dong Siqiangdong -

Accès
La cavité est située à une douzaine de kilomètres à vol d'oiseau au sud-sud-ouest de Xintang. La voiture s'arrête devant une belle ferme. Il faut traverser la cour de la ferme et prendre un sentier vers le nord-ouest. Après la traversée d'un minuscule ruisseau, le sentier continue en flanc d'une pente raide boisée, surmontée de petites falaises. Après avoir passé une pointe rocheuse, il faut monter dans la pente pour rejoindre une vire dans la falaise. La grotte s'ouvre par un beau porche sur cette vire. Il faut compter 20 min de marche depuis la ferme.
Exploration
* Bernard Lips, Jean-Michel Escande, Isabelle Mad, Jean-Marie Briffon et Claire Falgayrac font une première exploration jeudi 21 août 2014. Ils topographient 1200 m de galeries. Ils atteignent le fond de la cavité mais il reste sept galeries annexes, en grande partie reconnues par Jean-Michel, à topographier.
* Bernard Lips, Josiane Lips, Christophe et Claude- Pascale Duval, Roger Benvenuti et Sarah retournent dans la cavité vendredi 22 août 2014 pour terminer l'exploration et la topographie.
Description
Le porche d'entrée, barré par un petit mur, donne accès à une galerie confortable avec un bac à salpêtre. Au bout de 30 m, une galerie sur la droite se dirige vers la falaise mais est rapidement colmatée par un éboulis.
* Une vingtaine de mètres plus loin, la galerie annexe 1 part sur la droite. La progression y est confortable. Elle développe 290 m avant de se terminer par une courte portion étroite puis un colmatage.
* Revenant vers la galerie d'entrée, il faut continuer sur une centaine de mètres pour trouver la galerie annexe 2, sur la droite, qui démarre dans une salle encombrée de blocs. Cette galerie développe 270 m, plein Est. Deux puits (P12 et P4) la relient à la galerie annexe suivante.
* La galerie annexe 3 démarre après une forte pente descendante de la galerie d'entrée, toujours vers la droite et se développant toujours plein Est. On passe à la base du P12 précédent puis du P4. Un passage étroit entre blocs mène à une dernière salle, colmatée à -12 m. La galerie a été exploitée pour son salpêtre.
* Peu après, la galerie d'entrée aboutit à un important carrefour.
*A droite, la Grande galerie Amont, de 20 à 30 m de large pour 10 à 15 m de haut, remonte assez fortement, toujours plein Est, et aboutit, au bout d'environ 300 m, dans une grande salle, occupée par de gros blocs, sans continuation.
* Presque en face de l'arrivée au carrefour, une petite lucarne donne accès à la galerie du Salpêtre, parallèle à la précédente, donc plein Est. Plusieurs bacs à salpêtre y sont visibles. Cette galerie s'arrête sur un puits remontant, avec une arrivée d'eau après 180 m de belle progression.
* La grande galerie se poursuit vers l'aval avec des dimensions atteignant 30 à 40 m de large pour 10 à 20 m de haut. Les zones de grands éboulis et de sections plates au sol argileux se succèdent. Au sommet d'un des éboulis, on peut deviner la lumière du jour au niveau d'un puits remontant. Peu après cet éboulis, un départ sur la gauche donne accès à la très belle galerie du Colmatage, brutalement colmatée par remplissage à -20 m, après 230 m de progression. Peu avant, un P15, non descendu, donne accès à un niveau inférieur.
* La Grande galerie Aval présente une pente fortement descendante et on aboutit, à -51 m dans une section au sol argileux, parfaitement plat, simplement surcreusée par un petit ruisselet qui se perd dans une fissure.
* Peu avant le terminus, une lucarne en hauteur en , après passage sous la galerie du paroi droite, donne accès à un boyau rapidement encombré de blocs mais avec un léger courant d'air.
* Presque en face, en paroi gauche, démarre un méandre sinueux topographié sur 113 m mais qui se poursuit , après passage sous la galerie du Colmatage, 27 m plus bas.
[Bernard Lips]

Ouvrage collectif synthèse Bernard Lips, Patrick Schalk, J.M Verdet, Ch. Duval, Jean-Marie Briffon; corrections de Josiane Lips
Spéléologie au pays de l'Homme Sauvage N°11 – 2014. Rapport de la 11ème expédition spéléologique en Chine A.K.L. 2014 Province de l’Hubei
Analyse :

3927 caractères - Lu 210 Fois




Recherche