dong Shuiliandong - 水帘洞

Cette grotte n’est praticable qu’à l’étiage. D’autre part, le fonctionnement de la station hydroélectrique peut faire varier le débit de la rivière de façon conséquente et inattendue et provoquer une cascade violente à l’entrée.
Accès : Depuis Fengshan, traverser la grotte de Chuanlongyan puis prendre à gauche la petite route qui mène à la station hydroélectrique. L’entrée de la résurgence de Shuiliandong se trouve un peu plus loin, un petit pont permet de traverser la rivière pour s’y rendre.
Description : On traverse la rivière avant le porche d’entrée pour pouvoir avancer un peu sur une berge de galets avant d’embarquer pour la traversée.
On navigue sur un lac de 40 à 15 m de large. L’eau est souvent profonde. Il n’y a pas de berge. Lors de cette traversée, on peut rencontrer des serpents d’eau ainsi que des chauve-souris. Une large brèche encombrée de blocs remonte vers la surface, sur la droite, un peut avant la fin du lac où l’on débouche à ciel ouvert au fond du tiankeng de Neilong.
En amont, la rivière traverse un grand chaos de gros rochers. Elle sort de façon diffuse au pied d’un ressaut. En haut de ce ressaut, on avance perpendiculairement à l’axe de la rivière et on entre dans une petite grotte. Une pente boueuse mène à un lac. Un fort courant d’air circule en surface, il y a sans doute une suite.
Si on suit l’axe de la rivière, le chaos de blocs, lit des écoulements de crues torrentielles, se prolonge et traverse la base du tiankeng. On arrive à une nouvelle grotte avec deux branches. Celle de gauche présente un premier lac, une escalade puis un ressaut descendant sur un second lac encombré de détritus divers. Il n’a pas été traversé mais on se dirige vers le lac terminal de la perte de Songrenluoshuidong qui n’est plus très loin.
La branche de droite est boueuse. Un premier lac a été franchit puis, après une galerie boueuse, on descend vers un second lac qui semble ne pas être un terminus puisqu’on entend un bruit au-delà d’un passage en voûte basse qui n’a pas été franchit.



Analyse :

2118 caractères - Lu 98 Fois




Recherche