dong Baiyandong - 白岩洞

Détail


Nom de la grotte : Baiyandong - 白岩洞
Autres noms : Grotte De La Roche Blanche
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Liupanshui Shi 六盘水市, Panxian 盘县
Latitude Nord - Longitude Est :
26.08378 - 104.86415
Altitude (m) : 1365
Développement (m) : 715
Profondeur (m) : 95
Profondeur - / + (m) : 95 /
Volume (m3) : 1934147
Géologie : Permien inférieur - Qixia

1Entrée : Baiyandong 白岩洞,

Carte



Description 1



b. Baiyandong - Grotte de la roche blanche

(fig. 18) - Code : Pa0043 - Village : Pugu

Lat. : 26°05,027’ N - Long. : 104°51,849’ E - Alt. : 1 365 m

Dév. : 715 m - Dén. : - 95 m - Vol. : ± 1 934 100 m3

Elle est située à 12 km à l’est du village de Pugu à environ 1 km au nord de la perte de la Liuchehe (fig. 8, zone IB, point 44). Baiyandong est une cavité spectaculaire correspondant à l’écroulement du plafond d’une partie du réseau souterrain de la Liuchehe. Il s’agit donc d’un regard sur le collecteur. On l’atteint par la route en 15 mn de marche en traversant des dolines cultivées et des secteurs de dents de pierres où l’érosion et le soutirage des sols est manifeste. La doline d’effondrement mesure 250 m de long, 70 à 100 m de large et 50 à 150 m de profondeur selon les bordures. La descente s’effectue sur le bord sud par un sentier aménagé dans l’escarpement. Au bout de 50 m de dénivellation, on aboutit sur un cône d’éboulis. A moins de 40 m, au sud-ouest, s’ouvre un vaste porche de 30 m de large sur 20 m de haut. La galerie, encombrée de blocs, descend sur 150 m environ en direction de la rivière souterraine. Celle-ci disparait sur la gauche dans un passage qui n’a pas été vu, mais il doit être rapidement impraticable puisque l’eau résurge 300 m au nord à travers les blocs de la doline d’effondrement.

Dans la doline, on descend un grand couloir sans plafond en direction d’un porche géant d’où remonte le grondement du torrent. En fait celui-ci sort des blocs au contact de la falaise, en rive droite. Cette paroi présente un miroir de décrochement exceptionnel par sa netteté et son ampleur, de direction N030°. Le porche mesure 60 m de large sur 80 m de haut. Le sentier continue jusqu’à la rivière qui coule sur 15 à 20 m de large dans une galerie de 50 m de diamètre. Le torrent est traversé dans sa partie la plus large, mais avec difficulté à cause de la violence du courant. Après 50 m vers le nord-est, la galerie se dirige vers le nord-ouest sur 150 m dans un passage d’abord large, puis se rétrécissant peu à peu en canyon. La reconnaissance a été arrêtée faute de temps et de lumière, mais il ne fait pas de doute que la suite de l’exploration nécessite des conditions de basses eaux. [R. Maire]

"BARBARY, Jean-Pierre; FAURE, Nicolas; MAIRE, Richard; MANGEL, Laurent; MATRICON, Sylvain; VANARA, Nathalie; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 1
Analyse :
A l'est du Guizhou (Chine), en bordure du Yunnan, le district de Panxian présente de forts dénivelés, le karst occupe 59 % de la surface et les couvertures basaltiques offrent des surfaces de drainage importantes. Un mois d'exploration lors de l'année 2000 a permi de topographier 32 km dans 66 cavités réparties sur quatre zones. La plus impressionante inclut le système perte-résurgence de la Gesohe capable de drainer 1700 m3/s avec de spectaculaires systèmes perte-résurgence sur son cours aval. La perte de Biyundong, 2 km, avait été explorée en 1638 par Xu Xiake. Le petit massif de Dabashan présente des karstifications dans les conglomérats. (BJ).

2331 caractères - lu : 8 Fois


Bibliographie 2



"MAIRE, Richard; BARBARY, Jean-Pierre; ZHANG, Shouyue; VANARA, Nathalie; BOTTAZZI, Jean"
Karstologia Mémoires, n° 9 : 562 p.
"Cet ouvrage synthétise les travaux des six expéditions organisées par le P.S.C.J.A. dans les provinces chinoises du Yunan, Guizhou et Liaoning entre 1997 et 2001. Il est organisé en trois livres traitant de : 1) les résultats des explorations, contenant inventaires, descriptions, cartes et topographies des 144 cavités explorées ; 2) l'environnement karstique, études approfondies sur des thèmes scientifiques ciblés ; 3) la spéléologie en Chine, sous l'angle historique et avec le récit des dernières expéditions. Les karsts sont ainsi numérisés depuis l'échelle géographique à microscopique selon des critères d'analyses aussi diversifiés que la géomorphologie, les indicateurs du milieu, le fonctionnement hydrochimique, l'écologie, le développement local et l'histoire de la spéléologie. (BJ)."
Source :

"BARBARY, Jean-Pierre; FAURE, Nicolas; MAIRE, Richard; MANGEL, Laurent; MATRICON, Sylvain; VANARA, Nathalie; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 1
A l'est du Guizhou (Chine), en bordure du Yunnan, le district de Panxian présente de forts dénivelés, le karst occupe 59 % de la surface et les couvertures basaltiques offrent des surfaces de drainage importantes. Un mois d'exploration lors de l'année 2000 a permi de topographier 32 km dans 66 cavités réparties sur quatre zones. La plus impressionante inclut le système perte-résurgence de la Gesohe capable de drainer 1700 m3/s avec de spectaculaires systèmes perte-résurgence sur son cours aval. La perte de Biyundong, 2 km, avait été explorée en 1638 par Xu Xiake. Le petit massif de Dabashan présente des karstifications dans les conglomérats. (BJ).
Source :


Images 7



  • Baiyandong
  • Baiyandong
  • Baiyandong
  • Baiyandong
  • Baiyandong
  • Baiyandong
  • Baiyandong

Topographie 1



topographie
Source : Gkc

Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche