dong Xiangshuidong -

Accès
La cavité s'ouvre au nord du village de Long Tan Ping Cun à environ 6 km au sud-ouest de Xintang. Un sentier raide descend dans une doline d’une centaine de mètres de profondeur. La cavité s'ouvre au fond de la doline et sert de perte à une rivière.
Exploration
La cavité est explorée samedi 23 août par Jean-Marie Briffon, Claire Falgayrac, Jean-Michel Escande et Isabelle Mad.
Description
Une rivière dont l’origine reste inconnue (porche ou canyon) se perd dans un vaste porche au fond d’une doline (7 m de large sur 30 m de haut).
La rivière, heureusement peu profonde, occupe en totalité la galerie et se dirige vers le nord avec les mêmes dimensions sur 190 m. A mi-chemin le plafond est percé d’un puits remontant.
Puis elle oblique vers l’ouest en s’élargissant. Dans l’angle, un puits/faille remontant laisse couler un filet d’eau. Un méandre remontant non topographié s’arrête après quelques dizaines de mètres. A 170 m après l’angle, la galerie s’élargit. La partie droite, au sol totalement plat, doit se transformer en lac en période de crue. La partie gauche est un chaos d’énormes blocs détachés de la paroi.
La rivière disparaît dans un laminoir non pénétrable. A gauche de cette perte un méandre (non topographié) fortement ventilé a été suivi sur quelques dizaines de mètres (arrêt sur une vasque d’eau avec courant d’air). Le plafond est tapissé de débris végétaux sur tout le parcours.
Plus à gauche, une galerie (20 m sur 10 m) se poursuit sur 200 m. Un filet d’eau s’écoule de l’extrémité droite et se perd en milieu de galerie. Il n’y a pas de suite évidente.
En repartant du début de cette galerie on peut suivre la paroi sud-ouest de la salle, en contournant le chaos et revenir à l’entrée. Peu avant de boucler un
violent courant d’air sort entre les blocs. Une désobstruction a permis de dégager le départ d’un méandre non pénétrable.
Perspectives
Le manque de temps n'a pas permis de terminer l'exploration et la topographie, ni surtout de vérifier la provenance de la rivière au fond de la doline : canyon ou exsurgence.
La suite logique se situe à l'aval dans le méandre ventilé, l'exploration s'étant arrêtée sur une vasque d'eau avec un courant d'air.
[Jean-Marie Briffon]

Ouvrage collectif synthèse Bernard Lips, Patrick Schalk, J.M Verdet, Ch. Duval, Jean-Marie Briffon; corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°11 – 2014. Rapport de la 11ème expédition spéléologique en Chine A.K.L. 2014 Province de l’Hubei
Analyse :

2316 caractères - Lu 136 Fois




Recherche