expeShuanghe & Pingtang 2018


Nom : Shuanghe & Pingtang 2018
Année : 2018
Date :
Nationalité : Française
Organisateurs :
Liste des membres : [13]
Amandine Laborde, Jessica Morin Buote, Florence Guillot, Carole Jalibert, Christian Delaire, Denis Langlois, Marc Guichot, Jérome Lippart, Emmanuel Vitte, Marc Tremblay, Carlos Placido, Eric Sanson, Jean Bottazzi.

Résumé :

Résumé : Nous avons débuté au début du mois de mars, sur Suiyang Shuanghedong, où nous avons aussi tenu le stage annuel de l’école de spéléo, puis avons poursuivit sur le district de Pingtang jusqu’à la fin du mois.

Participants : Amandine Laborde, Jessica Morin- Buote, Florence Guillot, Carole Jalibert, Christian Delaire, Denis Langlois, Marc Guichot, Jérôme Lippart, Emmanuel Vitte, Marc Tremblay, Carlos Placido, Éric Sanson, Jean Bottazzi.

Contribution : Cette année, malgré des prévisions à long terme qui nous avaient fait craindre le pire, nous avons eu des conditions météo particulièrement favorables. Mais la route de Dawan, qui devait nous permettre de monter à la plupart des cavités en cours d’exploration et à un vaste terrain de prospection était en construction, nous obligeant à effectuer un détour routier déraisonnable ou des marche d’approche peu compatibles avec la poursuite des terminus lointains et profonds.

Nous avons donc joué en rupture avec les habitudes en commençant par élargir le champ d’investigation à l’amont de la vallée de Shizhi 石志. Cette vallée du district de Zheng’an est située au nord de la vallée de Shuanghe. Son amont est creusé dans la même couche géologique que le réseau de Shuanghe et les cartes nous incitent à espérer la présence d’une perte allant vers le sud. Deux cavités importantes ont été explorées :

- Baxiandong八仙洞, grotte à très fort courant d’air de 1594m de développement et dont l’exploration n’est pas terminée,

- Shanhuangdong 山皇洞, 1359 m pour laquelle il ne semble pas nécessaire de poursuivre l’explorations.

Ces deux cavités sont des amonts, mais Baxiandong pourrait rejoindre un écoulement avec un aval. Cependant, pour l’instant, elles sont à considérer comme « hors-jeu » dans une perspective d’extension du réseau de Shuanghe. Aux explorateurs futurs de prouver le contraire...

Sur Zheng’an, sur les hauteurs du massif de Shuanghe, nous avons poursuivi l’exploration de Zhaonichidaxiaokeng débutée l’année précédente. Cette perte d’altitude développe 1752 m et s’achève à la cote -254m dans des petits passages ventilés, soit 736 m de neuf.

Dans le secteur de Maogaiding, près du centre du massif, la perte de Wumingkeng1 a été explorée sur 661m, l’aval ne continue pas, l’amont semble correspondre à un autre puits connu de ce secteur.

Dans le secteur de Jiaozhishan, cette fois-ci au sud du massif, une courte prospection a permis de découvrir Chuandongwanshenxiandong, une cavité qui développe 1852 m après exploration et atteint la profondeur de 525m. Elle comporte un puits fractionné de 350 m et son exploration n’est pas terminée.

Des explorations dans sept autres cavités ont permis de découvrir 571m de nouveaux passages. Concernant le réseau de Shuanghedong lui-même, il y a eu des découvertes dans la rivière des dentelles de Longtanzishuidong et un amont de Shanwangdong ajoutant en tout 723 m. On peut noter que l’escalade artificielle a été utilisée sur quatre objectifs, ce qui est exceptionnel pour une expédition en Chine. Par ailleurs, la jonction entre le tiankeng de Duiwodong et le réseau de Shuanghedong a été réalisée en connectant deux affluents entre eux, ajoutant d’un seul coup plus de 8,6 km au réseau.

Au total donc, 6,7km de galeries explorées et topographiées au cours de vingt-deux séances de topographie sur le secteur de Suiyang Shuanghedong, dont 4km sur le district de Zheng’an. La longueur topographiée du réseau de Shuanghe à l’issue de cette expédition dépasse 238 km, comporte cinquante-six entrées et son dénivelé est inchangé. C’est actuellement la plus longue grotte topographiée en Asie. Le massif comporte cent vingt-neuf autres cavités topographiées totalisant 78 km.

Commentaire(s) :
Liste