expeAu Pays de l’Homme Sauvage 2011


Nom : Au Pays de l’Homme Sauvage 2011
Année : 2011
Date : 29/072011 28/08/2011
Nationalité : Française
Organisateurs : AKL
Liste des membres : [16]
Patrick Schalk, Christian Locatelli, Julie Noble, Bernard Lips, Josiane Lips, Frédéric Delègue, Vincent Routhieau, Jean Marie Briffon, Claire Falgayrac, Anthony Geneau, Raphaël Geneau, Frédéric Poggia, Wan, Yuan Xiaoming, Chen Lian, Li Sen Lin.

Résumé :

Responsable : Patrick Schalk

Pays : Chine

Région : Sichuan et Hubei

Participants français : Christian Locatelli, Julie Noble, Bernard Lips, Josiane Lips, Frédéric Delègue, Vincent Routhieau, Jean-Marie Briffon, Claire Falgayrac, Anthony Geneau, Raphaël Geneau, Frédéric Poggia Participants chinois : Professeur Wan, Yuan Xiaoming, Chen Iian , Li Sen Lin

Accompagnants : Jean-Michel et Francette Lagrède, Maurice et Annie Geneau Date : 29 juillet au 28 août 2011

Cette expédition est la neuvième organisée par l’association AKL (« Aventures Karstiques Lointaines »).

Lors de la huitième expédition, le 8 août 2009, Mélissa Lagrède a fait une chute mortelle dans le gouffre Mélissa.

L’expédition cette année est l’occasion pour les parents de Mélissa ainsi que les parents d’Anthony de mieux découvrir sa passion qui l’a menée en Chine. Et c’est bien entendu l’occasion de se recueillir sur la stèle, deux années après l’accident.

Première partie : la région de Mofu

Nous rejoignons à Chongqing, samedi 30 juillet, nos accompagnants chinois et dès le lendemain nous arrivons à Mofu, notre camp de base dans le nord de l’Hubei. Les premiers jours sont marqués par un temps très pluvieux et nous en profitons pour visiter Teng Long, grotte touristique à Lichuan.

Le lendemain, nous faisons un premier pèlerinage à la stèle de Mélissa.

Du 2 au 7 août, en fonction de la météo et des contraintes administratives, nous explorons les divers objectifs de la région.

Le 8 août, deuxième anniversaire de l’accident, une cérémonie près de la stèle rassemble une centaine de personnes et de nombreux officiels chinois.

Le 9 août, un déplacement à Enshi à l’occasion du départ des parents de Mélissa et d’Anthony est l’occasion d’une part d’une courte reconnaissance à Ciuba (exploration de deux petites cavités), d’autre part de la descente du Grand Puits d’Enshi, gigantesque gouffre de 150 m de profondeur sans suite. Le séjour à Mofu se termine vendredi 12 août par une gigantesque et fantastique fête organisée en notre honneur par le village de Mofu.

Finalement, durant les 12 jours passés dans cette zone, nous ramenons 8120 m de topographie, effectuées dans 21 cavités (dont 19 nouvelles). Trois nouvelles cavités dépassent le kilomètre de développement : Sha Guo Dong (1341 m ; - 44 m), Xiao Dong 2 (1327 m, +35 m) et Long Dong (1018 m, dén : 103 m).

Deuxième partie : la région de Beichuan

Après un passage à Chengdu, nous arrivons sur notre deuxième zone lundi 15 août en fin d’après- midi. Il s’agit de notre quatrième séjour sur cette zone. Dès le lendemain nous démarrons les explorations. Du mardi 16 août au lundi 22 août, nous explorons 19 cavités (dont 13 nouvelles en comptant 8 petits puits ou porches) et levons 5600 m de topographies.

Les plus belles explorations concernent deux cavités déjà explorées lors de nos séjours précédents : Zhang Jia Yen Kou Keng (649 m de plus ; 2355 m au total et - 449 m), le gouffre de l’Ombre (1524 m de plus en développement, 3445 m au total et - 342 m) ainsi que trois nouvelles cavités: Shao Dong (-70 m et754 m en développement), Da Shui Dong ( 2212 m +161 m) et Yan Wu Dong (183 m ; - 106 m, à poursuivre).

Troisième partie : le district de Lei Bo

Nous sommes invités à explorer des cavités dans la région de Lei Bo, domaine de la minorité des Yi. Nous décidons d’y consacrer la fin de notre expédition malgré l’éloignement de la zone. Les autoroutes chinoises, toutes neuves, nous permettent de faire le trajet « Beichuan – Lei Bo » en une seule journée. L’accueil sur place est très chaleureux. En deux jours nous explorons trois cavités dont deux sans grands résultats (une perte impénétrable et un petit puits trop étroit à - 40 m). La troisième, la grotte du Dragon du Lac, nous livre 2340 m de topographie. Il s’agit d’une vaste cavité parcourue probablement par de nombreux visiteurs chinois à en juger par les détritus.

La région de Lei Bo est très belle mais le potentiel karstique est malheureusement limité à quelques rares affleurements.

Au final, cette expédition nous a permis de ramener 16150 m de topographies, effectuées dans 36 cavités dont 28 nouvelles.

Commentaire(s) :
Liste