dong Sanyangquan -

Détail


Nom de la grotte : Sanyangquan -
Autres noms : Gouffre de la pivoine Mudantiankeng
Province, Préfecture, District :
Hubei 湖北省, Enshi 恩施土家族苗族自治州, Enshi 恩施市
Latitude Nord - Longitude Est :
30.62348 - 109.29566
Altitude (m) : 1500
Développement (m) : 1 222
Profondeur (m) : 159
Profondeur - / + (m) : 159 /
Volume (m3) :
Géologie :

1Entrée : Sanyangquan ,

Carte



Description 3



Situation

Ce gouffre s’ouvre à la limite de la province de Hubei et de la zone autonome de Chongqing. Il est situé en aval du gouffre de l’Ombre et en amont du gouffre du Torrent, les trois cavités faisant partie du même système hydrogéologique.

Historique

* La cavité nous est signalée en 1997 alors que nous prospectons la vallée, au nord du gouffre, renfermant le gouffre du Torrent, Lei Da Bao et Xian Dong Ping. Dénommée Sa Yang Qian, elle est explorée le 16 août 1997 par G. Bonin dit Bilou, M. et J. Chiron puis topographiée le 17 août 1997 par M. et J. Chiron, J.C. Condevaux et A. Perrissin (rapport AKL 1997, p. 81).

* Le 8 août 2004, le gouverneur de Banqiao (au sud du gouffre) nous indique les cavités de son district lors d’une courte reconnaissance. X. Robert, Ph. Sénécal et P. Schalk font une courte reconnaissance dans le gouffre de la Pivoine (Mu Dan Tien Kang). Personne n’est en mesure de faire le lien avec la grotte explorée en 1997. L’objectif devient une priorité pour l’expédition 2006.

* Le mercredi 2 août 2006, B. et J. Lips, R. Le Pennec, J. M. Briffon et R. Vulliez continuent l’exploration rajoutant 805 m de développement aux 400 m topographiés en 2004.

* Ce n’est que le vendredi 4 août en feuilletant le rapport 1997, que nous nous apercevons que le gouffre de la Pivoine et Sa Yang Qian sont en fait une seule et même cavité. La position imprécise de Sa Yang Qian (l’usage du GPS n’étant pas encore généralisé en 1997) n’avait pas permis de détecter cette correspondance sur notre carte spéléologique.

Cette péripétie montre une fois de plus que la toponymie qui nous est indiquée est forcément très approximative. Le nom de la cavité dépend très fortement du guide qui nous y emmène.

Maigre consolation : les topographies effectuées en 1997 et en 2006 sont parfaitement compatibles. Cette année nous avons simplement topographié quelques diverticules de peu d’importance faisant évoluer le développement de 1042 m à 1202 m. Le dénivelé passe cependant de –176 m à -159 m pour un même point bas.

Description

Le gouffre de la Pivoine est un phénomène karstique majeur de la région. L’énorme effondrement se voit de loin à partir du sud. Il se voit également sous « Google Earth ». La doline, de 100 à 200 m de diamètre et profonde par endroit d’une quarantaine de mètres, n’a pas été topographiée.

La cavité démarre en paroi nord de cette doline par un magnifique tube de 70 à 80 m de diamètre. Un sentier est tracé dans la pente d’éboulis instables et amène sur une vaste plateforme vers - 90 m. Cette plateforme présente de nombreux bacs à salpêtre indiquant une exploitation intense.

La descente se poursuit au milieu de blocs plus importants jusqu’à –143 m. Une importante rivière sort d’un éboulis impénétrable pour s’écouler dans une galerie assez vaste. Très rapidement les dimensions s’amenuisent. Après une voûte mouillante, la rivière se perd dans les éboulis. Un petit réseau de conduits glaiseux permet de retrouver l’eau dans des fissures étroites mais tout est rapidement colmaté.

Au bas de la grande descente et dans le même axe, une gigantesque galerie, encombrée d’éboulis, remonte très fortement. Ses dimensions se réduisent brutalement à -47 m et un colmatage par éboulis ne laisse aucun espoir de continuation.

Un petit labyrinthe de diaclases a été exploré en paroi nord de cette galerie vers la cote -100 m.

Un autre petit conduit rapidement colmaté a été exploré en paroi sud.

Remarque

L’extrémité aval du gouffre de l’Ombre se situe précisément sous la doline du gouffre de la Pivoine. Les très fortes mises en charge dans le gouffre de l’Ombre ne laissent que peu d’espoir de réaliser la jonction entre les deux cavités.

La rivière qui circule dans le gouffre de la Pivoine est très probablement la même que celle qui arrive d’un siphon de 3 m de diamètre dans le gouffre du Torrent, à environ 1 km en aval. (AKL 1997, p.71).

[Bernard Lips]

Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages
Analyse :

4077 caractères - lu : 12 Fois


Situation

X = 109°17,794 ;

L’entrée se situe dans une immense doline visible depuis la sortie du village. Il faut traverser le polje et prendre une vallée à l’est du village. Un sentier passant devant une ferme y mène.

Description

Le porche, imposant, (70 à 80 m de diamètre) se situe dans la paroi Est d’une immense doline. Le fond de la doline n’a pas été exploré. Une pente d’éboulis importante mène rapidement à une ancienne zone d’exploitation de salpêtre. Quelques départs sont en rive gauche. Au bout de 400 m, la galerie arrive sur un actif provenant d’un siphon. L’actif n’a pas été descendu. Au dessus du siphon, une grosse conduite forcée part, elle aussi, vers l’inconnu.

Perspectives

Cette grotte n’est qu’un regard sur un grand réseau. Une coloration permettrait de montrer si il appartient au réseau de la résurgence du Pêcher. L’aval ainsi que l’amont restent à explorer !

Historique

La cavité a fait l’objet d’une courte reconnaissance par Xavier Robert, Philippe Sénécal et Patrick Schalk le 8 août 2005. Seule la doline d’entrée a été topographiée jusqu’à -143 m. Arrêt sur la rivière ! Une immense galerie fait suite et reste à explorer.

LIPS, Bernard; LIPS, Josiane; SCHALK, Yvette; SCHALK, Patrick
Spéléologie au Pays de l’Homme Sauvage ; 6 : 88 p. (5 cartes, 9 dessins, 4 tab., 3 fig., 70 photos, 23 topographies)
Analyse :
6e expédition franco-chinoise de l’AKL en juillet-août 2004 dans le Sichuan et le Hubei (Chine). Liste des participants, compte rendu journalier. Catalogue des 82 cavités (59,2 km topographiés) explorées en 1995, 1997, 2001 et 2004 dans la région de Xing Long, 9 cavités (6,4 km topographiés) dans le district de Tong Jiang, et 4 cavités (5,2 km topographiés) dans le district de Beichuan. Description des cavités vues en 2004 (21 500 m topographiés); grotte des Trois Yeux (Dév.: 10 484 m, dén.: +17 / -167 m), grotte du Dragon (Dév.:10328 m, dén.: +31 / -391 m). Note sur l’exploitation du salpêtre. Biospéologie (193 prélèvements, identification au niveau du groupe). Budget. (FB).

1228 caractères - lu : 12 Fois


SAN YANG QIAN

x : 36,55 ; Y: 90,40 ; z : 1500 m Développement: 1042 m Dénivellation : -176 m

• Situation :

La grotte s'ouvre sur le flanc sud de la colline qui domine le gouffre du Torrent.

• Description de la cavité :

La cavité débute par une vaste doline oblongue d'environ 100 m de profondeur sur une longueur de 200 m. L'entrée, dans l'axe d'un pli synclinal, se prolonge par une galerie en ligne droite sur environ 800 m . L'éboulis d'entrée est entaillé par rigoles menant à des vestiges anthropiques, bassins de décantation, montagnes de terre, aménagement de l'espace en site d'exploitation du salpêtre. Cette galerie rectiligne débouche sur un amas d'éboulement aux méga blocs erratiques qui se dressent tels des sentinelles figées par l'obscurité. Deux d'entre eux forment une porte donnant sur un actif qui disparaît rapidement dans un siphon étroit. De là, part un dédale de petites galeries dans lesquelles les impasses s'alternent entre comblements et siphons.

La galerie principale amène à une salle de de 50 m de hauteur où un vaste chaos de blocs repose au pied d'une faille (regard au nord) dont la direction est conforme à celle de l'ensemble de la cavité. La salle suivante est identique à la précédente. Elle s'arrête au pied d'un escarpement argileux de 6 m.

• Explorations:

Samedi 16 août, Maurice, Jocelyne et Bilou explorent une centaine de mètres. Le lendemain, Maurice, Jocelyne Dune, Anne et Jean-Claude lèvent 1000 m de topographie.

DEGOUVE, Patrick; SIMONNOT, Guy (1999) : La région de Xin Long.-
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, Aventures Karstiques Lointaines 1997 N°3: 65-111 (3 cartes, 1 dessin., 32 topo.).
Analyse : BBS
Expédition d'août 1997 en Chine: cadre géologique et description des principaux phénomènes karstiques reconnus durant l'expédition dans la région de Xin Long. 36 km. topographiés sur 31 cavités. (Long Qiao Dong: 6700 m., +140 m.; Grotte des Trois Yeux: 6330 m., +170 m.). (FB).

1501 caractères - lu : 24 Fois


Bibliographie 4



Aventures Karstiques Lointaines (1999) : Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, 3ème expédition spéléologique en Chine - AKL 1997.-
129 p. (5 cartes, 28 ph., 1 tab., 4 fig., 30 dessins, 50 topo.).
Compte rendu d'expédition en août 1997 dans les régions de Wuxi et Xin Long (Sichuan) en collaboration avec l'Institut de Technologie de Chengdu. Présentation du karst, chronologie, photo, vidéo, contexte géologique, fiches des cavités, biologie, 17 références bibliographiques, index des 56 cavités. 39,4 km. topographiés. Région de Xin Long: Long Qiao Dong (grotte du Dragon): 6700 m., +140 m.; Grotte des Trois Yeux: 6330 m., +170 m. Région de Wuxi: Xiou Dong (grotte du Salpêtre): 1632 m., +158 m.). (FB).
Source : BBS

DEGOUVE, Patrick; SIMONNOT, Guy (1999) : La région de Xin Long.-
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage, Aventures Karstiques Lointaines 1997 N°3: 65-111 (3 cartes, 1 dessin., 32 topo.).
Expédition d'août 1997 en Chine: cadre géologique et description des principaux phénomènes karstiques reconnus durant l'expédition dans la région de Xin Long. 36 km. topographiés sur 31 cavités. (Long Qiao Dong: 6700 m., +140 m.; Grotte des Trois Yeux: 6330 m., +170 m.). (FB).
Source : BBS

Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Xavier Robert et les corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 7ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2006-n°7. 111 pages

Source :

LIPS, Bernard; LIPS, Josiane; SCHALK, Yvette; SCHALK, Patrick
Spéléologie au Pays de l’Homme Sauvage ; 6 : 88 p. (5 cartes, 9 dessins, 4 tab., 3 fig., 70 photos, 23 topographies)
6e expédition franco-chinoise de l’AKL en juillet-août 2004 dans le Sichuan et le Hubei (Chine). Liste des participants, compte rendu journalier. Catalogue des 82 cavités (59,2 km topographiés) explorées en 1995, 1997, 2001 et 2004 dans la région de Xing Long, 9 cavités (6,4 km topographiés) dans le district de Tong Jiang, et 4 cavités (5,2 km topographiés) dans le district de Beichuan. Description des cavités vues en 2004 (21 500 m topographiés); grotte des Trois Yeux (Dév.: 10 484 m, dén.: +17 / -167 m), grotte du Dragon (Dév.:10328 m, dén.: +31 / -391 m). Note sur l’exploitation du salpêtre. Biospéologie (193 prélèvements, identification au niveau du groupe). Budget. (FB).
Source :


Images 0



Topographie 3



topographie
Source : Akl
topographie
Source : Akl
topographie
Source : Akl

Expédition 3


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche