dong Konglongtiankeng - 恐龙天坑

Détail


Nom de la grotte : Konglongtiankeng - 恐龙天坑
Autres noms : Dinautiankeng
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Qiannan 黔南, Pingtang 平塘
Latitude Nord - Longitude Est :
25.61163425 - 106.82222577
Altitude (m) : 850
Développement (m) : 2 334
Profondeur (m) : 182
Profondeur - / + (m) : 182 /
Volume (m3) :
1Entrée : Konglongtiankeng 恐龙天坑,

Carte



Description 1



Dinautiānkēng

Kǒnglóngtiānkēng

Exploration

Jean Camplo, Christian Delaire, Tian-Mao-Gang, Jean-François Fabriol, Florence Guillot, Kévin Hocdé, Michel Isnard, Denis Langlois, Didier Lescure, Christophe Verdet, Nathalie Verdier, Jean-Pierre bartholeyns, Jean-François Fabriol.

Descriptif

Florence Guillot et Didier Lescure

WGS84 UTM48 682979E 2833934N (lèvre nord-est du puits)

L’entrée est visible sur les images satellites publiques à proximité de Yinhedòng.

Depuis Tangbian prendre la direction du Géopark des Tiānkēngs. Juste avant d’arriver au parking du site touristique, après être passés près de l’ancien village de Dihua, on traverse un petit col doté d’un vaste panneau publicitaire. Se garer. On remarque une profonde doline au sud de la route. Il faut trouver un chemin sur la droite. Au départ, peu visible, il coupe dans des plumeaux, puis se poursuit — empierré — en descendant dans la doline par la gauche, tout en évitant les barres de falaises. Cent vingt mètres plus bas, on aboutit à une petite parcelle de culture. À droite se situe Yinhedòng. Prendre à gauche pour poursuivre la descente suivant la ligne de plus grande pente du vallon. Poursuivre la descente environ sur 120 m de dénivelé depuis Yinhedòng, le puits s’ouvre au point bas.

Description

P50 qui aboutit dans une grande salle verdoyante. En amont, deux galeries situées au nord et nord-est du tiānkēng, suivent un axe plein est. Elles mesurent respectivement une trentaine et une soixantaine de mètres. Leur taille (4 m sur 10 en moyenne) est moindre en comparaison des galeries ouest et sud-ouest. Des blocs, en hauteur, sont en suspension et rendent la progression très dangereuse.

Vers le sud-ouest de la salle, les aménagements liés à l’exploitation du salpêtre sont remarquables : structures en creux de décantation, excavations, fours, sentiers en escaliers, etc. Un tesson de céramique a été découvert (céramique tournée, glaçure plombifère partielle en paroi externe, fond plat, dégraissant micacé, cuisson oxydo-réductrice).

Au nord du four existe une courte galerie. Juste au-dessus du four, entre deux grosses galeries sud- ouest et nord-ouest, on peut aussi s’élever dans une petite galerie en trémie qui redonne dans les deux précédentes.

La galerie au nord-ouest du four donne accès à une grande galerie déclive (moy. : - 15°) , via une section rectangulaire caractéristique (22 m x 49 m). Le sol est jonché de gros blocs relativement instables. Le point bas de cette galerie est calcifié. S’en suit une ascension, toujours dans les blocs . La fin de cette galerie se caractérise par une calcification importante, et une trémie (côté gauche) qui stoppe toute progression. Un courant d’air diffus est présent et provient de la trémie. Chercher la suite dans cette trémie demande des moyens importants et une extrême prudence. Depuis le four, on peut aussi suivre une longue galerie vers le sud-ouest. Elle descend d’abord rapidement, encombrée de blocs, jusqu’à une petite rivière à fond plat. Suit une galerie encombrée de grands blocs et marquée par des soutirages (non descendus).

Après une descente (cordes nécessaires), une courte escalade (corde nécessaire), le conduit s’élargit et les indices de creusement hypogéniques sont de plus en plus notables (fig.). Plus loin, on progresse sur une coulée ascendante. La galerie s’élargit, mais finit sur la coulée qui rejoint le plafond. Exploration terminée sauf quelques escalades, mais vers des amonts.

AUT.Var (2020) CHINEXPLOS 2019
Florence Guillot (dir.), Didier Lescure, Véronique Olivier, Emmanuel Vitte, Christophe Verdet, Nathalie Verdier, Jean-Pierre Bartholyens, Jean-François Fabriol, Jean Bottazzi, Denis Langlois, Kévin Hodké, Jean Camplo, Philippe Auriol, Michel Isnard, Christian Delaire. Remerciement : Jean-Pierre Barbary
CHINEXPLOS 2019 Rapport d’expédition spéléologique Guizhou Guangxi
Analyse :

3580 caractères - Lu 120 Fois

Bibliographie 1



AUT.Var (2020) CHINEXPLOS 2019
Florence Guillot (dir.), Didier Lescure, Véronique Olivier, Emmanuel Vitte, Christophe Verdet, Nathalie Verdier, Jean-Pierre Bartholyens, Jean-François Fabriol, Jean Bottazzi, Denis Langlois, Kévin Hodké, Jean Camplo, Philippe Auriol, Michel Isnard, Christian Delaire. Remerciement : Jean-Pierre Barbary
CHINEXPLOS 2019 Rapport d’expédition spéléologique Guizhou Guangxi

Source :


Images 0



Topographie 1



topographie Konglongtiankeng 恐龙天坑
Source : Chinexplos

Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche