expeAu pays de l’homme sauvage


Nom : Au pays de l’homme sauvage
Année : 2001
Date : 25/03/2001 au 15/04/2001
Nationalité : Française
Organisateurs : AKL
Liste des membres : [16]
Bernard Lips, Patrick Schalk, Roger Benvenutti, Fabrice Abréal, David Christen, Philippe Cabrejas, Philippe Marti, Patrick Deriaz, Yvette Schalk, Patrick Degouve, Sandrine Degouve, Rémy Wenger, Christian Locatelli, Maurice Chiron, Wan Xinnan, Wang, Liu.

Résumé :

Cette expédition est la cinquième organisée par AKL en Chine (1992, 1995, 1997 et 1999). En août 1999, après deux semaines d’exploration en Chine centrale (région de Xin Long et région de Wuxi) dans le Sichuan, nous avions fait une reconnaissance dans le Yunnan dans le comté de Zhen Xiong. La pluie quasi ininterrompue ne nous a pas permis d’explorer les nombreuses rivières souterraines repérées. Enfin, entres autres objectifs, nous avions découvert un superbe et vaste puits renfermant une véritable mer de nuages, ajoutant à sa beauté et à son mystère. Nous l’avions surnommé « Chaudron de l’Enfer » sans savoir que le nom chinois signifie « gouffre des Esprits ».

Une nouvelle expédition était indispensable pour mener à bien ces explorations et les habitants nous ont indiqué que l’étiage n’était assuré qu’au mois d’avril. Plusieurs participants travaillant comme enseignants, c’est donc un raid de trois semaines, avec une équipe de 12 spéléos, que nous organisons du 24 mars au 15 avril.

Cinq jours sont nécessaires pour atteindre Zhen Xiong depuis la France (en passant par Chengdu où nous retrouvons la partie chinoise de l’équipe), cinq autres jours sont consacrés au retour. Le séjour sur place a donc duré 13 jours dont le dernier largement consacré à une conférence de presse et à des réunions officielles.

Mais la Chine reste un pays spécifique et en 12 jours de spéléologie, malgré les routes défoncées, les bus peu adaptés et autres pertes de temps, nous ramenons plus de 20 km de topographies dont 8 à 9 km de véritable première (c’est-à-dire non parcourue par les paysans chinois).

Une quarantaine de cavités, beaucoup étant petites et sans grand intérêt, ont été explorées. Contentons-nous de citer celles qui dépassent le kilomètre de développement :

* Le gouffre des Esprits a livré, au bas d’un magnifique P150, environ 4700 m de belles galeries pour une profondeur de -429 m (la cavité commençant par une vaste doline cultivée, il est cependant difficile de placer la cote 0).

* La grotte du Cirque, dont l’exploration avait débuté en 1999, développe 3 500 m de galeries et le siphon terminal aval est à -217 m.

* Chenjia Xuan Dong démarre par un modeste P13 mais une courte galerie fossile amène à une très belle rivière qu’il est possible de suivre sur plus d’un kilomètre. L’ensemble de la cavité développe 1283 m.

* Non loin de là, Shizi Feng Dong n°2 est une cavité fossile qui a livré 1380 m de développement.

* Luo Tong Dong, explorée sur 600 m en 1999, a livré 2000 m supplémentaire, jusqu’à un siphon aval. La résurgence du système a été remontée sur 250 m, le point amont se situant, d’après la topographie, à moins de 100 m du siphon aval précédent.

* Chu Shui Dong est une belle traversée qui développe 1400 m.

* La rivière résurgeant à Chu Shui Dong se reperd dans Luio Shui Dong 3 dont les galeries fossiles et actives développent près de 1000 m.

* Enfin, une très belle perte (Mangbu Xia Dong) a livré 3200 m de superbes et grandes galeries. Un squelette de panda géant a été découvert à près d’un kilomètre de l’entrée.

Toutes ces cavités sont situées à moins de 30 km de Zhen Xiong. Plusieurs objectifs, dans la même zone, ont été repérés, mais non explorés, faute de temps. Et un grand nombre de pertes, de résurgences ou de grottes fossiles restent très certainement à découvrir.

L’expédition a poursuivi les études biospéologiques. Outre de nombreux arthropodes cavernicoles, des têtards et des poissons décolorés ont été prélevés pour être étudiés par les spécialistes. Enfin la découverte du squelette de panda géant, sommairement daté d’une dizaine de milliers d’année, intéresse au plus haut point les paléontologues chinois. Il s’agit en effet du premier squelette de panda découvert dans cette province.

Commentaire(s) :
Liste