dong Qiaoshangshuidong - 桥上水洞

Détail


Nom de la grotte : Qiaoshangshuidong - 桥上水洞
Autres noms : Grotte de l’eau du pont supérieur
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Tongren Diqu 铜仁地区, Dejiang 德江县
Latitude Nord - Longitude Est :
28.424870 - 108.116927
Altitude (m) : 745
Développement (m) : 1 972
Profondeur (m) : 308
Profondeur - / + (m) : 308 /
Volume (m3) :
Géologie : Dévonien

1Entrée : Qiaoshangshuidong 桥上水洞,

Carte



Description 1



Accès

Revenir environ 8 km avant le village de Gaoshan en direction de Dejiang, prendre une piste sur la droite en descendant (X : 218259 Y : 3146919 ), au prochain carrefour (X : 218079 Y : 3147021 ) prendre à gauche, passer un col (vallée encaissée à droite) et au prochain carrefour (X: 217843 Y:3147520 ) prendre à droite. Continuer jusqu’à atteindre le point GPS X:217695 Y:3147899 où l‘on gare la voiture et on peut apercevoir la doline d’entrée sur la gauche. Longer la doline par un plateau assez dégagé et prendre un sentier (X:217366 Y:3147572 ) de l’autre côté qui permet l’accès dans la doline.

Description

Phénomène karstique exceptionnel, présentant une grosse doline équipée d'une arche imposante, et d'une grotte collecteur.

Par le sentier, descendre dans le vallon et suivre une vire d’une largeur d’environ 4m qui nous conduit sous le grand pont naturel de 100m par 80m de hauteur à la base duquel il faut trouver une sente ’peu’ évidente à travers la végétation qui nous conduit au point le plus bas de la doline et ainsi trouver l’entrée de la cavité. (Temps d’accès depuis la voiture: environ 20 minutes.)

Le porche d’entrée est de large ouverture : une trentaine de mètre de largeur sur une hauteur de 15 mètres (altitude 695 m). A 40 mètres de l’entrée sur la droite, à la faveur d'une fracture, une galerie de 15 m de large part (azimut 226°), puis bifurque sur une autre fracture vers le NO. La galerie s'arrête au bout de 60 m dans un grand chaos, qui a bien été fouillé. Plusieurs puits remontant arrivent dans cette branche, mais la proximité du bord du tiankeng ne justifie pas les escalades. De retour dans la galerie principale, on descend dans une large galerie d’une soixantaine de mètres de largeur sur une quinzaine de mètres en hauteur avec des gros blocs (10 à 30m de large) et quelques zones sableuses. A 300m de l’entrée, on trouve en partie droite de la galerie, un actif (collecteur) qui sort d’un siphon et se perd sous des blocs un peu plus loin. Il s’écoule parallèlement à la galerie principale . En franchissant un passage bas sur un remplissage (terreux avec des petits blocs) on découvre un second actif de débit plus modeste (3 l/s). Une conduite forcée avec du courant d‘air permet de shunter ce passage sur la gauche et accède aisément au petit affluent (altitude 638 m). Son amont actif vers le nord nord-est est parcouru par une petite conduite forcée et est stoppé au bout de trois cloches par un siphon. Un étage fossile, en haut du talus de remplissage, permet de dépasser ce siphon amont, par une galerie de 6 à 10m de largeur. De l’autre côté, une courte boucle redonne vers l’aval en descendant un éboulis en face duquel se trouve la confluence du petit affluent et du collecteur que l‘on voit réapparaître. L’aval de la rivière passe dans un endroit plus restreint (courant d’air évidant vers l‘aval) et nous amène dans une galerie assez grande avec quelques blocs et une arrivée d‘eau de petite taille en rive gauche (0,5 l/s). On continue en remontant en rive gauche une zone chaotique (la rivière s’insinue en dessous), on redescend la zone pour arriver dans une large galerie où l’on rejoint la rivière. Une centaine de mètre plus loin on atteint une nouvelle zone de blocs qu’on franchit pour descendre sur une salle dominée par un gros rocher (la rivière passe en dessous), et une cascade de 24 mètres en rive gauche. La galerie suivante et de taille plus réduite sur une quarantaine de mètre pour se rélargir dans un brouillard où l’on perd le courant d’air, il y a aussi une cascade de quarante mètre en rive droite. Poursuivre en suivant la rivière dans une galerie de bonne taille jusqu’à atteindre une remontée boueuse (on perd la rivière) et déboucher dans une grande salle brouillardeuse (altitude 643 m). Redescendre (direction Ouest) en passant dans une trémie propre mais un peu mouillée (petite pluie du plafond) et arriver quelques mètres au dessus de la rivière (zone de boue assez compact). A une cinquantaine de mètres, la progression devient plus aquatique, et est arrêtée par un siphon.

Continuation possible et perspectives : Départ amont de l'affluent, petit espoir de jonction avec Shipaiqiaodong.

Historique des explorations

Date : 23/11/2009 et 30/11/2009

Équipe : Nicolas Faure, Olivier Testa, Christophe Duverneuil ; Olivier Testa, Carlos Placido

TPST : 7H et 6H

Développement : 2032 m

Dénivelé : -309 m

Courant d'air d'entrée : oui

Minutes topo dans : Olivier Testa

[Christophe Duverneuil, Olivier Testa, Nicolas Faure]



Analyse :

4680 caractères - lu : 4 Fois


Bibliographie 0




Images 0



Topographie 0




Expédition 1


Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche