dong Yanzidongshujing - 燕子洞竖井

Détail


Yanzidongshujing est une entrée de :
Yanzidongshujing - 燕子洞竖井
Nom de la grotte : Yanzidongshujing - 燕子洞竖井
Autres noms : Grotte-Gouffre Des Hirondelles
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Bijie 毕节, Hezhang 赫章
Latitude Nord - Longitude Est :
26.82044 - 104.73031
Altitude (m) : 2515
Développement (m) : 410
Profondeur (m) : 220
Profondeur - / + (m) : 220 / 0
Volume (m3) : 171850
Géologie : Carbonifère supérieur

1Entrée : Yanzidongshujing 燕子洞竖井,

Carte



Description 1



"MANGEL, Laurent; FAURE, Nicolas; VEILLEROBE, Vincent; BOTTAZZI, Jean; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 5
Analyse :
En 2001, l'I.G.C.A.S. et le P.S.C.J.A. ont effectué une reconaissance spéléologique dans 6 des 8 districts de la préfecture de Bijie, au nord du Guizhou, Chine. 20,4 km ont été topographiés dans 22 cavités s'ouvrant dans des karsts très diversifiés étagés de 475 m à 2901 m d'altitude. On évoque notamment la grotte-tunnel active de Jiudongtian, parcourue par une des plus puissantes rivières souterraines connue et le gouffre de Yanzidong dont le puits de 193 m s'ouvrant à 2515 m d'altitude en fait le plus haut gouffre connu dans le Guizhou. (BJ).

caractères - lu : Fois


1.Yanzidongshujing - Grotte-gouffre des Hirondelles

(fig. 112) - code : Hez011 - Village : Zhushi-Yina

Lat. : 26°49’13,6” N - Long. : 104°43’49,1” E - Alt. : 2 515 m

Dév. : 410 m - Dén. : - 220 m - Vol. : ± 171 850 m3

Géologie : Carbonifère supérieur

Yangzidongshujing est le plus haut puits d’effondrement de cette importance dans le Guizhou (220 m de profondeur). Il s’ouvre sur un témoin de la pénéplaine tertiaire la plus soulevée du Guizhou. Sur ce site perché remarquable, une forêt de pierre possède des dents de 4 à 6 m de haut. Cet exemple, situé à à plus de 2 600 m d’altitude, est très rare en Chine. Un tel environnement karstique mérite d’être préservé pour son intérêt sportif et scientifique. La descente du gouffre s’effectue par le côté nord selon la tradition : petite plate-forme nettoyée, trace d’amarrage ancestral. 20 m plus bas, on prend pied sur une vaste margelle encombrée de ronces et de végétaux divers qui masquent les trois quarts du puits. On enchaîne ensuite des verticales de 11 m, 29 et 42 m. A - 110 m, on observe les premières traces humaines. Sur une vire, une galerie est visible, mais l’appel du vide nous contraint à poursuivre la descente :16 m, 13 m, 11 m, 19 m et 31 m. A la base de ce grands puits que nous avons dû fractionner, on prend pied au tiers supérieur d’un puissant cône d’éboulis, dans une belle salle de 110 x 60 m. Une petite galerie se développe au sud jusqu’à la cote - 220 m.

A la remontée, nous avons une pensée émue pour certains visiteurs moins chanceux. En effet, il y a plus d’un siècle, des pillards du Yunnan venaient se fournir en nitrates au fond de ce gouffre pour produire la poudre nécessaire à leurs armes. Les villageois locaux eurent alors l’héroïque courage de couper leurs cordes afin qu’ils trépassent au fond de l’abîme. Les bois coincés en travers dans une fracture au fond du puits semblent être les traces de leurs derniers efforts pour survivre. Il ne reste de cette tragédie qu’un bout de cordage et une paire de sandales tressées !

Bibliographie 1



"MAIRE, Richard; BARBARY, Jean-Pierre; ZHANG, Shouyue; VANARA, Nathalie; BOTTAZZI, Jean"
Karstologia Mémoires, n° 9 : 562 p.
"Cet ouvrage synthétise les travaux des six expéditions organisées par le P.S.C.J.A. dans les provinces chinoises du Yunan, Guizhou et Liaoning entre 1997 et 2001. Il est organisé en trois livres traitant de : 1) les résultats des explorations, contenant inventaires, descriptions, cartes et topographies des 144 cavités explorées ; 2) l'environnement karstique, études approfondies sur des thèmes scientifiques ciblés ; 3) la spéléologie en Chine, sous l'angle historique et avec le récit des dernières expéditions. Les karsts sont ainsi numérisés depuis l'échelle géographique à microscopique selon des critères d'analyses aussi diversifiés que la géomorphologie, les indicateurs du milieu, le fonctionnement hydrochimique, l'écologie, le développement local et l'histoire de la spéléologie. (BJ)."
Source :


Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche