dong Shanyangdong - 山羊洞

Détail

Shanyangdong est une entrée de :
Shanyangdong - 山羊洞
Nom de la grotte : Shanyangdong - 山羊洞
Autres noms : Grotte de la chèvre
Province, Préfecture, District :
Guizhou 贵州省, Zunyi 遵義, Suiyang 绥阳
Latitude Nord - Longitude Est :
28.243479 - 107.275514
Altitude (m) : 759
Développement (m) : 919
Profondeur (m) : 49
Profondeur - / + (m) : 6 / 43
Volume (m3) : 0
Géologie : Cambrien moyen-supérieur (Loushanguan) Ꞓ2-3ls

1Entrée : Shanyangdong 山羊洞,

Carte


Description [2]




Analyse :

caractères - lu : Fois


2. Shanyangdong (102)

C’est une petite résurgence secondaire dont l’amont s’insinue sous les galeries ouest de Shalingdong.

L’accès est assez pénible. Depuis l’entrée de Shuangheshuidong, remonter le canyon en direction de Shalingdong ouest. Mais avant d’attaquer la pente, il faut remonter à gauche dans la forêt, les bambous et le maquis avec pour seul guide la proximité d’un lit peu marqué de l’écoulement temporaire sortant de la grotte. Franchissant quelques escalades faciles, on finit par arriver dans le porche.

L’entrée, 12 x 5 m, est plutôt attrayante. Sur la droite, une galerie latérale part vers une seconde entrée. On passe devant quelques concrétions puis, après un léger rabaissement de la voûte, on débouche dans une salle abondamment concrétionnée. La galerie fossile malheureusement ne se prolonge guère au-delà de cette salle, il faut donc se résoudre à suivre l’actif.

En fait, on n’observe pas vraiment d’écoulement dans ce petit lit de rivière qu’on identifie à ses gravillons enduits d’une fine couche d’argile. On franchit sans problème une première laisse d’eau, mais avec une certaine appréhension la seconde où il faut ramper. Les grenouilles qui y vivent ne font pas tant de manière ! En avançant, on peut petit à petit se remettre debout. Les deux premiers départs sur la droite sont des fractures se terminant sur des effondrements. Le troisième, plus large, est également bloqué quant au quatrième, c’est un petit puits remontant d’une dizaine de mètres dont le plafond et deux des parois sont constitués par une trémie bien colmatée. Nous sommes -d’après la topographie- presque sous le terminus d’une galerie partant au nord après être entré dans Shalingdong par son entrée ouest.

Au-delà, le conduit se poursuit sous la forme d’un laminoir où l’on pourrait forcer le passage. [Jean Bottazzi]



Analyse :

caractères - lu : Fois


Cette grotte a été décrite dans le chapitre 8 de Voyages en terre chinoise tome 3. Son exploration a été poursuivie.

Accès : aller à Shuangheshuidong. Après le petit pont qui traverse la rivière, monter à gauche dans le ravin escarpé et instable jusqu’à proximité des barres rocheuses, puis continuer sur la droite jusqu’au porche d’entrée.

Description : le laminoir qui avait bloqué l’exploration précédente est vite franchi. On se relève dans une galerie. À gauche, une galerie de 40 m s’achève sur un laminoir siphonnant. Ce passage pourrait s’assécher en grand étiage. À droite, la galerie mène en une centaine de mètres à une escalade de 18m dont le sommet est entièrement occupé par une trémie. Chemin faisant, on note sur la gauche l’amont d’un filet d’eau. On monte d’un étage, puis on franchit un méandre étroit pour déboucher au sol d’une galerie sur fracture. Une escalade de 4m permet de revenir en arrière. Une autre escalade dans ce secteur pourrait être payante, la galerie elle-même devenant impénétrable. De l’autre côté, on monte dans une zone ébouleuse où un morceau de tuyau en plastique - plymouth - dans les éboulis trahit une communication avec Yanmahuangdafengdong qui est tout proche. Mais on est sous une trémie qui ne sera peut-être pas franchissable. Plus loin, un boyau étroit mène au pied de l’escalade terminale de 9 m. [Jean Bottazzi]

Bibliographie [0]



Images [0]


Topographie [0]



Expédition [1]

Cette grotte a été explorée au minimum par cette (ces) expédition (s) :




Recherche