dong Bingkoudong - 冰口洞

Détail


Nom de la grotte : Bingkoudong - 冰口洞
Autres noms : Grotte de la bouche glacée
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Tongren Diqu 铜仁地区, Yanhe 沿河土家族自治县
Latitude Nord - Longitude Est :
28.458153 - 108.271534
Altitude (m) : 1177
Développement (m) : 2 575
Profondeur (m) : 370
Profondeur - / + (m) : 370 /
Volume (m3) :
Géologie : Permien inférieur
1Entrée : Bingkoudong 冰口洞,

Carte



Description 1



Accès

Aller jusqu'à Lantian'ao sur le synclinal perché à l'est de Tudi'ao, après ce petit village on continue la piste sur 500 m jusqu'à un virage à gauche ou un sentier bien marqué par vers un col à droite. Prendre ce sentier, passer le col et redescendre sur la crête d'abord puis par le ravin de gauche. Une fois au pied des falaise il faut la garder main gauche et toujours prendre les sentier de gauche. Au bout de cinq minutes on arrive à une ferme, prendre la porte qui descend à la porcherie, la traverser à gauche, ouvrir la porte qui redonne sur l'extérieur et continuer sur le sentier du milieu. A l'intersection suivante prendre à gauche pour retrouver le pied des falaise, en haut du petite montée on voit l'entrée : un méandre de 1,5 m de large pour 7 de haut.

Temps d’accès depuis la voiture : entre 20 et 30 minutes.

Description

Accès direct vers une belle rivière souterraine, ambiance spéléo !

La cavité commence par un large méandre facile de progression, par endroit celui-ci dépasse les 20 m de haut. Au bout de 200 m on atteint un premier ressaut de 6 m [1] qui donne dans une première salle de 15 x 15 m. On y trouve, plusieurs départ en hauteur (ancien tracé du méandre ?), un méandre qui part vers le nord, et un amont qui repart vers l'ouest (direction d'arrivée).

La suite passe par un laminoir où s'engouffre tout le courant d'air. Au bout de 50 m le laminoir s'élargie pour prendre peu à peu de la hauteur. On continue la progression dans une galerie de 10 m de large par 4 de haut en moyenne encombrée de bloc (voir coupe topo) où on apparaît et se perd à plusieurs reprises l'actif. Sur la droite on trouve un amont où on entend un petit actif qu'on retrouvera plus loin. On descend en suivant le pendage sur 150 m où un passe un soutirage, on continue à gauche, on laisse la galerie de droite pour continuer sur le même type de galerie que précédemment sur 100 m encore. On trouve un passage entre des gros blocs et après 40 m, on continue à nouveau dans une large galerie. On remarque l'arrivée de actif plus important de 8 l/s (en plus du petit litre que l'on suivait auparavant). A partir de là la cavité gagne en température (perte de courant d'air probable).

La suite se fait en suivant le ru jusqu'à passer devant une cascade remarquable d'au moins 25 m de haut et de 4 à 5 L/s.

200 m plus loin un nouvel affluent arrive su plafond de l'ordre du litre à la seconde. Peu après la cavité prend la forme d'un méandre de 1.5 m de large pour une dizaine de mètres en hauteur.

Un virage caractéristique à 180° donne le départ d'une progression plus sportive. On franchi une vasque en vire en hauteur [2], puis on enchaîne juste après sur un P5 [3], après 200 m de galerie aisée on se retrouve à franchir de nouvelles vasque (eau jusqu'au genoux). On continue par un R2 [4] et P3 [5] (arrivée dans l'eau). On continue sur une diaclase NS et on débouche sur un gros effondrement, on reprend la direction générale ouest. Une fois l'effondrement passé, on retrouve l'actif et un P6 [5] suivi rapidement d'un P12 [7]. La galerie reprend ses larges dimensions sur 200 m mais en perdant de la hauteur pour se stabiliser à quelques mètres.

La progression se poursuit en crapahutant sur de gros blocs, l'actif coulant par dessous. En rive droite, une petite arrivée d'eau (4 l/s) provient d'une galerie, qui a été reconnue et mène à une cascade de 4m arrivant d'une petite galerie 1mx2m. A la confluence, l'actif débite désormais 15 l/s. Nous continuons sur une quarantaine de mètres avant d'arriver, entre de gros blocs effondrés, dans une large galerie. L'amont n'a pas été complètement vu, car protégé par des blocs de plus de 15m d'arête. Un petit départ au pied d'un bloc a été parcouru sur 80 m suite à une erreur de cheminement, et un actif (estimé à 40 l/s) en provient. La grosse galerie part en direction du Sud-Ouest, et est encombrée de gros rochers effondrés de plusieurs mètres. Une grosse strate non-encore tombée fait un joli décrochement dans le plafond. Dessous, il y a moins de blocs et l'actif débouche pour quelques mètres, avec un gros débit (estimé à 60 l/s). Un nouvel effondrement à la faveur de trois failles a produit des blocs de 10 à 40 m d'arête. On observe trois miroirs de faille très esthétiques.

Il y a peut-être une arrivée en hauteur, derrière un gros foisonnement ponctuel de stalagmites et coulées stalagmitiques sur la paroi nord. En longeant la paroi nord, un passage redescend derrière l'éboulement, on retrouve l'actif, et la galerie continue en méandre toujours encombré de très nombreux blocs.

La rivière longe le méandre en paroi de droite et se perd temporairement. 40m plus loin la galerie est interrompue par un gros bloc effondré. A partir de ce point jusqu'à l'actif, tous les blocs sont recouvert d'une couche de "boue" noire d'environ 1 cm, qui recouvre une couche de boue claire.

Il y a un passage par le bas, en longeant la paroi de droite. Un léger courant d'air parcourt la galerie, et une escalade serait nécessaire pour continuer.

Le passage se fait en contournant en hauteur une dalle effondrée. Le courant d'air souffle (contrairement à la zone d'entrée). On progresse alors sur une grande dalle effondrée (60m x 15m), dans la revanche entre celle-ci et le plafond (1,6 m de hauteur). A l'extrémité de la dalle, un puits de 15 m boueux redescend au pied de la galerie. Une pente de rochers effondrés mène à la rivière, qui a un débit évalué à 80 l/s. Il y a de nombreux cristaux blancs recouverts de boue noire. Une cascade de 4m amène un débit de 6 l/s, ainsi que de nombreux déchets. Au bas de la galerie, on retrouve la rivière qui circule entre de gros blocs patinés. La suite de la progression ne nous semble pas évidente: au niveau de la rivière, ou bien en hauteur, au-dessus des blocs?

Equipement

[1] R6 ; 12 m ; AN + AN

[2] MC+P3 ; 25 m ; AN + AN + 1S +AN + AN

[3] P5 + R5 ; 25 m ; AN + 1G + 2G en Y + R6 assuré avec AN gros bloc posé.

[4] R2 ; 10 m ; AN + frottement

[5] P3 ; 10 m ; 1G + 1G

[6] P6 ; 16 m ; AN + 2G en Y

[7] P12 ; 25 m ; 1G + 1G + (rive gauche) 1G + 2G en Y

Historique des explorations

Date : 27/11/2009

Équipe : Jean François Fabriol, Carole Jalibert, Pascal Orchampt

TPST : 4h30

Développement : 666.7 m

Dénivelé : +0 -149

Courant d'air d'entrée (2 m3/s)

Minutes topo dans : tamagoshi d'Eric

Date : 11/12/2009

Équipe : Jean François Fabriol, Pascal Orchampt

TPST : 5h

Développement : 446.3 m (total = 1113 m)

Dénivelé : +0 -43 (total = -192 m)

Courant d'air au fond (~0 m3/s)

Minutes topo dans : carnet Pascal Orchampt

Date : 12/12/2009

Équipe : Olivier Testa, Pascal Orchampt

TPST : 6h30

Développement : 627.9 m (total = 1740.9 m)

Dénivelé : +0 -93 (total = -283 m)

Courant d'air au fond (~0 m3/s)

Minutes topo dans : carnet Olivier Testa

Date : 13/12/2009

Équipe : Olivier Testa, Christophe Duverneuil, Mathieu Régis

TPST : 8h30

Développement : 853 m (total = 2593 m)

Dénivelé total = - 370 m

Courant d'air au fond OUI

Minutes topo dans : carnet Olivier Testa

[Olivier Testa, Pascal Orchampt]



Analyse :

7209 caractères - Lu 160 Fois

Bibliographie 0




Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche