dong Dashuidong -

Détail


Nom de la grotte : Dashuidong -
Autres noms : Grande résurgence
Province, Préfecture, District :
Sichuan 四川省, Mianyang Shi 绵阳, Beichuan 北川羌族自治县
Latitude Nord - Longitude Est :
31.89112 - 104.69378
Altitude (m) : 900
Développement (m) : 2 203
Profondeur (m) : 161
Profondeur - / + (m) : 0 / 161
Volume (m3) :
1Entrée : Dashuidong ,

Carte



Description 1



Situation

La résurgence s’ouvre en contrebas et à gauche de la route menant de la vallée vers l’hôtel du parc médicinal. Elle se devine à partir de la route. Un petit chemin descend vers la rivière. Il suffit de le remonter sur quelques dizaines de mètres pour atteindre le porche.

Exploration

* Mercredi 17 août 2011 : Vincent Routhieau, Julie Noble et Josiane Lips font une première reconnaissance dans la cavité et topographient 490 m de galeries, s’arrêtant à la base de la première cascade. TPST : 4 h 30.

* Jeudi 18 août 2011 : Fred Delègue, Jean-Marie Briffon et Julie Noble contournent les trois cascades par des escalades et des vires. TPST : 5 h. * Vendredi 19 août 2011: Vincent Routhieau, Anthony Geneau, Fred Delègue et Christian Locatelli explorent l’amont de la cavité, s’arrêtant sur une cascade de 15 m dans la rivière. Ils topographient près de 1000 m de galeries.

* Samedi 20 août 2011: Jean-Marie Briffon, Anthony Geneau et Julie Noble poursuivent l’exploration des galeries fossiles, levant quelque 600 m de topo. TPST : 7 h.

* Dimanche 21 août : Vincent Routhieau, Josiane Lips et Bernard Lips ont pour but de lever les derniers points d’interrogation. Mais la rivière est en crue, interdisant la progression dans la rivière. Déséquipement de la cavité.

Descriptif

L'entrée est constituée de deux grands porches d'une dizaine de mètres de hauteur placés côte à côte, et légèrement décalés en hauteur. L'entrée de la cavité est semi-fossile, la résurgence est située quelques mètres en aval de l'entrée, l'eau sort au pied d'un banc rocheux. En période très pluvieuse, l'entrée de la grotte sert de déversoir à la rivière, les traces de crues sont bien visibles.

La progression s'effectue dans un immense chaos qui occupe la galerie principale. Un tuyau d'alimentation d'eau court en hauteur dans la galerie, en provenance d’un captage en amont dans la rivière. Après un passage bas dans les blocs (des traces de crues sont bien visibles dans cette zone), on atteint la rivière. Elle se perd en aval en paroi droite. Elle rejoint certainement un diverticule tout proche de l’entrée. La galerie reprend de l'ampleur et on atteint la base d'une cascade d'une dizaine de mètres, grande vasque profonde.

La cascade se contourne par l'escalade d'une cheminée en paroi gauche. Cette escalade donne accès à une vire facile à équiper (vire à Fred). Plusieurs ressauts successifs s'escaladent facilement et permettent de court-circuiter les deux cascades suivantes. Une dernière vire, plus délicate à équiper, permet d'accéder à la rivière au niveau du R2. La poursuite de la progression s'effectue dans la rivière. La néoprène devient nécessaire. Un R3 se franchit facilement. La retenue d’eau permettant le captage se trouve au-dessus du R3.

La progression dans la rivière n'est pas très aisée et s’effectue dans un méandre à la roche noire déchiquetée. Il n'y a aucun dépôt (boues ou graviers). Les crues y sont probablement violentes. Le débit de la rivière est conséquent (période pluvieuse quelques jours avant notre arrivée). Un siphon (dénommé le Siphon Aval) est atteint 200 m plus loin. La progression se poursuit dans une galerie semi-fossile de 3 à 4 m de diamètre. La galerie rejoint rapidement la rivière et le siphon amont est proche.

Dans la galerie semi-fossile, sur le côté gauche dans le sens de la progression, un courant d'air provient d'un méandre remontant. Il donne accès à une immense salle (10 m de largeur pour 20 m de hauteur en moyenne), colmatée à ses deux extrémités par des éboulis.

Sur le côté de la salle (en direction du sud), un violent courant d'air soufflant provient d'une trémie (Passage du Ventilateur). Elle permet de rejoindre une autre salle gigantesque, la salle de la Cathédrale (15 m de largeur pour 25 m de hauteur en moyenne). La topographie indique qu’elle est dans la continuité de la salle précédente, l’accès direct étant coupé par les éboulis.

En poursuivant la progression en direction du sud- ouest, il faut traverser un chaos (zone de gros blocs) pour rejoindre la rivière. Elle se perd en aval dans une trémie impénétrable pour rejoindre probablement le siphon amont. Vers l’amont, la progression s’effectue le long de la rivière et permet d’atteindre une grande vasque, réceptacle d’une cascade d'une quinzaine de mètres. Une conduite forcée est clairement visible en hauteur. La suite est là-haut mais il est nécessaire d'effectuer une escalade en artificiel pour y arriver.

La galerie principale (10 m de diamètre environ) remonte en direction du sud jusqu’à un immense chaos qui obstrue la galerie. Un important courant d'air soufflant passe à travers ce chaos mais aucun passage n'a été repéré. Toutefois une recherche plus approfondie d'un passage avec une désobstruction semble possible.

Par Vincent Routhieau

Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Vincent Routhieau et les corrections de Françoise Poggia et de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 9 ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2011-n°9. 114 pages
Analyse :

4955 caractères - Lu 150 Fois

Bibliographie 1



Ouvrage collectif, Synthèse Bernard Lips avec la collaboration de Vincent Routhieau et les corrections de Françoise Poggia et de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage 9 ème EXPEDITION SPELEOLOGIQUE EN CHINE, Aventures Karstiques Lointaines 2011-n°9. 114 pages

Source :


Images 0



Topographie 1



topographie Dashuidong
Source : Akl

Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche