dong Tianlongdong -

1. Tianlongdong
Lat. : 25°55’16” N - Long. : 100°05’28” E - Alt. : 2 160 m
(données GPS le 25/6/97, erreur estimée 64 m)
Cette cavité aménagée s’ouvre dans la pente du grand massif de marbre de Cangshan qui borde à l’ouest la dépression du lac Erhai (ou lac de Dali). C’est par l’entrée artificielle, ornée par la sculpture multicolore d’un grand dragon (photo 285), que débute la visite. Un petit couloir rejoint très vite un complexe de conduites forcées très inclinées. En effet, sur ce flanc anticlinal, le pendage accuse 36°. L’entrée naturelle de la cavité, une galerie recoupée par un ravin, est utilisée pour la sortie des visiteurs. Pour 15 yuans, soit 1,5 à 2 euros, nous obtenons nos tickets d’entrée. A l’intérieur, il règne localement une forte odeur de guano et de très nombreuses chauves-souris virevoltent et prouvent probablement la rareté des visites. Malgré quelques concrétions sculptées discrètement (photo 287) et servant de support à quelques commentaires poétiques, cette cavité à l’aménagement dépérissant manque d’atouts pour séduire un large public.
En revanche, l’intérêt spéléologique de cette grotte est incontestable en raison de sa situation géologique. Elle mériterait une exploration et une topographie méticuleuse qui pourraient s’avérer payantes et permettre d’approfondir nos connaissances sur la karstification des grands massif de marbres, karstification ici apparemment récente en raison du décapage d’une couverture imperméable (cf. chap. 8). Dans un autre registre, rappelons l’accueil plutôt chaleureux, voire même torride, de quelques hôtesses. [J.-P. Barbary]

"BARBARY, Jean-Pierre; BOTTAZZI, Jean; MAIRE, Richard; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 6
Analyse :
"Ce chapitre regroupe les résultats de trois reconnaissances (1997, 1998 et 1999 ; districts de Lijiang, Zhongdian, Dali, Xiangyun, Jianchuan, Luoping et Shizong) au cours desquels des cavités ont été explorées jusqu'à 4500 m d'altitude dans les karsts himalayens du haut Yunnan. La perte de Yangfengdong et son porche de 190 m de haut constitue un autre phénomène majeur décrit dans ces ligne. Les résultats de l'expédition Sino-espagnole Shilin 97 sont également présentés. . (BJ)."

1695 caractères - Lu 138 Fois




Recherche