dong Dongsangliangfengdong - 峒桑凉风洞

Détail


Nom de la grotte : Dongsangliangfengdong - 峒桑凉风洞
Autres noms : Grotte du vent frais de Dongsang, Grotte du vent frais de la colline au mûrier
Province, Préfecture, District :
Guangxi 广西壮族自治区, Hechi 河池市, Fengshan 凤山县
Latitude Nord - Longitude Est :
24.550113 - 107.078514
Altitude (m) : 624
Développement (m) : 1 719
Profondeur (m) : 69
Profondeur - / + (m) : 52 / 17
Volume (m3) :
Géologie : Permien
1Entrée : Dongsangliangfengdong 峒桑凉风洞,

Carte



Description 2



峒桑凉风洞 Dòngsāngliángfēngdòng

Cette grotte a été topographié en 2007 et a déjà fait l’objet d’une publication dans le chapitre 10 de Voyages en terre chinoise tome 3.

C’est par soucis d’exhaustivité qu’elle est à nouveau publiée dans cet inventaire.

Accès : Un sentier monte à flanc de piton au-dessus des sources de Yuanyangquan. Il franchit un col où un arbre offre une ombre salutaire, puis descend sur la droite pour longer une première grande doline, puis une seconde abritant le village de Dongsang. Il faut presque faire le tour de la doline en descendant progressivement pour se trouver à l’entrée de la grotte, petite, mais que trahit des petits travaux d’aménagement, peut-être même de désobstruction.

Une piste récente partant du poljé de Songren permet d’arriver près de la doline avec un véhicule tous chemins.

Description : C’est une grotte très esthétique : Le puits d’entrée, d’une quinzaine de mètres de haut, se descend sur des échafaudages en bambou. Un grosse colonne et de nombreuses concrétions empêchent de deviner tout de suite dans quel genre de cavité on a mis les pieds. Il faut descendre une raide pente, mi- éboulis mi-coulée de calcite, pour se rendre compte qu’on est dans une grande salle, que l’on pourrait plus exactement considérer comme une grande galerie de 50 à 90 m de large. Sur 90 m de distance, on traverse un pavement de gours rehaussé de quelques stalagmites. On passe au bord d’une laisse d’eau claire, puis on monte un petit ressaut. La galerie se poursuit sur 150 m dans la même direction et dans les mêmes volumes mais sur un sol d’alluvions. Elle présente un terre-plein central, de sorte qu’il n’est pas facile d’en apprécier la largeur.

On arrive ainsi au premier coude de la galerie. Un effondrement de voûte a accumulé des rochers sur l’extérieur du virage. Sur la gauche, une galerie bien plus petite mais largement confortable, 7 x 20 m, monte d’une pente régulière, comme grand couloir sinueux qui nous approche progressivement du plafond, mais la hauteur ne sera jamais inférieure à 3 m. À cet endroit, les pillards de concrétions ayant eu des vues sur une belle colonne, ont placé des étais pour le cas où le plafond leur tomberait sur la tête au moment de commettre leur mauvais coup. Ils semblent avoir renoncé. On arrive alors perpendiculairement sur une autre galerie. À droite, elle remonte jusqu’à un colmatage, à gauche, elle débouche en puits au-dessus de la salle d’entrée. Le premier coude de la grande galerie est tout de suite suivi d’un second, formant une baïonnette. Mais une grosse colonne et les coulées stalagmitiques rendent ce fait difficile à percevoir sur le terrain où l’on a plutôt l’impression d’arriver à un carrefour. La largeur minimum à cet endroit est de 55m et le -175 maximum 85m. Le dénivelé du sol entre la paroi de gauche et celle de droite atteint 20m. Il a fallu passer d’un côté à l’aller et de l’autre au retour pour s’assurer de l’absence de passage latéral. En fait, on peut considérer l’appendice sud sur la topographie comme une salle annexe, plus basse de plafond, en interstrate et bloquée au fond par une fracture, sans doute la même qui a -hélas- mit un terme à ce paléo-collecteur impressionnant.

Coordination, rédaction, synthèse topographique et composition : Jean Bottazzi
Auteurs et topographes principaux :Jean Bottazzi, Bruce Bensley, Marc Faverjon
Auteurs, topographes et explorateurs :
Alan Fletcher, Alister Renton, Andy Eavis, Anne Cholin, Anthony Harrison, Arthur Clarke, Ben Lyon, Bill Hawkins, Bruce Bensley, Bruno Hugon, Charlotte Roberts, Cyan Connes, Daniele Battistini, Dave Appleing, Dave Gill, Dave Williams, Emma Porter, Emmanuel Tessane, Eric David, Eric Sanson, Ernie Shield, Fabien Hobléa, Francesca Onnis, Francesco Valerino, Francois-Xavier De Ruydts, Gavin Newman, Ged Campion, Geoff Crossley, Giampaolo Marianelli, Gianluca Giummarra, Gianluca Melis, Gilles Connes, Iolanda Galletti, Jerry Wooldridge, John Frankland, Katie Dent, Kucsera Marton, Lilou Connes, Marc Faverjon, Marc Tremblay, Marco Lunardi, Marco Taverniti, Marco Zambelli, Mark Noel, Michele Pazzini, Mike Clayton, Mike Meredith, Mimmo Scipioni, Nicolas Borchers, Nicolas Faure, Niu Chang-Ying, Olivier Järmann, Pam Fogg, Paola Pierinami, Paul Hatherley, Riccardo Orsini, Rob Garrett, Rob Parker, Robert Eavis, Rosario Ruggieri, Ruth Shield, Silvia Arricia, Simon Fowler, Stefano Del Testa, Steve Jones, Tim Fogg, Tim Josephy, Tony Harrison, Tristan Godet, Vivien Moinat, 刘永明, 刘育新, 卢一榕, 卫文峰, 吴荺, 孙等伟, 张鹏, 杜子, 梁正宁, 汪勇, 王建军, 王慧畅, 经纬, 罗宏杰, 蒋华军, 蔡益昌, 薛莲, 郭鑫, 陈立新, 韩风, 黄鹤
Voyages en terre chinoise, tome 4. Spelunca Mémoires N°37 (2018). Inventaire spéléologique du district de Fengshan.
Editeur : Leye-Fengshan UNESCO Global Geopark, Chen Ziqiang, Zhang Yuanhai

Analyse : gkc-JPB

3360 caractères - Lu 102 Fois

3. Tongsangliangfengdong

Un sentier monte à flanc de piton au-dessus des sources de Yuanyangquan. Il franchit un col où un arbre offre une ombre salutaire, puis descend sur la droite pour longer une première grande doline, puis une seconde abritant le village de Tongsang. Il faut presque faire le tour de la doline en descendant progressivement pour se trouver à l’entrée de la grotte, petite, mais que trahit des petits travaux d’aménagement, peut-être même de désobstruction.

Le puits d’entrée, d’une quinzaine de mètres de haut, se descend sur des échafaudages en bambou. Un grosse colonne et de nombreuses concrétions empêchent de deviner tout de suite dans quel genre de cavité on a mis les pieds. Il faut descendre une raide pente, mi-éboulis mi-coulée de calcite, pour se rendre compte qu’on est dans une grande salle, que l’on pourrait plus exactement considérer comme une grande galerie de 50 à 90m de large. Sur 90m de distance, on traverse un pavement de gours rehaussé de quelques stalagmites. On passe au bord d’une laisse d’eau claire, puis on monte un petit ressaut. La galerie se poursuit sur 150 m dans la même direction et dans les mêmes volumes mais sur un sol d’alluvions. Elle présente un terre-plein central, de sorte qu’il n’est pas facile d’en apprécier la largeur.

On arrive ainsi au premier coude de la galerie. Un effondrement de voûte a accumulé des rochers sur l’extérieur du virage. Sur la gauche, une galerie bien plus petite mais largement confortable, 7 x 20 m, monte d’une pente régulière, comme grand couloir sinueux qui nous approche progressivement du pla- fond, mais la hauteur ne sera jamais inférieure à 3 m. À cet endroit, les pillards de concrétions ayant eu des vues sur une belle colonne, ont placé des étais pour le cas où le plafond leur tomberait sur la tête au moment de commettre leur mauvais coup. Ils semblent avoir renoncé. On arrive alors perpendiculairement sur une autre galerie. À droite, elle remonte jusqu’à un colmatage, à gauche, elle débouche en puits au-dessus de la salle d’entrée.

Le premier coude de la grande galerie est tout de suite suivi d’un second, formant une baïonnette. Mais une grosse colonne et les coulées stalagmitiques rendent ce fait difficile à percevoir sur le terrain où l’on a plutôt l’impression d’arriver à un carrefour. La largeur minimum à cet endroit est de 55m et le maximum 85m. Le dénivelé du sol entre la paroi de gauche et celle de droite atteint 20m. Il a fallu passer d’un côté à l’aller et de l’autre au retour pour s’assurer de l’absence de passage latéral. En fait, on peut considérer l’appendice sud sur la topographie comme une salle annexe, plus basse de plafond, en interstrate et bloquée au fond par une fracture, sans doute la même qui a -hélas- mit un terme à ce paléo-collecteur impressionnant.

BOTTAZZI, Jean; BARBARY, Jean-Pierre; HUGON, Bruno (2011)
Spelunca Mémoires, n° 35 (2011) : 306 p. 300 photos, 135 topos, 14 cartes (ISBN 978-2-900894-18-7)
Voyages en terre chinoise tome 3 : Expéditions spéléologiques franco-chinoises du P.S.C.J.A. de 2006 à 2010.

Analyse :
Les résultats traités dans cet ouvrage rendent compte des travaux effectués au cours de six expéditions du P.S.C.J.A., toutes agréées par la Fédération Française de Spéléologie, s’étant déroulées de 2006 à 2010, ainsi que d’explorations réalisées sur la même période en marge de ces expéditions. Ce sont en tout plus de 186 km de grottes inédites, principalement situées dans la province du Guizhou. 278 cavités sont citées, dont 253 le sont pour la première fois. Après quelques clefs de lecture et le résumé des expéditions ayant permis toutes ces découvertes, les résultats de ces expéditions sont présentées en 11 chapitres. (JB).

2916 caractères - Lu 204 Fois

Bibliographie 2



Coordination, rédaction, synthèse topographique et composition : Jean Bottazzi
Auteurs et topographes principaux :Jean Bottazzi, Bruce Bensley, Marc Faverjon
Auteurs, topographes et explorateurs :
Alan Fletcher, Alister Renton, Andy Eavis, Anne Cholin, Anthony Harrison, Arthur Clarke, Ben Lyon, Bill Hawkins, Bruce Bensley, Bruno Hugon, Charlotte Roberts, Cyan Connes, Daniele Battistini, Dave Appleing, Dave Gill, Dave Williams, Emma Porter, Emmanuel Tessane, Eric David, Eric Sanson, Ernie Shield, Fabien Hobléa, Francesca Onnis, Francesco Valerino, Francois-Xavier De Ruydts, Gavin Newman, Ged Campion, Geoff Crossley, Giampaolo Marianelli, Gianluca Giummarra, Gianluca Melis, Gilles Connes, Iolanda Galletti, Jerry Wooldridge, John Frankland, Katie Dent, Kucsera Marton, Lilou Connes, Marc Faverjon, Marc Tremblay, Marco Lunardi, Marco Taverniti, Marco Zambelli, Mark Noel, Michele Pazzini, Mike Clayton, Mike Meredith, Mimmo Scipioni, Nicolas Borchers, Nicolas Faure, Niu Chang-Ying, Olivier Järmann, Pam Fogg, Paola Pierinami, Paul Hatherley, Riccardo Orsini, Rob Garrett, Rob Parker, Robert Eavis, Rosario Ruggieri, Ruth Shield, Silvia Arricia, Simon Fowler, Stefano Del Testa, Steve Jones, Tim Fogg, Tim Josephy, Tony Harrison, Tristan Godet, Vivien Moinat, 刘永明, 刘育新, 卢一榕, 卫文峰, 吴荺, 孙等伟, 张鹏, 杜子, 梁正宁, 汪勇, 王建军, 王慧畅, 经纬, 罗宏杰, 蒋华军, 蔡益昌, 薛莲, 郭鑫, 陈立新, 韩风, 黄鹤
Voyages en terre chinoise, tome 4. Spelunca Mémoires N°37 (2018). Inventaire spéléologique du district de Fengshan.
Editeur : Leye-Fengshan UNESCO Global Geopark, Chen Ziqiang, Zhang Yuanhai

Source : gkc-JPB

BOTTAZZI, Jean; BARBARY, Jean-Pierre; HUGON, Bruno (2011)
Spelunca Mémoires, n° 35 (2011) : 306 p. 300 photos, 135 topos, 14 cartes (ISBN 978-2-900894-18-7)
Voyages en terre chinoise tome 3 : Expéditions spéléologiques franco-chinoises du P.S.C.J.A. de 2006 à 2010.

Les résultats traités dans cet ouvrage rendent compte des travaux effectués au cours de six expéditions du P.S.C.J.A., toutes agréées par la Fédération Française de Spéléologie, s’étant déroulées de 2006 à 2010, ainsi que d’explorations réalisées sur la même période en marge de ces expéditions. Ce sont en tout plus de 186 km de grottes inédites, principalement situées dans la province du Guizhou. 278 cavités sont citées, dont 253 le sont pour la première fois. Après quelques clefs de lecture et le résumé des expéditions ayant permis toutes ces découvertes, les résultats de ces expéditions sont présentées en 11 chapitres. (JB).
Source :


Images 0



Topographie 1



topographie Dongsangliangfengdong 峒桑凉风洞
Source : Gkc

Expédition 0




Recherche