dong Midong - 尒洞

Détail


Nom de la grotte : Midong - 尒洞
Autres noms : Grotte mi
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Tongren Diqu 铜仁地区, Dejiang 德江县
Latitude Nord - Longitude Est :
28.262028 - 108.013913
Altitude (m) : 844
Développement (m) : 2 238
Profondeur (m) : 86
Profondeur - / + (m) : 86 /
Volume (m3) :
Géologie : Dévonien
1Entrée : Midong 尒洞,

Carte



Description 1



Accès

De Dejiang, prendre la route 554 sur 9 km et traverser le village Bayicun. Continuer sur cette route pendant 3,2 km pour trouver l’entrée de la cavité qui est en contrebas sous la route, on remarquera qu’elle se situe en fin de vallon après des rizières. Descendre jusqu’au fond du vallon jusqu’à trouver le porche d’entrée.

Temps d’accès depuis la voiture : environ 2 minutes.

Description

Perte temporaire de grande dimension, exploration à poursuivre.

La cavité sert de perte de la rivière en bas du vallon (rivière à sec le jour de l'exploration). Le porche d’entrée de section triangulaire, mesure 15 m à la base pour 20 m de hauteur. Il y a un gros bloc sur le côté gauche et un petit pissou arrive en cascade dans la zone d'entrée.

La première partie de la grotte s'enfonce en direction du NNE, telle un tube de 15 à 30 m de large. Deux petits départs en paroi gauche partent et n'ont pas été vus. 220 m après l'entrée, à la faveur d'une remontée de la galerie dans une salle d'effondrement, on constate que l'air condense et une couche de brouillard occupe le sommet de la galerie à 1,8m du sol. Dans la salle d'effondrement, de très nombreux déchets plastiques sont pris entre les rochers. De même, des herbes sont accrochées aux aspérités des parois au plafond et sur les côtés. Après la salle, le plafond devient bas (2 m de hauteur), puis la galerie reprend sa taille normale, pour bifurquer brusquement à droite à la faveur d'une fracture d'axe 152°. Tout droit, un remplissage de boue laisse peu de chance de suite, mais le départ n'a pas été vu jusqu'au bout. On continue dans la galerie principale qui, après une petite arrivée d'eau en plafond, devient basse de plafond à cause d'un remplissage de sédiment, avant de repartir au NE.

260 m plus loin dans une galerie quasiment rectiligne, la galerie longe une vaste salle d'effondrement, avec deux ou trois blocs effondrés de plusieurs décamètres d'arête. Cette salle (40 m de plafond) semble bouchée, mais n'a pas été vue intégralement.

La suite se fait dans un chaos de blocs charriés par la rivière, alors que la galerie devient très large (50 m). Un haut éboulis en paroi droite serait à aller voir. Alors que la galerie oblique légèrement vers l'Est, et se rétrécie, les blocs deviennent polis par l'eau. Certains galets font plus de 10 m de diamètre. Le travail de l'eau dans les 200 m qui suivent est impressionnant : galets gigantesques, parois et blocs luisants et lisses, traces d'impacts sur les faces exposées au courant, coup de gouge sur les faces parallèles au courant, marmites géantes.

Alors qu'à un moment, un ressaut dans l'actif obligerait à poser une corde, il est possible de contourner l'obstacle par un shunt boueux sur la gauche, qui retourne dans l'actif 40 m en aval. Peu après, la galerie oblique de nouveau à gauche (NO), à la faveur d'une faille, et trace un coup de sabre de 220, 4m de large, 16m de haut. Le sol est patiné, les parois sont lisses. Une petite arrivée d'eau en hauteur, dans le coude, serait à voir moyennant une escalade de 6m.

A la fin de la faille, la galerie continue vers le NNE, passe un point bas qui siphonne (-6 m) en saison humide, avec un gros dépôt de végétal et d'argile. Une petite salle d'effondrement fait suite, et la galerie reprend ses belles dimensions (4 m de large, 10 m de haut), le sol étant constitué de petits galets et de sable recreusé. Le courant d'air est sensible sans être violent. On arrive à une nouvelle petite salle d'effondrement, et la galerie continue vers le Nord. La galerie fait 20 m de haut pour 4 m de large, et bute au bout de 230 m sur un croisement. De l'Ouest arrive une galerie fossile, remplie d'argile, qui après un coude, continue vers le Nord sur au moins 60 m. La galerie active repart du carrefour vers le NE, et le sol se couvre progressivement d'argile. La galerie s'arrête sur un petit lac temporaire (0,5m de profondeur, 6m de long), avec un courant d'air. Nous sommes à plus de 2100 m de l'entrée, et 80 m de profondeur, et il y a des traces de gros rongeurs au bord du lac. Peu avant le lac, une galerie sur faille part plein sud, et bute sur un P6 boueux (3 m de diamètre), et une suite en face du puits. Continuation possible au fond et sur quelques galeries.

Historique des explorations

Date : 27/11/2009

Équipe : Olivier Testa, Mathieu Régis, Christophe Duverneuil

TPST : 6h

Développement : 2238 m

Dénivelé : -86 m

Minutes topo dans : carnet topo Mathieu Régis

Nota équipe

Arrêt sur lac à environ 2 km de l’entrée, possibilité de continuation à la fin et sur quelques galeries. Traces de rats au niveau du lac et de chauves-souris dans les premières salles. Un crapaud a été découvert vers la fin du canyon. Il y a du courant à peu près tout le long du réseau et des traces de remplissages des siphons temporaires montrent qu’il n’ai pas possible de faire le réseau pendant et après de fortes pluies. Il y a peu de concrétions mais beaucoup de formes d’érosion sur les blocs qui sont formées par le passage de la rivière. On rencontre un peu de boue, des galets de différentes tailles et de formes ainsi que du sable.

[Christophe Duverneuil, Olivier Testa]



Analyse :

5285 caractères - Lu 142 Fois

Bibliographie 0




Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été identifiée ou explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche