dong Yanfengdong - 岩峰洞

Yanfengdong - Grotte de la Grande Falaise (fig. 123) - code : Sh972 - Village : Wulong
Dév. : 654 m - Dén. : - 48 m
Cette cavité est remarquable par ses dimensions et son esthétique. Elle s’ouvre à l’extrémité d’une vallée aveugle sauvage dans un karst à qiufeng par un porche géant de 190 m de haut, le plus haut que nous ayons vu en Chine. La rivière, d’un débit de 20 à 30 l/s, se perd dans les blocs énormes à 100 m de l’entrée (photo 236). Les parois verticales du canyon sont colonisées par une végétation abondante qui s’accroche au moindre replat ; bananiers, bambous et lianes nous rappellent le caractère subtropical de la région. Cette végétation dense rend l’approche difficile. Si vous n’optez pas pour la descente des 200 m plein vide située juste à l’aplomb du porche d’entrée, il faut au mieux une heure pour descendre dans le canyon en rive droite et ensuite le suivre sur quelques centaines de mètres jusqu’à l’entrée.
Le porche en encorbellement suit la stratification des calcaires triasiques. C’est ici le paradis des hirondelles et des chauves-souris qui évoluent par centaines dans des figures acrobatiques constamment renouvelées. Après 180 m de parcours en canyon de 40 à 20 m de large, on pénètre dans la salle de la Stalagmite Géante. Ici la cavité baigne encore dans la lumière du jour dévoilant ainsi tous les détails du plancher, des parois et du plafond. En rive, une stalagmite énorme de plus de 10 m de diamètre et de 25 m de haut fait pourtant figure de naine par rapport au porche colossal. Sur les parois, de grandes coulées stalagmitiques sont colonisées par les mousses et les fougères. On observe également d’autres grosses concrétions érodées dans le lit même de la rivière. Mais le plus spectaculaire est représenté par de grandes terrasses vives de galets, emboitées entre elles sur une dizaine de mètres de haut. Elles attestent la mobilité du lit du torrent dont le débit gonfle brutalement lors des pluies de mousson
En rive droite, la basse terrasse de gros galets recouvre la base de la grande stalagmite. A cet endroit, la galerie mesure plus de 60 m de large. Des remplissages sablo-limoneux rythmés, en relation avec les crues estivales, se développent en rive droite, certains mesurant 5 à 8 m d’épaisseur contre la paroi. Après la galerie-salle d’entrée, longue de plus de 100 m, le conduit se “rétrécit” à 15 m de large puis s’évase à nouveau. A 400 m de l’entrée, une grosse galerie fossile située en rive droite, dite galerie Léopard, remonte fortement et aboutit dans une salle supérieure concrétionnée, au plafond tacheté, se terminant sur une trémie. Revenu au point de départ, on parvient rapidement dans la salle terminale, large de 50 à 60 m ; on suit le lit du torrent à sec jusqu’à un rétrécissement localisé sur une zone de diaclases parfois complètement noyées. On note la présence de galets et de nombreux troncs et branchages qui attestent la violence des crues.

"BARBARY, Jean-Pierre; BOTTAZZI, Jean; MAIRE, Richard; ZHANG, Shouyue"
Karstologia Mémoires, n° 9 : Voyages en terre chinoise : Chapitre 6
Analyse :
"Ce chapitre regroupe les résultats de trois reconnaissances (1997, 1998 et 1999 ; districts de Lijiang, Zhongdian, Dali, Xiangyun, Jianchuan, Luoping et Shizong) au cours desquels des cavités ont été explorées jusqu'à 4500 m d'altitude dans les karsts himalayens du haut Yunnan. La perte de Yangfengdong et son porche de 190 m de haut constitue un autre phénomène majeur décrit dans ces ligne. Les résultats de l'expédition Sino-espagnole Shilin 97 sont également présentés. . (BJ)."

3057 caractères - lu : 106 Fois




Recherche