dong Xiaodong - 硝洞

Détail


Nom de la grotte : Xiaodong - 硝洞
Autres noms : Grotte du nitrate
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Tongren Diqu 铜仁地区, Yinjiang 印江土家族苗族自治县
Latitude Nord - Longitude Est :
28.088142 - 108.717149
Altitude (m) : 806
Développement (m) : 1 168
Profondeur (m) : 21
Profondeur - / + (m) : 21 /
Volume (m3) :
1Entrée : Xiaodong 硝洞,

Carte



Description 1



Accès

Du pont, remonter la rivière en rive gauche en restant à droite des cultures. Le chemin se met à monter à flanc en devenant de plus en plus raide, un tuyau le longe un moment, puis on arrive à l’entrée de 9 m de large par 4 m de haut. Un courant d’air aspirant de 5 m3/s peut être lié à une convection importante. L’entrée est décorée de très belles cupules montrant un fonctionnement en perte fossile perchée.

Description

La grotte du nitrate Xiaodong est une vieille perte fossile creusée sur fracture. Il s'agit d'un tube rectiligne d'un kilomètre de long, 20 m de diamètre en moyenne, orienté Sud-Ouest, qui se sépare parfois en trois étages à cause d'effondrements. Le concrétionnement est par endroits énorme. Cette grotte a été intensément exploitée pour le nitrate, et les bassins de décantations sont très nombreux. Le cheminement dans la grotte a été entièrement aménagé par des petits murets.

Le porche d'entrée, 9mx4m, présente de très jolies cupules d'érosions qui nous indiquent qu'il s'agissait d'une perte. Un fort courant d'air aspirant en hiver lèche le sol de la cavité. Il y a de nombreux bassins de décantation.

La galerie continue, rectiligne, sur 125 m, rencontrant parfois de gros blocs effondrés. A la faveur d'un effondrement, la galerie se dédouble en une galerie supérieure et une galerie inférieure, de petites dimensions, où le courant d'air froid s'engouffre. La galerie inférieure fait un coude, avant de revenir dans l'axe initial et rejoindre la galerie supérieure. Une grande stalagmite de 4m de haut fait l'angle.

Après la zone chaotique, une petite arrivée d'eau en plafond a créé de très jolis petits gours centimétriques qui s'étalent sur plusieurs mètres-carrés. Le cheminement en place passe à côté et protège cette zone.

La galerie se dédouble de nouveau et le passage inférieur passe sur un chemin construit sur un muret d'un mètre de haut, afin de pouvoir circuler à pied sec en cas de pluie. On arrive dans une salle où les deux galeries se rejoignent de nouveau et où cesse le courant d'air. Depuis l'entrée, nous suivons un courant d'air convectif: le courant froid emprunte la galerie inférieure, et le courant chaud souffle dans la galerie supérieure. Il y a plusieurs grands bassins de décantations, et de nombreux tas de sables, signes d'une exploitation intense par le passé. Des semblants de départs en contrebas de la salle ont été vus, mais ne font que longer la paroi nord de la galerie.

Après cette pseudo-salle, la galerie continue toujours dans la même direction, et après s'être de nouveaux séparée en deux, on retrouve un gros tube (20 m x 10 m), dont le sol est constitué de tas de sables issus de l'exploitation du nitrate, faisant plusieurs mètres de haut. Quelques blocs décamétriques effondrés occupent parfois le sol. Après 300 m de cheminement sportif, à monter et descendre des pentes de sable ou des blocs, on arrive dans une grande zone d'effondrement aux concrétions géantes, mais fortement noircies. Elles sont toutes fossiles.

Après cette zone, la galerie prend un petit gabarit, les parois deviennent systématiquement couvertes de sinogrammes, la température s'élève, et l'on débouche après une chatière dans une petite salle circulaire borgne.

Températures

Cette cavité est parcourue par un fort courant d'air convectif en hiver. Des mesures de températures ont été effectuées à toutes les stations topo, sur la paroi à un mètre du sol.

La température monte progressivement de 8,4° à 12,5° au niveau de la salle où le courant d'air s'arrête. Dans la longue galerie des travaux publics, la température est constante à 14,3°. Dans la petite galerie terminale, la température continue de grimper pour atteindre 15,7° dans la salle borgne quasiment fermée. Nous avons effectué aussi des mesures de températures le long de la paroi, à 10 m du porche d'entrée.

A cet endroit, la galerie fait 6m de haut. La température de la paroi varie de 8,3° à 12,5° le long d'un axe vertical entre le sol et le plafond. La température extérieure était de 9° (la fiabilité de prise de température à l'extérieur n'est pas garantie).

Prélèvements de spéléothèmes

Une stalagmite a été prélevée dans la salle terminale, à proximité de la station topo 2/27).

Elle était fossile, et en cassant son socle, nous avons constaté que la sol était recouvert d'une couche d'argile jaune d'au moins 3 cm d'épaisseur, recouverte d'une croûte de plancher stalagmitique, sur lequel poussait la concrétion. Une autre concrétion a été prélevée au niveau de la station topographique 3/5. Elle poussait sur un bloc effondré proche du sommet de l'éboulis.

Historique des explorations

Date : 3/12/2009

Équipe : Carole Jalibert, Eric Sanson.

TPST : 2h

Date : 4/12/2009

Équipe : Olivier Testa, Pascal Orchampt.

TPST : 2h

Développement : 615 m

Minutes topo dans : Tamagoshi

Rédacteur : Olivier Testa

Date : 8/12/2009

Équipe : Olivier Testa, Robert Peyron, Mathieu Régis.

TPST : 2h

Développement : 553 m (total1168m)

Dénivelé : +0 -21 (total = -21 m)

Minutes topo dans : Tamagoshi

Date : 8/12/2009

Équipe : Jean François Fabriol, Christophe Duverneuil.

TPST : 2h

Photo

[Olivier Testa]



Analyse :

5304 caractères - Lu 184 Fois

Bibliographie 0




Images 35



  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong
  • Xiaodong

Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche