expeShuanghe150


Nom : Shuanghe150
Année : 2013
Date : 6/4/2013 9/5/2013
Nationalité : Française
Organisateurs : PSCJA/GIMR
Liste des membres : [0]
Jean Pierre Barbary, Jean Bottazzi, Bruno Hugon, Patricia Hugon, Eric Sanson, Cécile Pacaut, Nicolas Thomas, Valérie Magnan, Pascal Dubreuil, Théophane Cadoux, Pierre Flochon, Guy Pesenti, Robert Peyron, Sébastien Prudat, Gary Bernier.

Résumé :

Au cours de cette expédition, 4 zones différentes ont reçu notre visite.

Zone de Wenquan district de Suiyang.

Le but principal était bien sur la poursuite de l’exploration du réseau de la Shuanghe, actuellement le plus long de Chine, ou nous espérions dépasser les 150 kilomètres, d’où le nom de l’expé : « Shuanghe 150 ». L’objectif a été largement atteint avec 151,800 km soit 8 km rajoutés au réseau cette année. A noter que les explos deviennent du plus en plus difficiles, les objectifs étant maintenant parfois très éloignés des entrées. Par exemple, 11 km allé, et un cumul de plus de 800 m de dénivelé pour atteindre les zones profondes par l’entrée de Longtangzi ! Nous avons aussi entamé une zone de prospection en surface, et nul doute que c’est par là que passera l’avenir de l’exploration de ce réseau géant.

Quelques cavités non reliées au réseau ont aussi permis d’explorer quelques kilomètres supplémentaires.

Le total des cavités explorées sur la zone de Wenquan développe 6934 mètres.

Mais il ne faut pas oublier que sur cette zone, nous réalisons notre maintenant traditionnel stage de formation de spéléo chinois. 10 stagiaires ont ainsi pu bénéficier de nos connaissances cette année.

Enfin, à la demande de la chaîne nationale de télévision CCTV, nous avons en collaboration avec le « Nicolas Hulot » chinois effectués plusieurs reportages relatant nos activités, dont des descentes sur corde, un bivouac, le suivi du stage etc ….

Zone de Santang district Zhijin.

Cette zone avait déjà fait l’objet de visites de notre part dans les années 90. Le point fort de cette année a été de mettre en évidence un réseau avec 4 entrées et 6 km de développement dont une partie avec une belle rivière au débit relativement conséquent. La ville de Santang était demandeur d’exploration de notre part, afin d’avoir une meilleur connaissance de ce réseau utilisé pour alimenter la ville en eau. Quelques fragments de grottes tunnel ont été topographiées. 2 cavités dont une grotte et un tiangkeng, n’ont reçu de notre part qu’une rapide incursion, et nous motivent à entreprendre à l’avenir de nouvelles explorations. Le total exploré dans la zone de Santang est de 6605 mètres.

District de Hezhang.

Là aussi, la ville de Hezhang était demandeur d’explorations de cavités situées aux alentours de cette importante ville. Le potentiel est là aussi très important, mais nous avons souvent du parcourir de grandes distances en véhicule pour nous rendre sur les zones à explorées. Les principaux résultats se concentrent sur un même secteur où deux tiangkengs ont permis de retrouver des portions de rivières, et où une belle perte qui développe actuellement 3 km a été reconnue. Les explorations se sont arrêtées en aval et dans un affluent sur des secteurs très aquatiques. Plusieurs autres cavités ont été reconnues, dont entre autre, une grotte partiellement aménagée, et une autre étonnante grotte, ou fait peu courant en chine, l’aragonite et les concrétions exceptionnelles se rencontrent en abondance. Hélas cette cavité a déjà énormément souffert de l’extraction des concrétions par les locaux ! Le total exploré sur la zone de Hezhang est de 6172 mètres.

Zone de Tangbian district de Pingtang.

Cette zone au haut potentiel, avec ses dolines géantes, a reçu notre visite pour la 5 ème année consécutive. La « grotte éponge » de Liangfengdong ne démérite pas de sa réputation. Nous y avons exploré 4 nouveaux kilomètres, ce qui porte le développement à 16,5 km sous moins de 1,5 km/2 ! Un gouffre repéré en surface à proximité, semble lui aussi prendre le même profil labyrinthique. Une jonction entre les 2 cavités semble possible sous réserve d’arriver à traverser une importante zone de fractures. Une autre Liangfengdong (elles sont courantes en Chine : grotte du grand vent). A été totalement explorée, sur près de 800 mètres. L’origine du courant d’air provient d’une trémie impénétrable aux blocs décamétriques, cela est bien dommage, car une jonction avec le tiangkeng géant de Dadaihe semblait imminente ! Le total exploré sur la zone de Pingtang est de 6766 mètres.

Le total topographié lors de cette expédition atteint 26, 477 kilomètres.

Commentaire(s) :
Liste