dong Hongyandadong - 红岩大洞

3. Hongyandadong - Grotte de la pierre rouge
(fig. 24) - Code : Pa007 - Village : Banqiao
Lat. : 25°45’36,7” N - Long. : 104°40’06,3” E - Alt. : 1 643 m
Dév. : 350 m - Dén. : - 82 m - Vol. : ± 34 600 m3
Cette grotte fossile, creusée dans les calcaires dolomitiques du Trias moyen de la formation Guanling (T2g), semble correspondre à une ancienne perte. Elle est située 3,5 km au sud-est du centre de Panxian (fig. 8, zone II.A, point 7), sur un plateau formé de cônes karstiques et d’un beau poljé de vallée orienté est-ouest. De Panxian, on prend la route en direction du village Banqiao. Après un col coté 1 635 m, on prend une piste sur la gauche en direction de Tian Qiao. Le porche d’entrée, placé au pied d’un cône, mesure 10 m de large ; il donne sur une grande galerie descendante transformée en deux salles d’effondrement successives. Au fond de la deuxième salle très concrétionnée, de 40 m de diamètre, un passage dans les blocs donne accès à la suite de la galerie, mais celle-ci se termine au bout de 40 m sur un suçoir de soutirage à la cote - 82 m. Une escalade de 20 m permet d’atteindre une fracture infranchissable encombrée de blocs. En revenant au porche d’entrée, à 10 m à l’intérieur, sur la paroi sud, un petit passage dérobé mène à un puits de 10 m suivi d’un petit réseau très concrétionné habité par des chauves-souris et de gros rats. [S. Matricon]

"BARBARY, Jean-Pierre; FAURE, Nicolas; MAIRE, Richard; MANGEL, Laurent; MATRICON, Sylvain; VANARA, Nathalie; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 1
Analyse :
A l'est du Guizhou (Chine), en bordure du Yunnan, le district de Panxian présente de forts dénivelés, le karst occupe 59 % de la surface et les couvertures basaltiques offrent des surfaces de drainage importantes. Un mois d'exploration lors de l'année 2000 a permi de topographier 32 km dans 66 cavités réparties sur quatre zones. La plus impressionante inclut le système perte-résurgence de la Gesohe capable de drainer 1700 m3/s avec de spectaculaires systèmes perte-résurgence sur son cours aval. La perte de Biyundong, 2 km, avait été explorée en 1638 par Xu Xiake. Le petit massif de Dabashan présente des karstifications dans les conglomérats. (BJ).

1445 caractères - Lu 100 Fois




Recherche