expeYungui 2001


Nom : Yungui 2001
Année : 2001
Date : 9/2/2001 9/4/2001
Nationalité : Française
Organisateurs : PSCJA/ASIG /GIMR
Liste des membres : [12]
Jean Bottazzi, Nicolas Faure, Laurent Mangel, Carlos Placido, Vincent Vieillerobe, Robert Peyron, Nicolas Clément, Zhang Shouyue, Jin Yuzhang, Qian Zhi, 李坡 Li Po, He wei.

Résumé :

Du 9 février au 9 avril, cette expédition s’est placée sous le signe de l’improvisation la plus large. Le projet d’origine était ciblé sur Lijiang et Panxian, avec des effectifs réduits (5 pour le premier mois, 7 pour le second). En définitive, nous sommes restés dans le nord du Guizhou, et lorsque les 2 spéléos de renfort sont arrivés, 2 autres ont été contraints de quitter l’équipe pour raison médicale. Des modifications significatives du programme ont été ainsi gérées jusqu’à la dernière semaine d’exploration. Il semblerait donc que la légendaire rigidité des opérations partenariales en Chine soit en passe d’être surfaite.

Cette fois-ci, nous avons mis alternativement à contribution nos deux partenaires. D’abord le GIMR sur les zones de Liuzhi et Suiyang, puis l’ASIG dans le cadre d’une très officielle reconnaissance extensive du district de Bijie, puis à nouveau le GIMR à Suiyang. Les cavités explorées se sont révélées très intéressantes et très productives : sur 60 jours, 36 ont été passés sur le terrain et ont permis de rapporter 60 km de relevés topographiques, ce qui, pour 7 spéléos, n’est pas si mal.

- Xinchang (comté de Liuzhi), 6 jours.

Malgré l’existence de quelques gouffres inexplorés sur le plateau, nous avons concentré toutes nos sorties sur deux cavités : Lianjiadong et Ganlongdong. C’est cette deuxième qui a été la plus payante avec plus de 8 km de topographie et une jonction avec Gaolu Shuiluodong explorée par Yungui 1998. Ce réseau a maintenant près de 12 km de galeries topographiées.

- Wenquan (comté de Suiyang), 18 jours.

Ce site exceptionnel avait fait l’objet d’explorations par une expédition japonaise et quelques expéditions chinoises. Bien que nous ayons eu à notre disposition la plupart des éléments existants, il a été nécessaire de refaire 6 km de ""re-topo"" dans deux cavités. Cette zone est complexe et passionnante, mais son exploration est loin d’être toujours facile et confortable. Pour l’heure, nous avons porté le développement sur la zone à 50 km en ajoutant 24 km de nouveaux réseaux.

Nous avons également fait une brève reconnaissance de la perte de la rivière Xitong et de l’émergence placée quelques kilomètres en amont.

Les galeries et cavités inexplorées (dont une très probable perte amont repérée en dessinant la carte du présent rapport) laissées sur le système de Shuanghe font de Wenquan le passage obligé d’une future expédition.

- Reconnaissance du district de Bijie

Cette phase de l’expédition a été pour le moins mouvementée. Douze jours durant, plus de 1000 km de routes ont été parcourus et nous ne dormions jamais trois nuits de suite au même endroit. A notre arrivée dans chaque comté, les autorités locales avaient préparé la logistique nécessaire pour permettre de topographier les principales cavités. En fin de parcours, il a fallu trois jours pour mettre au propre nos 20 km de topographie afin de documenter un rapport remis au cours du meeting de clôture. Ce survol du district de Bijie peut fonder les bases d’explorations futures, mais laisse une certaine frustration pour tous ces sites attrayants qui sont autant de sujets à peine effleurés.

Tant d’explos faites et tant à faire encore ! Nous n’avons fait que rallonger encore la liste des explorations à venir, prélever notre goutte d’eau dans l’océan du karst chinois !

Commentaire(s) :
Liste