dong Xiangshuidong - 响水洞

Détail


Xiangshuidong est une entrée de :
Xiangshuidong - 响水洞
Nom de la grotte : Xiangshuidong - 响水洞
Autres noms : Grotte de la voix de l’eau
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Bijie 毕节, Dafang 大方
Latitude Nord - Longitude Est :
27.3442 - 105.91802
Altitude (m) : 1640
Développement (m) : 1 034
Profondeur (m) : 163
Profondeur - / + (m) : 163 / 0
Volume (m3) : 0
Géologie : Permien Moyen

1Entrée : Xiangshuidong 响水洞,

Carte



Description 1



BOTTAZZI, Jean; BARBARY, Jean-Pierre; HUGON, Bruno (2011)
Spelunca Mémoires, n° 35 (2011) : 306 p. 300 photos, 135 topos, 14 cartes (ISBN 978-2-900894-18-7) Voyages en terre chinoise tome 3 : Expéditions spéléologiques franco-chinoises du P.S.C.J.A. de 2006 à 2010.
Analyse :
Les résultats traités dans cet ouvrage rendent compte des travaux effectués au cours de six expéditions du P.S.C.J.A., toutes agréées par la Fédération Française de Spéléologie, s’étant déroulées de 2006 à 2010, ainsi que d’explorations réalisées sur la même période en marge de ces expéditions. Ce sont en tout plus de 186 km de grottes inédites, principalement situées dans la province du Guizhou. 278 cavités sont citées, dont 253 le sont pour la première fois. Après quelques clefs de lecture et le résumé des expéditions ayant permis toutes ces découvertes, les résultats de ces expéditions sont présentées en 11 chapitres. (JB).

caractères - lu : Fois


1. Xiangshuidong (1)

Il s’agit P130 en fond de doline tombant dans un collecteur majeur.

a. Accès

Depuis la route venant de Budi, la voiture est laissée pour prendre à pied un chemin carrossable qui part sur la droite horizontalement. Au bout de quelques minutes il commence à descendre et se termine vers quelques maisons, un chemin se poursuit et conduit à une doline où l’on distingue un très gros porche sur la gauche qui ne continue que sur 60 m selon les locaux, il y a une petite arrivée d’eau qui est pompée pour les habitations. En face un départ n’a pas été atteint. Un puits de 130m se cache au fond de la doline. Il est équipé sur le côté droit juste après que le chemin passe au bord du gouffre, il y a un goujon sur la paroi à 1,5m de haut et un fractionnement sur l’arbre. Temps d’accès : 20mn depuis la voiture.

b. Description

Le P130 d’entrée est un tube d’une dizaine de mètres de diamètre, le début est en entonnoir. Il s’équipe avec une dizaine de fractionnements. À -35, une grosse galerie fossile part vers l’amont. Le dernier fractionnement est à 35 m du sol et à proximité d’un départ de méandre. Le puits débouche au plafond d’une grosse galerie de 20m de large pour 30m de haut. Cette galerie est parcourue par une grosse rivière souterraine de 200 l/s à l’étiage extrême de cette année.

Le côté amont est à explorer.

Le côté aval arrive rapidement sur un lac que l’on peut éviter par une escalade de 5 m pour atteindre une vire. La rivière disparaît bientôt dans les profondeurs de la galerie et nous oblige à progresser sur des talus de glaise ou sur des vires plus confortables.

On devine la suite de la rivière au fond d’un canyon. À 300 m à l’est de la base du puits, un puits remontant laisse filtrer la lumière du jour. La galerie se poursuit avec une alternance de montées et descentes glaiseuses plus ou moins glissantes et de chaos de blocs. Les bords de la galerie sont en pentes et le sur-creusement de la rivière apparaît parfois.

Soudain la galerie remonte. Le sol devient de plus en plus glissant et la progression délicate. Un piochon serait utile pour sécuriser les passages car le planté de botte est rendu difficile à cause d’une couche dure et glissante située sous une couche molle. Nous posons une dineema de 20 m pour faciliter un passage.

Les montagnes russes continuent, puis la galerie se ferme. Un départ permet d’entendre un bruit d’eau mais sans courant d’air. Un autre accès qui pourrait être plus facile pour suivre la rivière est de descendre dedans à partir du point bas, avant la remontée de la galerie. La rivière continue dans un méandre sinueux, à poursuivre.

Les continuations possibles sont l’amont où tout reste à faire et l’aval sinueux et incertain. [Eric Sanson]

Bibliographie 1



BOTTAZZI, Jean; BARBARY, Jean-Pierre; HUGON, Bruno (2011)
Spelunca Mémoires, n° 35 (2011) : 306 p. 300 photos, 135 topos, 14 cartes (ISBN 978-2-900894-18-7) Voyages en terre chinoise tome 3 : Expéditions spéléologiques franco-chinoises du P.S.C.J.A. de 2006 à 2010.
Les résultats traités dans cet ouvrage rendent compte des travaux effectués au cours de six expéditions du P.S.C.J.A., toutes agréées par la Fédération Française de Spéléologie, s’étant déroulées de 2006 à 2010, ainsi que d’explorations réalisées sur la même période en marge de ces expéditions. Ce sont en tout plus de 186 km de grottes inédites, principalement situées dans la province du Guizhou. 278 cavités sont citées, dont 253 le sont pour la première fois. Après quelques clefs de lecture et le résumé des expéditions ayant permis toutes ces découvertes, les résultats de ces expéditions sont présentées en 11 chapitres. (JB).
Source :


Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche