dong Yinhedong - 阴河洞

Détail


Nom de la grotte : Yinhedong - 阴河洞
Autres noms : Grotte de la rivière couverte
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Qiannan 黔南, Pingtang 平塘
Latitude Nord - Longitude Est :
25.613658 - 106.825711
Altitude (m) : 950
Développement (m) : 1 022
Profondeur (m) : 183
Profondeur - / + (m) : 183 /
Volume (m3) :
1Entrée : Yinhedong 阴河洞,

Carte



Description 1



Yinhedòng

Exploration

Jean-Pierre Bartholyens, Christian Delaire, Tian- Mao-Gang, Florence Guillot, Michel Isnard, Denis Langlois, Didier Lescure, Emmanuel Vitte, Christophe Verdet

Descriptif

Florence Guillot

UTM48 WGS84 683326E 2834163N

Depuis Tangbian prendre la direction du Géopark des tiānkēngs. Juste avant d’arriver au parking du site touristique, après être passés près de l’ancien village de Dihua, on traverse un petit col doté d’un très vaste panneau publicitaire. Se garer. On remarque une profonde doline au sud de la route. Il faut trouver un chemin sur la droite. Au départ, peu visible, il coupe dans des plumeaux, puis se poursuit — empierré — en descendant dans la doline par la gauche, tout en évitant les barres de falaises. Cent vingt mètres plus bas, on aboutit à une petite parcelle de culture. Tourner à droite et quitter le chemin, le porche s’ouvre à moins de 100 m en pied de falaise. Plus loin, au fond de la doline s’ouvre le puits de Dinautiānkēng visible sur les images Google Earth.

Description

Deux grandes entrées sont situées côte à côte au pied d’une falaise. Celle située au nord est une grotte complexe comportant de nombreuses traces et vestiges d’extraction du salpêtre, voire même des travaux de désobstruction menés par les Chinois. Celle située au sud est une galerie descendante, au départ complexe. Quelques branches reviennent sous la doline d’entrée. La branche principale est parcourue par un courant d’air bien perceptible. En suivant le courant d’air, on descend peu à peu et on aboutit à une galerie tortueuse de section méandriforme. Vers l’ouest, elle donne accès à un petit réseau très boueux, sans espoir de continuation à moins d’envisager une désobstruction (faible courant d’air perceptible vers l’aval, mais proximité de la doline d’entrée). À son extrémité est, le méandre conduit à une série de belles verticales aux parois très délitées et aux paliers encombrés de blocs. Ces puits donnent sur une galerie argileuse parcourue par un petit cours d’eau dont l’aval semble repasser sous les puits. A la base de ces puits, on suit un méandre vers l’amont. Il est très argileux et suggère la zone vadose. Une escalade boueuse et peu engageante (env. 10 m) pourrait être envisagée pour tenter de passer notre point final, mais elle conduit vers l’amont.

AUT.Var (2020) CHINEXPLOS 2019
Florence Guillot (dir.), Didier Lescure, Véronique Olivier, Emmanuel Vitte, Christophe Verdet, Nathalie Verdier, Jean-Pierre Bartholyens, Jean-François Fabriol, Jean Bottazzi, Denis Langlois, Kévin Hodké, Jean Camplo, Philippe Auriol, Michel Isnard, Christian Delaire. Remerciement : Jean-Pierre Barbary
CHINEXPLOS 2019 Rapport d’expédition spéléologique Guizhou Guangxi
Analyse :

2413 caractères - Lu 86 Fois

Bibliographie 1



AUT.Var (2020) CHINEXPLOS 2019
Florence Guillot (dir.), Didier Lescure, Véronique Olivier, Emmanuel Vitte, Christophe Verdet, Nathalie Verdier, Jean-Pierre Bartholyens, Jean-François Fabriol, Jean Bottazzi, Denis Langlois, Kévin Hodké, Jean Camplo, Philippe Auriol, Michel Isnard, Christian Delaire. Remerciement : Jean-Pierre Barbary
CHINEXPLOS 2019 Rapport d’expédition spéléologique Guizhou Guangxi

Source :


Images 0



Topographie 1



topographie Yinhedong 阴河洞
Source : Chinexplos

Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche