dong Wangjiapingdong - 王家坪洞

1. Wangjiapingdong - Grotte du village de Wangjiaping
(fig. 101) - code Jin011 - Village : Shatu
Lat. : 27°19’47,4’’ N - Long. : 106°32’38,6’’ E - Alt. : 1 030 m
Dév. : 1 063 m - Dén. : 72 m (- 16 /+ 56) - Vol. : ± 81 526 m3
Géologie : Trias
Cette grotte fossile à semi-active présente un porche d’entrée assez modeste, de 10 m de large sur 2,5 m de haut, dont le fond est protégé par un mur. La progression est surprenante. D’une section de 10 x 6 m en moyenne, la galerie a été équipée de marches et le parcours est jonché de fils électriques porteurs d’ampoules qui devaient permettre de progresser sans risques. Au bout de 360 m, un puits de 15 m situé en rive gauche est équipé d’escaliers de bois sécurisés par une main-courante. A la base du puits, on atteint un niveau de décantation dont la continuation, non visitée, serait pénétrable sur 500 m environ. Dans la galerie principale, on traverse un lac de boue fraîche sur des radiers de bois. Après une ascension d’une quinzaine de mètres, on parvient à un carrefour à la cote + 19 m. La branche principale se termine au bout de 200 m sur un colmatage sédimentaire et des blocs. Ici, des dessins rouges très curieux sont visibles au plafond. Du carrefour, on peut accéder à une petite galerie faiblement active localisée sur la droite en enjambant quelques gours remplis d’eau. Le conduit en méandres, de 2 m de large sur 7 m de haut, a été suivi sur 300 m environ. La progression est sportive en raison d’une succession de passages actifs et de trémies. Au delà, la galerie continue, mais elle n’a pas été explorée.

"MANGEL, Laurent; FAURE, Nicolas; VEILLEROBE, Vincent; BOTTAZZI, Jean; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 5
Analyse :
En 2001, l'I.G.C.A.S. et le P.S.C.J.A. ont effectué une reconaissance spéléologique dans 6 des 8 districts de la préfecture de Bijie, au nord du Guizhou, Chine. 20,4 km ont été topographiés dans 22 cavités s'ouvrant dans des karsts très diversifiés étagés de 475 m à 2901 m d'altitude. On évoque notamment la grotte-tunnel active de Jiudongtian, parcourue par une des plus puissantes rivières souterraines connue et le gouffre de Yanzidong dont le puits de 193 m s'ouvrant à 2515 m d'altitude en fait le plus haut gouffre connu dans le Guizhou. (BJ).

1650 caractères - lu : 4 Fois




Recherche