dong Naludong -

Détail

Naludong est une entrée de :
Naludong -
Nom de la grotte : Naludong -
Autres noms : Grotte Du Dragon Noir
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Bijie 毕节, Bijie 毕节
Latitude Nord - Longitude Est :
27.35881 - 105.30586
Altitude (m) : 1540
Développement (m) : 1 833
Profondeur (m) : 88
Profondeur - / + (m) : 16 / 72
Volume (m3) : 344762
Géologie : Permien Inférieur

1Entrée : Naludong ,

Carte


Description [1]




Analyse :

caractères - lu : Fois


1. Naludong - Grotte du Dragon Noir

(fig. 113) - code : Bij011 - Village : Tianbaqiao

Lat. : 27°21’31,7” N - Long. : 105°18’21,1” E - Alt. : 1 540 m

Dév. : 1 833 m - Dén. : + 88 m- Vol. : ± 344 762 m3

Géologie : Permien Inférieur

Depuis Bijie, il faut se rendre au village de Heixiazhai appartenant à la commune de Tianbaqiao ; la résurgence est bien visible en contrebas du terminus de la route. Le système souterrain présente une rivière souterraine et un niveau supérieur fossile possédant une grande salle et de beaux concrétionnements : stalagmites et stalactites courbes et très longues stalagmites. Plusieurs points sont connectés à la surface.

Du porche d’entrée, large de 40 m et haut de 15 m, on remonte le cours de la rivière. A 100 m, on observe un imposant massif stalagmitique. La rivière, d’un débit de 100 l/s, serpente entre des plages de gravillons sableux. Cette vaste galerie est parcourue sur 500 m environ, mais nous devons arrêter l’exploration faute de temps. A cet endroit, la profondeur plus importante d’un bief impose une baignade dans une eau douteuse. Depuis le massif stalagmitique, il est possible de remonter de 50 m pour accéder aux entrées supérieures. A gauche, on atteint le porche nord au bout de 150 m entre les concrétions ; tout droit, un nouveau parcours entre les concrétions nous amène au bout de 250 m à un porche supérieur fossile. A la base de cette remontée, la galerie principale remonte. Après un regard sur le réseau actif, le conduit débouche dans une salle de belle dimension, de 40 à 50 m de large. Au nord, deux petites galeries peuvent être parcourues sur 50 m. Dans l’une, la progression est interrompue par un siphon, dans l’autre on s’arrête à la base d’une cheminée de 6 m de haut. A l’ouest, un conduit modeste de 2 m de diamètre permet de passer le barrage stalagmitique pour déboucher dans la salle terminale (100 x 50 m). Celle-ci remonte de 60 m à l’ouest, mais les blocs et les concrétionnements semblent exclure tout espoir de continuation. Cette grotte a été anciennement aménagée ; dans les parties sèches, des fils électriques sont partout visibles et quelques escaliers de pierre facilitent la progression.

Bibliographie [1]


"MAIRE, Richard; BARBARY, Jean-Pierre; ZHANG, Shouyue; VANARA, Nathalie; BOTTAZZI, Jean"
Karstologia Mémoires, n° 9 : 562 p.
"Cet ouvrage synthétise les travaux des six expéditions organisées par le P.S.C.J.A. dans les provinces chinoises du Yunan, Guizhou et Liaoning entre 1997 et 2001. Il est organisé en trois livres traitant de : 1) les résultats des explorations, contenant inventaires, descriptions, cartes et topographies des 144 cavités explorées ; 2) l'environnement karstique, études approfondies sur des thèmes scientifiques ciblés ; 3) la spéléologie en Chine, sous l'angle historique et avec le récit des dernières expéditions. Les karsts sont ainsi numérisés depuis l'échelle géographique à microscopique selon des critères d'analyses aussi diversifiés que la géomorphologie, les indicateurs du milieu, le fonctionnement hydrochimique, l'écologie, le développement local et l'histoire de la spéléologie. (BJ)."
Source :


Images [0]


Topographie [0]



Expédition [1]

Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche