dong Dabaiyandong - 大白岩洞

Détail

Dabaiyandong est une entrée de :
Dabaiyandong - 大白岩洞
Nom de la grotte : Dabaiyandong - 大白岩洞
Autres noms : Grotte De Dabaiyan
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Liupanshui 六盘水, Panxian 盘县
Latitude Nord - Longitude Est :
25.87183 - 104.53236
Altitude (m) : 1935
Développement (m) : 211
Profondeur (m) : 30
Profondeur - / + (m) : 30 / 0
Volume (m3) : 1600
Géologie : Trias inférieur

1Entrée : Dabaiyandong 大白岩洞,

Carte


Description [1]




Analyse :

caractères - lu : Fois


2. Dabaiyandong - Grotte de Dabaiyan

(fig. 51) - Code : Pa0016 - Village : Duanjiang

Lat. : 25°52’18,6” N - Long. : 104°31’56,5” E - Alt. : 1 935 m

Dév. : 211 m - Dén. : - 30 m - Vol. : ± 1 600 m3

Cette cavité très originale se développe dans les calcaires du Trias inférieur sous un lac artificiel. Elle se situe 6 km au sud-sud-est de la ville de Duanjiang (fig. 8, zone III.B, point 17). Lors de la mise en eau du barrage-réservoir, une fuite karstique importante se produit inévitablement au niveau de l’entrée de la grotte, stoppant ainsi la montée de l’eau. Une grotte fossile redevenait active ! Pour remédier à cette fuite, les responsables du chantier font construire une cheminée étanche de 4 m au-dessus de l’entrée. Cependant, à la base du puits maçonné des fuites résiduelles jaillissent de la paroi et s’écoulent dans un boyau argileux de 80 cm de diamètre. 35 m plus loin, on arrive en lucarne sur une petite salle carrefour. A gauche, un passage n’a pas été descendu, à droite un effondrement de blocs obstrue le passage. En face, le ruisseau s’écoule dans une galerie à taille humaine où le débourrage récent d’un mur d’argile est bien visible. 100 mètres plus loin, après avoir récupéré un affluent non remonté, on débouche dans une galerie encore plus grande. A droite, l’amont est également colmaté en partie. A gauche, l’aval prend du volume et s’orne de concrétions. L’argile est moins omniprésente. Nous stoppons l’exploration 50 m plus loin après un passage sous une «méduse» de calcite au pied d’un affluent cascadant du plafond. La suite, avec un courant d’air soufflant, attend encore ses explorateurs.

Anecdote savoureuse de la sortie. Des enfants chinois qui ne nous avaient pas vu entrer dans le trou, on cru comprendre, en écoutant les grands, que des Français allaient bientôt arriver par le puits-cheminée, directement de France en traversant la terre bien sûr ! [S. Matricon]

Bibliographie [2]


"MAIRE, Richard; BARBARY, Jean-Pierre; ZHANG, Shouyue; VANARA, Nathalie; BOTTAZZI, Jean"
Karstologia Mémoires, n° 9 : 562 p.
"Cet ouvrage synthétise les travaux des six expéditions organisées par le P.S.C.J.A. dans les provinces chinoises du Yunan, Guizhou et Liaoning entre 1997 et 2001. Il est organisé en trois livres traitant de : 1) les résultats des explorations, contenant inventaires, descriptions, cartes et topographies des 144 cavités explorées ; 2) l'environnement karstique, études approfondies sur des thèmes scientifiques ciblés ; 3) la spéléologie en Chine, sous l'angle historique et avec le récit des dernières expéditions. Les karsts sont ainsi numérisés depuis l'échelle géographique à microscopique selon des critères d'analyses aussi diversifiés que la géomorphologie, les indicateurs du milieu, le fonctionnement hydrochimique, l'écologie, le développement local et l'histoire de la spéléologie. (BJ)."
Source :

"BARBARY, Jean-Pierre; FAURE, Nicolas; MAIRE, Richard; MANGEL, Laurent; MATRICON, Sylvain; VANARA, Nathalie; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 1
A l'est du Guizhou (Chine), en bordure du Yunnan, le district de Panxian présente de forts dénivelés, le karst occupe 59 % de la surface et les couvertures basaltiques offrent des surfaces de drainage importantes. Un mois d'exploration lors de l'année 2000 a permi de topographier 32 km dans 66 cavités réparties sur quatre zones. La plus impressionante inclut le système perte-résurgence de la Gesohe capable de drainer 1700 m3/s avec de spectaculaires systèmes perte-résurgence sur son cours aval. La perte de Biyundong, 2 km, avait été explorée en 1638 par Xu Xiake. Le petit massif de Dabashan présente des karstifications dans les conglomérats. (BJ).
Source :


Images [1]


  • Dabaiyandong

Topographie [0]



Expédition [1]

Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche