expeAu pays de l’homme sauvage


Nom : Au pays de l’homme sauvage
Année : 1999
Date : 29/07/99 au 31/08/99
Nationalité : Française
Organisateurs : AKL
Liste des membres : [9]
Patrick Schalk, Fabrice Abreal, Patrick Deriaz, Patrick Degouve, Sandrine Degouve, Bernard Lips, Josiane Lips, Roger Benvenutti, Robert Le Pennec.

Résumé :

C’est la quatrième expédition de AKL (Aventures Karstiques Lointaines) en Chine. Après un voyage sans problème (avion puis bateau sur le Yang Tsé) jusqu’à Fengjie, l’équipe se sépare en deux groupes :

* une partie part vers Wuxi. En 1997, l’exploration de la perte de la Chambre du Dragon sur le plateau de Hau Gao au nord de Wuxi s’était arrêté à -130 m au sommet d’un puits. Malheureusement, cette année, dès la deuxième descente, l’équipe de pointe se heurte à un siphon à -210 m. Un rêve s’écroule ! L’équipe profite du reste du séjour pour prospecter la zone. Outre plusieurs grottes et gouffres peu importants, l’équipe explore un puits de 100 m, malheureusement colmaté par un bouchon de branchages à -120 m.

* une deuxième partie retourne à Xin Long. Il s’agit du troisième séjour dans cette zone et les résultats sont à la mesure des deux premiers séjours : nous explorons cinq gouffres de plus de 100 m de profondeur. Le gouffre du Vieil Ours nous livre, à -130 m, plus de deux kilomètres de grandes galeries. Par ailleurs, le développement de la grotte des Trois Yeux atteint 8,5 km. De nombreux points d’interrogation subsistent sur le plan. Vers la fin de notre séjour, nous élargissons notre zone de prospection ce qui nous permet de découvrir plusieurs cavités qui semblent prometteuses : la grotte des Poissons à Moustaches est explorée sur plus d’un kilomètre. Une reconnaissance, à 40 km à l’ouest de Xin Long, permet de repérer un autre système probablement important.

Durant tout notre séjour à Xin Long, nous sommes accompagnés par des cinéastes de la télévision locale. Par ailleurs, plusieurs équipes ont eu le plaisir de passer une nuit dans différentes fermes.

En trois expéditions AKL dans la région, nous avons exploré 50 km de galeries souterraines dans une quarantaine de cavités différentes.

Après fusion des deux équipes, nous partons à Zheng Xiong dans la province du Yunnan à 500 km à l’ouest. Le trajet, par la route, nous prend quatre jours. Notre arrivée à Zheng Xiong coïncide avec celle du mauvais temps. La région semble très riche en grandes pertes et rivières souterraines mais la plupart des objectifs sont inaccessibles à cause des crues. Nous explorons prudemment une grande perte sur 600 m. Dans une autre cavité, nous explorons une galerie fossile sur plus d’un kilomètre sans pouvoir continuer dans l’actif, impressionnant en crue. Une troisième rivière, dont le potentiel énergétique est exploité par une centrale installée dans un gigantesque puits naturel, nous est également interdite à cause de l’eau. Nous explorons et topographions d’autres cavités fossiles plus ou moins importantes, ramenant en tout environ 7 km de topographies de cette région dont nous n’avons fait qu’effleurer le potentiel. Notre plus belle découverte reste cependant Xian Ren Dong que nous préférons appeler le « Chaudron de l’Enfer : une gigantesque doline dans laquelle convergent trois rivières qui se perdent dans un brouillard épais. Les habitants parlent d’un puits de 100 à 200 m de profondeur. Il faudra revenir à une saison moins pluvieuse.

Les derniers jours de notre expédition se passent à Chengdu, à l’université de géologie d’où sont issus nos guides. Une rapide incursion dans les montagnes proches nous montrent que le calcaire n’existe qu’en de rares lambeaux et en guise de gouffre, nous ne découvrons que deux minuscules failles de quelques mètres de développement.

L’expédition ramène quelque 20 km

Commentaire(s) :
Liste