dong Yiluodong - 彝洞

Détail


Yiluodong est une entrée de :
Yiluodong - 彝洞
Nom de la grotte : Yiluodong - 彝洞
Autres noms : Grotte De "La Prononciation Yi"
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Bijie 毕节, Dafang 大方
Latitude Nord - Longitude Est :
27.18161 - 105.47189
Altitude (m) : 1350
Développement (m) : 2 085
Profondeur (m) : 70
Profondeur - / + (m) : 70 / 0
Volume (m3) : 476023
Géologie : Trias inférieur

1Entrée : Yiluodong 彝洞,

Carte



Description 1



"MANGEL, Laurent; FAURE, Nicolas; VEILLEROBE, Vincent; BOTTAZZI, Jean; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 5
Analyse :
En 2001, l'I.G.C.A.S. et le P.S.C.J.A. ont effectué une reconaissance spéléologique dans 6 des 8 districts de la préfecture de Bijie, au nord du Guizhou, Chine. 20,4 km ont été topographiés dans 22 cavités s'ouvrant dans des karsts très diversifiés étagés de 475 m à 2901 m d'altitude. On évoque notamment la grotte-tunnel active de Jiudongtian, parcourue par une des plus puissantes rivières souterraines connue et le gouffre de Yanzidong dont le puits de 193 m s'ouvrant à 2515 m d'altitude en fait le plus haut gouffre connu dans le Guizhou. (BJ).

caractères - lu : Fois


2. Yiluodong - Grotte-mère des Yi

(fig. 108) - code : Daf012 - Village : Sanyuan

Lat. : 27°10’53,8” N - Long. : 105°28’18,8” E - Alt. : 1 350 m

Dév. : 2 085 m - Dén. : - 70 m - Vol. : ± 476 023 m3

Géologie : Trias inférieur

Depuis Dafang, il faut aller en direction de Bijie et traverser la Luojiaohe dont on suit à distance ses gorges vers l’aval (30 mn de route). La cavité est située à 1 km à pied d’un cirque-perte où se trouvent les entrées de Yiluodong, Sifangdong et Luoshuidong. La cavité débute par un énorme porche de 50 x 30 m. A l’intérieur, on descend un raide pierrier portant des vestiges d’habitats ou de fortifications. La pente s’adoucit, mais les rochers effondrés compliquent la progression. Un petit ruisseau rompt le silence. Le conduit se divise alors en un labyrinthe de galeries de dimensions humaines correspondant à une sorte d’ancien delta souterrain creusé en régime noyé ou épinoyé. En prenant le conduit de gauche, on parvient à une belle rivière d’un débit estimé à 100 l/s que l’on remonte sur 500 m, mais l’exploration reste à poursuivre. Le cours aval n’a pas été visité faute de temps. En remontant sur la droite, on retrouve la suite de la galerie principale, mais ses dimensions se réduisent à 10 m de diamètre, ce qui demeure largement confortable.

En continuant vers l’aval (à gauche), tout en restant maintenant dans les galeries de droite, on arrive en balcon au-dessus d’un autre tronçon. Pour le rejoindre, nous empruntons un court passage bas sur la gauche avant une remontée sur concrétions. En poursuivant au nord-est, on rencontre quelques obstacles facilement franchis : un passage au-dessus d’un puits, une remontée sur blocs, une vire glissante et des gours boueux. A partir de là, la boue qui recouvre le plancher rend la progression pénible, même sur terrain plat. Le conduit est finalement obstrué par une coulée stalagmitique à 1 100 m de l’entrée.

Avant ces obstacles, il faut quitter la galerie principale par une conduite forcée de 10 m de large située au-dessus d’une diaclase. On arrive ainsi à un nouveau carrefour. Sur la droite, un conduit monotone, long de 600 m et orienté NNE, porte de nombreux vestiges d’aménagements pour l’exploitation du nitrate. Tout droit, une galerie sur diaclase n’a pas été explorée. Au sud-ouest, une vaste galerie nous ramène à la rivière.

Bibliographie 1



"MAIRE, Richard; BARBARY, Jean-Pierre; ZHANG, Shouyue; VANARA, Nathalie; BOTTAZZI, Jean"
Karstologia Mémoires, n° 9 : 562 p.
"Cet ouvrage synthétise les travaux des six expéditions organisées par le P.S.C.J.A. dans les provinces chinoises du Yunan, Guizhou et Liaoning entre 1997 et 2001. Il est organisé en trois livres traitant de : 1) les résultats des explorations, contenant inventaires, descriptions, cartes et topographies des 144 cavités explorées ; 2) l'environnement karstique, études approfondies sur des thèmes scientifiques ciblés ; 3) la spéléologie en Chine, sous l'angle historique et avec le récit des dernières expéditions. Les karsts sont ainsi numérisés depuis l'échelle géographique à microscopique selon des critères d'analyses aussi diversifiés que la géomorphologie, les indicateurs du milieu, le fonctionnement hydrochimique, l'écologie, le développement local et l'histoire de la spéléologie. (BJ)."
Source :


Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche