dong Dayingandong - 打引干洞

Détail

Dayingandong est une entrée de :
Dayingandong - 打引干洞
Nom de la grotte : Dayingandong - 打引干洞
Autres noms : Grotte sèche de Dayin
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Qiannan 黔南, Huishui 惠水
Latitude Nord - Longitude Est :
25.71197148 - 106.5317665
Altitude (m) : 965
Développement (m) : 897
Profondeur (m) : 72
Profondeur - / + (m) : 27 / 44
Volume (m3) : 336000
Géologie : Cambrien

2Entrée : Dayingandong 打引干洞, Dayingandong 2 打引干洞2,

Carte


Description [1]




Analyse :

caractères - lu : Fois


3. Dayingandong

Depuis le village de Dayin, avancer de quelques centaines de mètres sur la route en construction qui descend en longeant une belle dépression sur la droite puis remonter une petite combe à gauche; on aperçoit l’entrée sud de l’autre côté d’une petite doline, c’est la seule qui soit facilement accessible.

Le porche de 15 m de large pour 10 de haut sert à tenir au sec des fanes de maïs. Il faut dire que cette ouverture est presque orientée plein sud, ce qui a pour autre conséquence intéressante le développement de superbes stalactites phytokarstiques qui d’ailleurs ont presque réussi à boucher la galerie.

Derrière ce rideau pittoresque, une salle obscure et quasiment nue descend en pente douce sur un sol calcifié et légèrement pierreux vers un premier soutirage comblé de blocs. On passe entre des grands piliers stalagmitiques, la galerie s’évase et on contourne un large puits dont le fond est également bouché pour remonter dans un chaos de rochers.

Ce qui frappe à partir de cet endroit c’est que cette grotte, bien que très aisée d’accès et de parcours, n’ait rien de difficile d’accès, ne présente aucune trace humaine récente. On trouve par contre de véritables sentiers laissés par les rats, que l’on reconnaît à leur faible largeur et leur indifférence totale à la hauteur du plafond. On remarque également de très anciennes et discrètes constructions, sans doute des petits réservoirs d’eau.

Ainsi, cette grande galerie horizontale et concrétionnée tire son originalité de cette ambiance mystérieuse et secrète.

Après un passage entre des blocs pour contourner une coulée un peu trop encombrante, on ne tarde pas à apercevoir la lumière du jour. Après un nouveau passage sur sol calcifié, on remonte un pierrier avant d’arriver dans un vaste porche sur le flanc d’un piton bien raide. Un petit passage latéral part de l’entrée et retombe par un puits sur un bord de la galerie.

Ici encore, les murs nous montrent que cette grotte a été utilisée dans un temps ancien, puis oubliée.

[jean Bottazzi]

Bibliographie [0]



Images [0]


Topographie [0]



Expédition [1]

Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche