean; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 5
Analyse :
En 2001, l'I.G.C.A.S. et le P.S.C.J.A. ont effectué une reconaissance spéléologique dans 6 des 8 districts de la préfecture de Bijie, au nord du Guizhou, Chine. 20,4 km ont été topographiés dans 22 cavités s'ouvrant dans des karsts très diversifiés étagés de 475 m à 2901 m d'altitude. On évoque notamment la grotte-tunnel active de Jiudongtian, parcourue par une des plus puissantes rivières souterraines connue et le gouffre de Yanzidong dont le puits de 193 m s'ouvrant à 2515 m d'altitude en fait le plus haut gouffre connu dans le Guizhou. (BJ).

2542 caractères - lu : 56 Fois


Bibliographie 1



"MAIRE, Richard; BARBARY, Jean-Pierre; ZHANG, Shouyue; VANARA, Nathalie; BOTTAZZI, Jean"
Karstologia Mémoires, n° 9 : 562 p.
"Cet ouvrage synthétise les travaux des six expéditions organisées par le P.S.C.J.A. dans les provinces chinoises du Yunan, Guizhou et Liaoning entre 1997 et 2001. Il est organisé en trois livres traitant de : 1) les résultats des explorations, contenant inventaires, descriptions, cartes et topographies des 144 cavités explorées ; 2) l'environnement karstique, études approfondies sur des thèmes scientifiques ciblés ; 3) la spéléologie en Chine, sous l'angle historique et avec le récit des dernières expéditions. Les karsts sont ainsi numérisés depuis l'échelle géographique à microscopique selon des critères d'analyses aussi diversifiés que la géomorphologie, les indicateurs du milieu, le fonctionnement hydrochimique, l'écologie, le développement local et l'histoire de la spéléologie. (BJ)."
Source :


Images 0



Topographie 1



topographie
Source : Gkc

Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche