dong Longchidong - 龙池洞

Détail


Nom de la grotte : Longchidong - 龙池洞
Autres noms : Grotte du bassin du dragon
Province, Préfecture, District :
Chongqing 重庆, Chongqing Shi , Banan 巴南区
Latitude Nord - Longitude Est :
29.338867 - 106.801699
Altitude (m) : 392
Développement (m) : 1 402
Profondeur (m) : 29
Profondeur - / + (m) : 29 /
Volume (m3) :
1Entrée : Longchidong 龙池洞,

Carte



Description 1



6. Longchidong

Il s’agit d’une longue traversée de 1400m parcourue par une rivière hélas bien polluée.

L’escalier descendant dans Wuludong se sépare en deux branches, la branche qui revient au sud traverse le fond d’un puits à ciel ouvert. Longchidong s’ouvre à l’extrémité de ce puits par une petite porte.

On descend tout de suite à la profondeur de 29m -point bas de la cavité- par des escaliers en ligne droite. La rivière coule 8m plus bas, au fond d’un puits. L’équipement électrique installé dans la grotte ne fonctionne plus, les fils ayant été malmenés par les crues. Par contre, le chemin de ciment, les rambardes et les divers ponts et escaliers sont pour la plupart intacts. Dans cette grotte, on ne marche jamais sur le sol naturel.

À 100m de l’entrée, on contourne le quatrième des petit puits avec la rivière en bas et on monte les premiers escaliers.

Après le contournement d’une coulée de calcite, on passe une nouvelle fois en vire. Une petite plate-forme a été construite pour regarder une cascade sur coulée de calcite au-dessus de laquelle on monte par un nouvel escalier. Plus loin, un pont enjambe la rivière, puis le chemin s’en éloigne et franchit un passage étroit en partie creusé par l’homme. On y sent bien le courant d’air circulant entre l’entrée nord et l’entrée sud.

Au-delà, on franchit la dernière vire, puis on descend doucement très proche du niveau de la rivière que l’on ne quitte plus jusqu’à la sortie. Le chemin entrecoupé de ponts serpente dans la galerie sur 300 m et l’on atteint à la cote -26 m un passage bas où il faut marcher dans l’eau sur une vingtaine de mètres entre les concrétions.

Dans ce plan d’eau, on repère des écrevisses, des poissons et de gros escargots aquatiques. Les grenouilles et sauterelles sont aussi fréquentes et 350 m plus loin - au long desquels on traverse 11 fois la rivière - on trouve une très impressionnante colonie de chauves-souris.

Les ponts n’étant situés qu’un mètre au-dessus de l’eau, ils sont noyés lors des crues et les rambardes collectent les déchets que charrie la rivière en crue, laissant l’impression d’avancer dans une décharge publique.

À 120 m de là, une nouvelle forêt de colonnes et stalactites réduit la largeur de la galerie. On approche du seul endroit de la cavité qui vaut le coup d’oeil, avec une coulée de gours bien propres arrivant de la gauche. Le sol sur les côtés du chemin de ciment a progressivement perdu de sa consistance boueuse et s’est chargé en graviers et cailloux. La galerie a marqué un coude à 90° à droite après les gours, la lumière du jour devient visible et la salle précédent la sortie est entièrement cimentée au sol. La sortie se fait sur le côté, après un passage bas de plafond, par un effondrement.

La rivière, bien que d’un débit très faible, produit des mises en charge de plusieurs mètres, mais apparemment sans grande vitesse d’eau sinon les rambardes seraient arrachées. Sans les détritus, le parcours ne serait pas désagréable.

BOTTAZZI, Jean; BARBARY, Jean-Pierre; HUGON, Bruno (2011)
Spelunca Mémoires, n° 35 (2011) : 306 p. 300 photos, 135 topos, 14 cartes (ISBN 978-2-900894-18-7)
Voyages en terre chinoise tome 3 : Expéditions spéléologiques franco-chinoises du P.S.C.J.A. de 2006 à 2010.

Analyse :
Les résultats traités dans cet ouvrage rendent compte des travaux effectués au cours de six expéditions du P.S.C.J.A., toutes agréées par la Fédération Française de Spéléologie, s’étant déroulées de 2006 à 2010, ainsi que d’explorations réalisées sur la même période en marge de ces expéditions. Ce sont en tout plus de 186 km de grottes inédites, principalement situées dans la province du Guizhou. 278 cavités sont citées, dont 253 le sont pour la première fois. Après quelques clefs de lecture et le résumé des expéditions ayant permis toutes ces découvertes, les résultats de ces expéditions sont présentées en 11 chapitres. (JB).

3110 caractères - Lu 58 Fois

Bibliographie 1



BOTTAZZI, Jean; BARBARY, Jean-Pierre; HUGON, Bruno (2011)
Spelunca Mémoires, n° 35 (2011) : 306 p. 300 photos, 135 topos, 14 cartes (ISBN 978-2-900894-18-7)
Voyages en terre chinoise tome 3 : Expéditions spéléologiques franco-chinoises du P.S.C.J.A. de 2006 à 2010.

Les résultats traités dans cet ouvrage rendent compte des travaux effectués au cours de six expéditions du P.S.C.J.A., toutes agréées par la Fédération Française de Spéléologie, s’étant déroulées de 2006 à 2010, ainsi que d’explorations réalisées sur la même période en marge de ces expéditions. Ce sont en tout plus de 186 km de grottes inédites, principalement situées dans la province du Guizhou. 278 cavités sont citées, dont 253 le sont pour la première fois. Après quelques clefs de lecture et le résumé des expéditions ayant permis toutes ces découvertes, les résultats de ces expéditions sont présentées en 11 chapitres. (JB).
Source :


Images 0



Topographie 1



topographie Longchidong 龙池洞
Source : Gkc

Expédition 0




Recherche