dong Yangtianwoshujing - 仰天窝竖井

Détail


Nom de la grotte : Yangtianwoshujing - 仰天窝竖井
Autres noms : Puits du nid céleste
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Qiannan 黔南, Huishui 惠水
Latitude Nord - Longitude Est :
25.825243 - 106.800229
Altitude (m) : 1106
Développement (m) : 1 210
Profondeur (m) : 181
Profondeur - / + (m) : 181 /
Volume (m3) :
1Entrée : Yangtianwoshujing 仰天窝竖井,

Carte



Description 1



En bas d’un grand puits, une galerie dont l’aval est à poursuivre. Des os de panda y ont été découverts.

Accès :

On peut se rendre en voiture jusqu’au hameau situé immédiatement après l’extrémité nord-est du poljé de Taoyuan, lui-même situé 2,5 km au nord du xiang de Xiantang. On monte alors vers l’ouest. Le sentier bordé de pêchers passe dans les hautes herbes puis circule le long d’une fracture orientée sud-ouest. Ce chemin bien tracé va vers un col. Il faut l’abandonner pour suivre une trace récente montant en direction d’une vaste doline herbue sur les hauteurs du piton au sud-ouest du col.

Cette entrée a été découverte à l’aide d’un drone qui a aussi été bien utile pour choisir l’itinéraire à défricher.

Description :

L’entrée est un P145 sur fracture. La descente est fractionnée, Mais les marches sont hautes et étalent à la porté des chutes de pierres. Un palier à -30 présente une petite galerie fossile.

A l’ouest, après une salle et sa grosse stalagmite centrale, deux passages ont été explorés. L’un remonte vers le nord et pourrait présenter des suites en hauteur. L’autre est une galerie qui s’achève après une suite de beaux gours sur une sorte de siphon amont fossile ou temporaire. A l’est, la galerie se divise symétriquement. La suite à explorer est dans la branche nord-est dont le départ semble être un simple éboulis latéral. Après une zone vaste et concrétionnée, un ressaut de 15 m nécessitant une corde à interrompu l’exploration. Le courant d’air est sensible dans une section de 25 m2. La branche sud-est se divise à son tour. En allant tout droit, on bute sur un laminoir avec un courant d’air ronflant qui correspond en gabarit, en débit et en altitude au terminus de Madongwandong (aussi appelée Baimadong) situé 10 m plus loin. En montant un petit ressaut sur la droite, on arrive dans une salle de 70 m de haut où ont été découvert deux fragments de crânes de panda.

Le point bas de la cavité, à la profondeur de 181 m, est le fond d’un laminoir débutant en dévalant la pente en bas du puits. Il ne reste que 20 m de dénivelé pour être à l’altitude de la résurgence de Longdong qui n’est pas très loin.

Interrogés avec insistance, les gens vivant près de Longdong affirment qu’il n’y a pas d’autre grotte que Madongwandong (qu’ils nomment maintenant Baimadong) et Longong (qui n’a aucun courant d’air). Par conséquent, il faudra peut-être bien poursuivre l’exploration par Yangtianwoshujing.

Les panda sont probablement venus par Madongwandong lorsque le passage était praticable. [Jean Bottazzi]



Analyse :

2675 caractères - Lu 48 Fois

Bibliographie 0




Images 0



Topographie 0




Expédition 0




Recherche