dong Maoerkong - 猫儿孔

Détail


Nom de la grotte : Maoerkong - 猫儿孔
Autres noms : Grotte du chat
Province, Préfecture, District :
Hubei 湖北省, Enshi 恩施土家族苗族自治州, Xuan'en 宣恩县
Latitude Nord - Longitude Est :
29.970316 - 109.795885
Altitude (m) : 1187
Développement (m) : 4 368
Profondeur (m) : 200
Profondeur - / + (m) : 66 / 134
Volume (m3) :
Géologie : Permien Moyen (Wujiaping) P2w
3Entrée : Maoerkong 猫儿孔, Maoerkong 猫儿孔, Maoerkong 猫儿孔,

Carte



Description 1



Accès :

Au sud de Chunmuying (椿木营乡), à environ 10 km et 25 km par la route dont 5 en piste non cimentée. Plusieurs itinéraires sont possibles, le but étant de descendre dans une gorge surmontée d’une falaise présentant un plis impressionnant. La piste franchit un pont rapidement suivit d’un tunnel. Un gros tube d’acier capte les eaux d’une résurgence en rive gauche pour les faire remonter en rive droite. Avant le tunnel, un sentier monte dans la forêt. On trouve rapidement l’entrée inférieure de Maoerkong (altitude 1122 m) présentant un porche surmonté d’une petite grotte. En poursuivant sur le même sentier, on atteint l’entrée médiane, plus importante 60 m plus haut (altitude 1182 m). L’entrée supérieure quand à elle est située 138 m plus haut (altitude 1260 m) et environ 200 m au nord-est.

Description :

Le porche inférieur ne donne accès qu’à la base d’une petite cascade dont l’eau (≃5l/s) continue à descendre en suivant la fracture. Il a fallu monter en escalade artificielle pour passer par la petite grotte qui le surplombe. La suite est une succession de fractures érodées par les crues et parcourue par une petite rivière de 5l/s en étiage. La progression est parfois acrobatique. Il a fallu poser des agrès pour franchir certains passages et jouer du marteau pour franchir quelques étroitures. On finit par déboucher 37 m plus haut au sol d’une belle galerie parcourue par un fort courant d’air. D’un coté, on a le captage d’une rivière (≃1m3/s) et de l’autre l’entrée médiane.

L’entrée médiane ressemble à un gros puits carré de 30mx30m. Elle présente une descente en pente raide de 30 m sur un éboulis et sous une fracture inclinée formant tenant lieu de porche de 50 m de haut et prolongé d’une falaise. En haut de l’éboulis, une galerie fossile, ancienne exploitation de nitrates, se prolonge sur 150 m. Elle présente des soutirages rejoignant le niveau médian et un fracture débouchant en hauteur dans le porche d’entrée. En bas de l’éboulis, une galerie suit la fracture en aval jusqu’à déboucher à l’extérieur, probablement en falaise. Elle n’a pas été explorée.

Le captage consiste en un gros barrage de retenu en béton et une grotte latérale de 3mx3m suivie d’un tube. La rivière en amont présente des plans d’eau profonds alternés avec des rapides courant sur des blocs d’effondrement. On la suit soit en escalade sur les parois soit en passant d’un gros rocher à l’autre. Une salle donne accès à un passage supérieur permettant d’éviter un lac, c’est ici qu’arrivent les dernières connections avec la galerie des nitrates. Après le passage supérieur, on redescend dans la rivière vers un autre lac qu’il faut franchir soit en canot soit en installant une corde. Le fort courant d’air froid entrant dans la cavité en hiver se divise. Il faut monter, puis redescendre dans des passages parfois étroits et acrobatiques à proximité de l’eau. On débouche à nouveau dans une petite salle déclive, puis on rencontre à nouveau une zone où les effondrements imposent une recherche d’itinéraire entre les blocs. On arrive dans une nouvelle salle en bas de laquelle la rivière se détache de la fracture que l’on suit depuis l’entrée. Un lac (altitude 1184 m) marque la fin de l’exploration. En haut de la salle, une montée en trémie a permis de déboucher 40 m plus haut au sol de la grande galerie de l’étage supérieur.

La salle mesure 70 m de large et 100 m de long pour plus de 100 m de haut.

La trémie d’accès est prolongée d’un entonnoir géant dans lequel on monte de 80 m. A l’ouest, à 500 m de distance, en se plaçant à l’endroit adéquat, on peut apercevoir l’entrée supérieure. L’atteindre demande plus d’effort : malgré les traces des anciens exploitants de nitrate, l’itinéraire entre les grands rochers effondrés reste est parfois difficile à trouver. Vers l’est, la galerie prolongeant la salle mesure souvent plus de 50 m de large et 30 m de haut. La paroi nord est un grand miroir de faille. La paroi sud présente des soutirages. Au bout de 300 m, la descente vers la rivière est annoncée par de grands soutirages occupant toute la largeur de la galerie. Enfin, un puits de 25 m met un terme à ce grand couloir fossile. On retrouve la rivière un peu plus loin, en bas d’un ressaut de 10 m.

L’aval de la rivière est bloqué par un siphon sous une trémie. L’amont a été suivit sur 700 m. Il présente un lac profond et s’achève sur un siphon (altitude 1217m).

Continuation possible :

Exploration à commencer.



Analyse :

4675 caractères - Lu 172 Fois

Bibliographie 0




Images 0



Topographie 1



topographie Maoerkong 猫儿孔
Source : Gkc

Expédition 0




Recherche