dong Tianyakoubanyandafengdong - 田丫口半岩大风洞

Détail


Nom de la grotte : Tianyakoubanyandafengdong - 田丫口半岩大风洞
Autres noms : Grotte du grand vent à mi-falaise de Tianyakou
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Zunyi Shi 遵义市, Zheng'an 正安
Latitude Nord - Longitude Est :
28.278268 - 107.249039
Altitude (m) : 1262
Développement (m) : 1 328
Profondeur (m) : 83
Profondeur - / + (m) : 52 / 31
Volume (m3) :
Géologie : Ordovicien inférieur
1Entrée : Tianyakoubanyandafengdong 田丫口半岩大风洞,

Carte



Description 1



Tianyakoubanyandafengdong (16)

C’est une ancienne rivière souterraine recoupée il y a fort longtemps par l’érosion du canyon affluent de Yangjiagou. L’exploration vers l’aval est compromise par des trémies.

Accès : depuis le col où l’on se gare pour se rendre à Duiwodong, partant à pied en direction de Jinzhongshan, on prendra à 200 m du col un gros sentier sur la gauche au niveau d’une ferme abandonnée. Il circule à flanc de coteau sur 800 m environ avant de passer à gauche de la doline de Zhaonichidaxiaokeng qui est surplombée d’une ferme. Le sentier descend un peu, traverse un vallon, puis remonte d’une cinquantaine de mètres avant de reprendre à l’horizontale. On amorce le contournement de l’amont d’un profond canyon. Il faut, dès qu’un semblant de sentier le permet, descendre d’un cran et revenir en arrière en vire au pied d’une petite barre rocheuse. En collant plus ou moins au pied de la barre, on est contraint à un petit cran de descente en désescalade dans les arbres. Tout de suite après, il faut remonter presque d’autant pour arriver dans le porche d’entrée de Tianyakoubanyandafengdong.

Description : la vaste galerie fossile de 15 m de large et 5 m de haut descend fortement. C’est à peine si les marmites d’érosion -datant nécessairement d’une époque très ancienne étant donné la position de la grotte perchée bien haut au-dessus du canyon - commencent à se laisser masquer par quelques débris de roche et autres sédiments. Sur la droite, une lucarne impénétrable laisse passer la lumière du jour et assure une circulation d’air sec ressortant par l’entrée principale. Un peu plus loin, on repère du même côté un départ discret de laminoir. Encore plus loin sur la gauche, c’est un affluent fossile qui apporte son courant d’air. La galerie continue sa descente régulière jusqu’à un point bas, un soutirage entre les blocs. Elle continue au-delà, horizontale, puis bute sur une trémie sans courant d’air. Il y a sur la gauche avant la trémie un petit affluent étroit qui se perd tout de suite qui n’a pas été exploré.

Revenons au soutirage. On descend un ressaut de 5 m entre les blocs et on trouve tout de suite deux départs à l’aval et un à l’amont. C’est à la stratigraphie que l’on doit cette disposition où le méandre inférieur est séparé de la petite galerie supérieure. Ces deux conduits partent en parallèle et se recoupent de temps à autre. Ils sont tous deux stoppés par des trémies. Le courant d’air, assez fort, provient intégralement du point bas de cette trémie infranchissable.

Le temps a manqué pour explorer totalement l’amont. Le laminoir étant large et pas assez bas, on l’a quitté pour descendre dans un petit trou en son milieu. Il y a un étage inférieur avec trois départs. Deux d’entre eux s’achèvent sur des trémies, le troisième rejoint la galerie principale par le discret laminoir cité précédemment. Quelques départs ont été laissés de côté. Rien qui ne semble important a priori, mais il suffirait d’un autre petit trou descendant quelques strates de plus pour redistribuer les cartes.

L’affluent fossile qui apporte son courant d’air par la gauche en entrant dans la galerie présente plusieurs départs latéraux de petites dimensions. On arrive dans une petite salle avec une petite circulation d’eau. Il faut s’engager dans un boyau étroit parcouru par le courant d’air pour arriver dans une galerie de taille plus importante. En suivant le courant d’air on passe encore un passage bas et la progression devient plus facile, on arrive dans une galerie de belle dimension. Cette galerie se poursuit jusqu’à un point haut formant laminoir avant de redescendre dans un chaos de blocs jusqu’à un point bas au niveau d’une petite arrivée d’eau sur la gauche. La suite est défendue par un R3 qui se contourne par une vire que l’on peut passer en libre. La galerie est alors moins large, mais reste confortable, elle recoupe parfois des surcreusements nécessitant des escalades un peu scabreuses. Après être passés sous un joli nid de rats, la zone devient plus compliquée et comporte plusieurs niveaux de progression incomplètement fouillés. On arrive bientôt sur un R5 bien vertical donnant sur une petite salle, c’est un peu étroit, mais il existe une suite en hauteur après une escalade. [Éric Sanson]

AUT. VAR (2019)
Jean BOTTAZZI, Éric SANSON, Bruno HUGON, Olivier TESTA, Alain MAURICE, Marc GUICHOT, Florence GUILLOT, Cécile PACAUT, Marc FAVERJON, Marc TREMBLAY, Amandine LABORDE, Nicolas FAURE, Emmanuel VITTE, Jessica MORIN-BUOTE, Éric DAVID, Éric LECUYER, Éric MADELAINE, Gilles CONNES.
Topographes
Jean BOTTAZZI, Éric SANSON, Bruno HUGON, Nicolas FAURE, Olivier TESTA, Barnabé FOURGOUS, Pascal ORCHAMPT, Emmanuel VITTE, Éric DAVID, Marc TREMBLAY, Florence GUILLOT, Fabien MULLET, Marc FAVERJON, Charles BUTIN, Cécile PACAUT, Alain MAURICE, Gilles CONNES, Jes- sica MORIN-BUOTE, Michel ISNARD, Jean-Pierre BARBARY, Patrick LETOURNEL, Marc SÉCLIER, Marc GUICHOT, Vivien MOINAT, Éric MADELAINE, Silvia ARRICA, Silvère PASTUREAU, LIZIXIN, Éric LECUYER, Thierry MONGÈS, Amandine LABORDE, Daniel BETZ, Olivier JÄRMANN, Christian DELAIRE.
Coordination, rédaction, synthèse topographique et composition :
Jean BOTTAZZI
Spelunca Mémoires n° 39 (2019)
Voyages en terre chinoise tome 5. Expéditions spéléologiques franco-chinoises 2011-2019 dans les grottes de Suiyang Shuanghedong

Analyse : gkc-JPB

4456 caractères - Lu 86 Fois

Bibliographie 1



AUT. VAR (2019)
Jean BOTTAZZI, Éric SANSON, Bruno HUGON, Olivier TESTA, Alain MAURICE, Marc GUICHOT, Florence GUILLOT, Cécile PACAUT, Marc FAVERJON, Marc TREMBLAY, Amandine LABORDE, Nicolas FAURE, Emmanuel VITTE, Jessica MORIN-BUOTE, Éric DAVID, Éric LECUYER, Éric MADELAINE, Gilles CONNES.
Topographes
Jean BOTTAZZI, Éric SANSON, Bruno HUGON, Nicolas FAURE, Olivier TESTA, Barnabé FOURGOUS, Pascal ORCHAMPT, Emmanuel VITTE, Éric DAVID, Marc TREMBLAY, Florence GUILLOT, Fabien MULLET, Marc FAVERJON, Charles BUTIN, Cécile PACAUT, Alain MAURICE, Gilles CONNES, Jes- sica MORIN-BUOTE, Michel ISNARD, Jean-Pierre BARBARY, Patrick LETOURNEL, Marc SÉCLIER, Marc GUICHOT, Vivien MOINAT, Éric MADELAINE, Silvia ARRICA, Silvère PASTUREAU, LIZIXIN, Éric LECUYER, Thierry MONGÈS, Amandine LABORDE, Daniel BETZ, Olivier JÄRMANN, Christian DELAIRE.
Coordination, rédaction, synthèse topographique et composition :
Jean BOTTAZZI
Spelunca Mémoires n° 39 (2019)
Voyages en terre chinoise tome 5. Expéditions spéléologiques franco-chinoises 2011-2019 dans les grottes de Suiyang Shuanghedong

Source : gkc-JPB


Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche