dong Zhangjiadong -

Détail


Nom de la grotte : Zhangjiadong -
Province, Préfecture, District :
Sichuan 四川省, Mianyang Shi 绵阳, Beichuan 北川羌族自治县
Latitude Nord - Longitude Est :
31.90015 - 104.67328
Altitude (m) : 1400
Développement (m) : 381
Profondeur (m) : 25
Profondeur - / + (m) : 6 / 19
Volume (m3) :
1Entrée : Zhangjiadong ,

Carte



Description 1



Situation

Zuang Jia Yan Kou Dong possède deux entrées, situées de part et d’autres du chemin. La perte de la rivière se devine en contrebas et à gauche du chemin qui mène du complexe hôtelier à Zhang Jia Yan Kou Keng.

Pour accéder à l’entrée fossile, il faut prendre le même sentier vers la droite que pour aller à Zhang Jia Yan Kou Keng. Il faut rester sur ce sentier principal qui mène à l’entrée (donc ne pas descendre dans la doline).

Exploration

La cavité nous est signalée par un guide local le jeudi 30 juillet. Patrick et Yvette Schalk, Christian Locatelli, Claire Falgayrac, Bernard Lips et Su démarrent la topographie à partir de l’immense et magnifique porche fossile. Il ne faut que 3 h de travail pour explorer et topographier l’ensemble de la cavité. TPST : 3 h.

Description

L’entrée fossile est un magnifique porche donnant accès à une très vaste galerie au sol plat mais boueux par endroit. Les dimensions se réduisent cependant assez rapidement en même temps que le sol se retrouve encombré par des éboulis.

La cavité se poursuit en trois galeries bien distinctes :

* en suivant l’axe logique de la grande galerie, on se retrouve rapidement dans une zone boueuse, aux dimensions plus restreintes. Un amoncellement d’herbes et de branches marque une première zone d’absorption. Un réseau de boyaux en paroi droite permet de court-circuiter ce premier obstacle et de retrouver un conduit de grande dimension un peu plus loin. Mais, après une nouvelle zone d’absorption très boueuse, la progression est définitivement stoppée dans un boyau étroit. Le bruit d’un petit écoulement se fait entendre au bout d’une fissure impénétrable.

* vers la fin de la partie spacieuse, une escalade facile en paroi droite permet d’accéder à une vaste galerie supérieure remontante. La progression s’arrête à +19 m à la base d’une escalade. La lumière du jour se devine dans une minuscule lucarne une quinzaine de mètres plus hauts au sommet de l’escalade. * Peu avant l’escalade, en paroi gauche, un petit boyau descendant présente un courant d’air important. Une progression en partie à plat ventre et en partie à quatre pattes sur des cailloux ou sur du sable amène à un point bas qui sert de zone d’absorption. La galerie se poursuit pendant une centaine de mètres, nécessitant toujours une progression à quatre pattes ou à plat ventre. Elle aboutit finalement dans un porche confortable, perte d’une rivière assez importante. En période d’étiage, l’actif se perd très rapidement dans les cailloux du porche. Mais en période de crue, c’est probablement cette rivière qui ennoie quasiment

complètement le boyau et qui provoque les mises en charge au fond de la galerie principale.

Perspective

L’importance des mises en charge laisse peu d’espoir de continuation. La plus grande partie de la cavité est très ancienne et cette cavité fait partie du groupe des «cavités superficielles».

Le seul intérêt réside dans la beauté du site au niveau de l’entrée fossile ; ce porche fera certainement partie du circuit classique de randonnée sur le massif.

Par Bernard Lips

AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips
avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Analyse :
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées

3265 caractères - Lu 164 Fois

Bibliographie 1



AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips
avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées
Source :


Images 0



Topographie 1



topographie Zhangjiadong
Source : Akl

Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche