dong Baidongtiankeng - 白洞天坑

Détail


Nom de la grotte : Baidongtiankeng - 白洞天坑
Autres noms : Tiankeng de la grotte blanche
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Bijie Diqu 毕节地区, Hezhang 赫章
Latitude Nord - Longitude Est :
27.047561 - 104.990431
Altitude (m) : 1520
Développement (m) : 443
Profondeur (m) : 108
Profondeur - / + (m) : 108 /
Volume (m3) :
1Entrée : Baidongtiankeng 白洞天坑,

Carte



Description 1



Baidongtiankeng

Un chemin carrossable en 4x4 permet de se rendre à deux fermes situées à proximité immédiate du tiankeng. Juste derrière ces fermes, nous pouvons commencer à descendre dans une large doline aux flancs boisés, jusqu’à ce que la pente devienne trop forte et impose l’utilisation des cordes pour continuer à progresser en sécurité. Après avoir descendu ainsi une trentaine de mètres, l’ambiance devient subitement très aérienne, la végétation disparait pour laisser place à un univers minéral. Un arbre providentiel s’avançant au dessus du vide nous offre alors un point d’amarrage idéal pour une descente plein vide de 82 mètres. L’ « atterrissage » se fait alors près d’un porche amont, dans le lit d’une belle rivière aux eaux limpides, qui traverse le tiankeng de part en part. Le débit n’a pas fait l’objet de réelles mesures, mais il doit atteindre sans aucun doute, au moins une centaine de litres secondes.

- A l’amont, la rivière au lit de galets occupe quasiment toute la largeur d’une galerie d’une dizaine de mètres de largeur par une trentaine de mètres de hauteur. Petit à petit, les dimensions vont s’amenuiser, tout d’abord en hauteur, puis ensuite en largeur, pour n’atteindre au bout de ……..mètres qu’une section d’une dizaine de mètres carrés. Nous nous sommes arrêtés à ce niveau devant un bassin profond qui précède de quelques mètres une voute basse, ou l’utilisation d’un canot ne poserait cependant aucun problème. Il ne nous a pas semblé déceler la présence de courant d’air, mais cela reste bien-sur à confirmer.

- A l’aval, la rivière longe la paroi rive gauche, tandis que sur le flanc droit, de hautes herbes couvre de grandes pentes remontant jusqu’au pied des parois. Une cascade de 3 mètres produite par un amoncellement d’énormes blocs effondrés marque le seul véritable cran vertical. Nous traversons ainsi en suivant le cours d’eau, le tiankeng dans sa longueur. Tandis que l’on pensait s’engager dans un nouveau porche au point le plus en aval, une belle vasque siphonnante aux eaux bleutées engloutie la rivière, et avec elle nos espoirs de progression vers l’aval !

[Bruno Hugon]

Les tiankengs

La route passe à proximité d’un premier tiankeng de 350 x 100 m. pour environ une centaine de mètres de profondeur. Un sentier permet de descendre au fond aisément. Une micro centrale est construite à l’intérieur même du tiankeng et fonctionne avec les eaux de la rivière. A l’amont comme à l’aval sont construit des barrages en béton. L’amont parait siphonner très rapidement. Nous ne sommes pas descendus à l’aval, mais nous apercevons un canal en béton qui semble rentrer dans la paroi.

Il parait probable qu’une galerie puisse aussi exister au point bas.

Le 2 ème tiankeng

Le puits est situé juste derrière le village. Les dimensions de l’entrée sont de 150 x 45 mètres, et l’on peut voir au fond, une rivière qui le traverse. Après une courte descente dans la végétation qui borde le puits, nous avons utilisé un dernier arbre pour effectuer une magnifique descente très aérienne de 82 mètres plein vide. A peine avions nous descendu quelques mètres, que la paroi se trouvait déjà éloignée de plusieurs mètres.

A l’amont, la rivière sort d’un grand porche de 70 mètres de haut, la largeur étant d’une douzaine de mètres. La rivière au débit évalué de plusieurs centaines de litres par seconde, occupe quasiment toute la largeur de la galerie. La hauteur de plafond va progressivement décroître pour n’atteindre plus que quelques mètres à 150 mètres de l’entrée, ou nous nous sommes arrêtés devant un lac profond. La réduction du conduit nous permet de constater la total absence de courant d’air, ce qui ne nous a pas incité à poursuivre l’exploration.

A l’aval, la rivière longe la rive gauche, tandis que toute la partie droite est couverte d’une végétation d’herbe luxuriante. Après avoir traversé le puits, la rivière disparaît immédiatement à l’aval dans un beau siphon à l’eau émeraude. Les eaux perdues ici résurgent sans aucun doute à l’amont du premier tiangkeng.



Analyse :

4254 caractères - Lu 194 Fois

Bibliographie 0




Images 42



  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng
  • Baidongtiankeng

Topographie 1



topographie Baidongtiankeng 白洞天坑
Source : Gkc

Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche