dong Tianyindong - 天音洞

Détail


Nom de la grotte : Tianyindong - 天音洞
Autres noms : Grotte de la musique céleste
Province, Préfecture, District :
Sichuan 四川省, Mianyang Shi 绵阳, Jiangyou 江油
Latitude Nord - Longitude Est :
31.76653 - 104.60405
Altitude (m) : 543
Développement (m) : 2 442
Profondeur (m) : 33
Profondeur - / + (m) : 13 / 20
Volume (m3) :
1Entrée : Tianyindong 天音洞,

Carte



Description 1



Situation

La cavité s’ouvre dans la petite ville de Han Zeng Zheng Xiang Shi Dong. Une partie de la cavité est en cours d’aménagement pour le tourisme

Exploration

* Mardi 25 août, après avoir attendu le gérant qui a les clefs de la grille (exploration et topographie de la grotte du Cheval de Pierre en attendant), nous formons deux équipes pour une courte reconnaissance. Marc Beltrami et Patrick Schalk démarrent dans le réseau nord avec un guide et relèvent environ 600 m de galeries (38 visées) en débouchant par une autre sortie. Il reste un certain nombre de départs à topographier. TPST : 2 h 30. Vincent Routhieau et Bernard Lips démarrent la topographie de la branche plus au sud, topographiant quelques grandes salles. Ils s’arrêtent, par manque de temps, dans une galerie qui se poursuit. TPST : 2 h 30.

* Mercredi 26 août, Patrick Schalk, Marc Faverjon et Rémy Vulliez continuent la topo du réseau Nord. Ils lèvent environ 500 m de topographie.

TPST : 4 h.

Claire Falgayrac, Alex Schalk, Vincent Routhieau et Bernard Lips poursuivent dans le réseau Sud. Suite à la pluie la nuit précédente, il y a beaucoup plus d’eau. TPST : 4 h 30.

Description

L’entrée est fermée par une grille et donne accès à une grande salle en partie éclairée par une grande ouverture en plafond. Une statue de Bouddha trône au milieu de la salle.

De cette salle partent deux réseaux bien distincts.

Le réseau Sud :

Une vaste galerie se dirige vers le sud-ouest avant d’obliquer brutalement vers le nord-ouest. La progression se fait sur un sentier bétonné. La paroi gauche est un superbe miroir de faille.

Puis la galerie s’élargit. Une pente d’éboulis sur la droite permet de remonter d’une dizaine de mètres Une descente délicate d’une vingtaine de mètres dans d’immenses éboulis amène au niveau d’un lac argileux que nous n’avons pas franchi. Il n’y a probablement pas de continuation en face. Revenons sur le chemin principal. Une bifurcation du sentier permet de monter à gauche dans une autre vaste salle. En suivant un courant d’air sensible dans des éboulis, on aboutit à une entrée murée.

Un peu plus loin sur le chemin principal, une nouvelle salle remontante se développe toujours sur la gauche. Arrêt, après un parcours assez complexe, dans de petites salles à priori sans issue.

Après cette succession de trois salles, la galerie prend des proportions plus modestes et arrive sur un nouveau carrefour.

* A gauche, une petite galerie est parcourue par un petit actif. L’exploration s’est arrêtée sur une voûte siphonnante étroite et sans courant d’air. Mais le schéma affiché à l’entrée laisse penser que cette voûte mouillante doit être franchissable avec moins d’eau et doit aboutir dans une autre salle.

* A droite, la galerie se poursuit confortablement sur une bonne centaine de mètres. On rejoint un actif important, provenant d’un petit siphon et se perdant rapidement dans des éboulis. Un passage bas, peu avant le siphon amont, oblige à se mouiller. Derrière, la progression se poursuit dans une série de petites salles d’éboulis. Malgré une fouille assez longue, aucune continuation n’a été découverte.

Le réseau Nord :

Deux galeries de dimensions modestes se développent parallèlement vers le Nord-Est.

La principale est aménagée pour le tourisme et comprend un cheminement bétonné avec de nombreux petits escaliers, un pont sur une zone de comblement surcreusée et une sortie vers l’extérieur au travers d’une porte grillagée.

Cette galerie contient quelques concrétions en fin de parcours mais n’est pas exceptionnelle et d’un intérêt limité pour un aménagement de visites. Sur la gauche de nombreuses galeries perpendiculaires permettent d’accéder à un petit réseau parallèle de petite largeur et qui débouche en extérieur à deux endroits.

A 300 m de l’entrée nous avons reconnu une zone labyrinthique de galeries étroites qui se recoupent à angle droit.

De nombreux départs étroits n’ont pas été reconnus, mais l’absence de courant d’air et le peu de traces de passage des explorateurs chinois ne permettent pas d’espérer de suites importantes.

Lors de fortes pluies, le niveau de l’eau est important à certains endroits et bloque des passages.

Perspectives

Un schéma de la cavité est affiché à l’entrée. Ce schéma respecte globalement les directions et même les proportions, les dimensions des salles étant exagérées par rapport à celles des galeries.

Ce schéma semble indiquer que nous avons dû topographier à peu près l’ensemble de la cavité connue par les propriétaires, à part la « salle Jaune » dont l’accès nous était interdit par une voûte siphonnante (probable conséquence des fortes pluies de la nuit précédente).

Il reste cependant plusieurs départs à voir et à topographier dans le réseau Nord.

Le gérant de la cavité nous a mis en garde contre des mises en charge importantes en cas de pluie.

Nous n’avons d’ailleurs eu l’autorisation d’effectuer notre exploration du 26 août qu’après signature d’une décharge.

[Patrick Schalk]

AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips
avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Analyse :
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées

5267 caractères - Lu 138 Fois

Bibliographie 1



AUT. VAR (2009) Synthèse par Bernard Lips
avec la collaboration de Marc Faverjon, Vincent Routhieau et Patrick Schalk et les corrections de Josiane Lips
8 ème expedition spéléologique en Chine. AKL. Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°8 – 2009 : 116pp, 122 photo couleurs, 6 cartes, 11 aquarelles et dessins, 34 topos.
Résultat des explorations 2009 dans le Sichuan et le Hubei. 16 440 m de topographie, 23 nouvelles cavités répertoriées
Source :


Images 0



Topographie 1



topographie Tianyindong 天音洞
Source : Akl

Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche