dong Goujiadang - 够家荡

Détail


Nom de la grotte : Goujiadang - 够家荡
Autres noms : Bassin de la famille Gou
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Zunyi Shi 遵义市, Suiyang 绥阳
Latitude Nord - Longitude Est :
28.290050 - 107.220021
Altitude (m) : 1639
Développement (m) : 400
Profondeur (m) : 39
Profondeur - / + (m) : 39 /
Volume (m3) :
Géologie : Ordovicien inférieur O1t (Tongzi) + O1h (Honghuayuan)
1Entrée : Goujiadang 够家荡,

Carte



Description 1



Accès :

Monter jusqu'au dernier virage de la route menant au temple. S'engager sur le chemin pavé qui part de ce petit col vers la gauche. Après 7 m, le suivre en bifurquant à droite pour descendre dans le vallon. Au milieu du vallon, quitter le chemin pavé et s'engager dans la sentier à gauche que l'on suit sur quasi 400 m. Quand la pente s'accentue brusquement (coup de serpette dans l'écorce d'un petit tronc de 5 cm de diamètre), prendre à gauche sur 50 m en remontant un peu.

Description

La petite (2 x 0,80 m) entrée aspirante (par temps doux) donne accès à un laminoir de quelques mètres qui prend rapidement de la hauteur, formant une galerie fossile surcreusée. On la suit sur 40 m pour tomber sur un P8 au fond duquel débute un méandre étroit où s'écoule une petite arrivée d'eau et qui devient trop étroit.

Ayant terminé la topo, j'avise donc le haut du puits (8 m) où il me semble voir un plafond de galerie. L'équipe de chinois me prétendant qu'il n'y a rien, je n'insiste pas vu l'heure déjà bien avancée.

Mon avis

C'est le coup classique d'une galerie fossile recoupée par une arrivée d'eau.

La suite est donc bien là haut.

A revoir impérativement car entrée aspirante et bien située (au N du réseau si je ne me trompe) à +/- 1640 m d'altitude.

[Jean-Pierre Bartholeyns]

La cavité a été revue sans délais.

La suite, au-dessus du P8 comme repérée par Jean-Pierre, est une opposition large et glissante. Le haut méandre, est bloqué sur toute sa hauteur par une trémie 70 m plus loin. Sa base a été atteinte en descendant en ramonage. On repère ainsi une arrivée d’eau qui pourrait, mais ce n’est pas certain, provenir de la base du P8. L’aval est impénétrable, mais un boyau à la base de la trémie permet de le retrouver. Il a été suivit jusqu’à un passage impénétrable et à demi noyé. Le courant d’air de la cavité, soufflant par temps froid, semble provenir pour partie de la trémie et dans une moindre mesure d’un affluent remonté jusqu’à une fissure impénétrable.

Le seul espoir de continuation est donc en bas du P8, mais les chances sont bien maigres.

[Jean Bottazzi]



Analyse :

2172 caractères - Lu 30 Fois

Bibliographie 0




Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche