Chargement de fichiers

ch_03 : Karstologia Mémoire n° 9 : 2004@https://www.grottes-et-karsts.org/telecharge/ch_03.pdf

Taille du fichier : 1.2 MB

Version : 1

Date de chargement sur le serveur : 31-01-2007 00:00

Chargements : 1 402

Catégorie : Livre

Description : Voyages en terre chinoise - Karstologia Mémoire n° 9 : 2004 - Explorations dans les districts de Xiuwen et Xifeng, province du Guizhou Résumé : Les systèmes karstiques des districts de Xiuwen et Xifeng, au nord de Guiyang, ont commencé à  être étudiés sur la rive droite du Wujiang, entre les bourgs de Liuguang et Jiuzhuang, représentant un total topographié de 5 km environ. Il s’agit d’une région constituée par un relief lourdement plissé dans le Permien et le Trias, avec des axes globalement SW-NE. Le niveau de base régional est représenté par les gorges du Wujiang situées vers 700 m d’altitude alors que les plateaux culminent vers 1 200 - 1 400 m. Malgré une superficie karstique de plus de 80 %, on observe un drainage de surface qui permet le développement de systèmes pertes-résurgences présentant des parcours aquatiques nécessitant l’utilisation de canots. Dans le district de Xiuwen, la zone synclinale de Dashi a révélé un système dont nous connaissons seulement quelques maillons : la résurgence perchée de Baïshuidong, le drain collecteur de Guanniudong et des regards sur un sous-système nord. Le collecteur a été suivi vers 110 m de profondeur, sur plus de 1 000 m, dans le réseau de Guanniudong localisé à  l’aplomb du village de Dashi. La perte principale, s’ouvrant à  6,7 km au nord-est de l’émergence, n’a pas été explorée. Dans le district de Xifeng, 8 km au nord du bourg de Jiuzhuang, se situe le système de la résurgence de Longtandongchukou qui cascade en paroi en formant une coulée de tuf de 50 m. Localisé juste en amont, le réseau de Longtandong a été exploré sur 1,5 km à  partir d’une doline-puits intermédiaire de 100 m de profondeur et un gouffre- perte amont. La rivière souterraine, jalonnée de grands gours actifs, a été suivie sur plus de 1 km. Elle est alimentée par des eaux de teinte émeraude provenant d’un affluent souterrain. Cependant, lors des crues de mousson, cette cavité est balayée par un torrent furieux attesté par la présence de troncs et de branches, notamment dans le siphon terminal. Placée entre ces deux systèmes karstiques et hydrologiques de surface, la longue grotte de Duobindong explorée par les spéléologues chinois sur plus de 21 km, notamment en 1986, constitue un exemple original de confluence souterraine de deux pertes avec des niveaux étagés formant un entrelacs de galeries sur plusieurs étages. Mots-clés : Guizhou, Xiuwen, Xifeng, Dashi, Jiuzhuang, perte, résurgence, Trias.

Auteur : 

Page d'accueil :