dong Dajidong - 打鸡洞

DAJI DONG ( Grotte de la chasse au coq )
ZHIJIN N°35
Z = 1320 m P= - 91 m Dev= 2600 m environ Ext= 1132 m
Situation
Cette cavité aménagée se trouve 23 km au nord-est de Zhijin près du village de Guanzhaï (figure 17).
Contexte géologique
Sise sur le côté sud-est du brachy-synclinal de Guanzhaï elle s'ouvre au bord d'un poljé (Z 1300 m) qui forme une pénéplaine. Dans cette zone le sommet des quifungs est à l'altitude de 1450 m. La grotte se développe dans les calcaires et les calcaires oolitiques gris clair à gris en bancs épais à massifs duT1y2. La galerie principale de direction NE, NEE se développe le long du plan de strate. Le pendage y est de 21°, direction 325°. Nous pouvons diviser la cavité en deux parties : le niveau inférieur aux altitudes moyennes de 1220 à 1240 m, le niveau supérieur aux altitudes moyennes de 1330 à 1350 m. Celui-ci se termine sur une grande salle formée par l'effondrement de la galerie comme en témoignent les nombreuses concrétions brisées ou effondrées par l'affaissement progressif du plancher. L'absence de traces de corrosion sur les parois semble le confirmer ; la suite du réseau devant se trouver en profondeur sous la galerie. Dans cette cavité se trouvent de nombreuses stalagmites géantes (26 m pour la plus haute), nous avons pu y noter également la présence de moonmilk et de crosses de gypse.
Description (galerie principale)
Cette grotte aménagée  débute par une pente raide jonchée d'énormes blocs qui est suivie d'un premier replat où la galerie se scinde en deux. A cet endroit, sur la gauche, un puits débouchant sur le plateau crève le plafond. Le conduit de gauche continue de descendre jusqu'à un lac à la cote - 91, point bas de la cavité. Il remonte ensuite  à travers de nombreuses concrétions  et jonctionne avec  le conduit de droite pour former une superbe galerie aux formes très pures et aux dimensions impressionnantes (largeur 80 m, hauteur 30 m). Cent vingts mètres plus loin  elle est presque totalement occupée dans sa largeur par un lac de boue artificiel. On peut noter à cet endroit des fractures remontantes qui sont concentrées sur la paroi de gauche. La galerie remonte à travers une forêt de concrétions  et prend ensuite  des dimensions gigantesques (largeur 100 m, hauteur 35 m). Pendant cinq cents mètres nous évoluons dans un magnifique décor où se mêlent stalagmites géantes (26 m pour la plus haute), coulées, colonnes. Nous passons au sommet d'un éboulis (point haut de la cavité + 31 m) au pied  duquel  la galerie se termine brusquement dans un chaos de blocs et de concrétions effondrés. Dommage, car la beauté et le gigantisme de cette cavité aménagée en font l'une des plus belles de la planète et l'on aimerait qu' elle ne s'arrête pas...
Remarques
La topographie  a été réalisé par le comté de Zhijin, nous avons pour notre part uniquement topographié la galerie principale et exploré deux puits qui n'ont rien donné.
Nous avons effectué quelques mesures concernant le pH des eaux, ainsi que le pourcentage de CO2 dans l'atmosphère. Celles-ci sont notées ici uniquement au titre d'une première information : pH  7.82, CO2  0.5 et 1%.

BARBARY jean Pierre, ZHANG Shouyue(1988) : Guizhou expé 86. Spelunca Mémoires n° 16, 108 pp.,45 topos,cartes,graph., 48 phot.,n&b ou couleurs
co-éd. FFS ; Plongée Spéléo.-club Jeunes années (Vénissieux, Rhône) et l’Inst. Géol. Acad. Sci. chinoise
Analyse : BBS
Rapport de l’expédition et surtout de coopération entre la France et la Chine. Ce numéro de la série des “Spélunca Mémoires” est axé sur le karst et la géologie en Chine. Présentation de la géographie, karstogenèse, géomorphologie et hydrogéologie du karst du Centre et du Sud de la province du Guizhou, présentation des zones et des cavités étudiées. Etudes sur les roches carbonatées, les concrétions (datations), le phytokarst, la biologie. Présentation dans Spelunca nr.31/1988 : p 90 par Ph. Drouin (RL).

3228 caractères - lu : 112 Fois




Recherche